LINXEA Immo
Cristal Rente : un ancrage dans l’économie réelle

06/04/2018

Avec sa dernière acquisition – des magasins exploités par Jardiland (24m€) sur des baux fermes de 12 ans-  Cristal Rente (Inter Gestion) poursuit l’axe défensif accordé à son portefeuille immobilier. A savoir une allocation d’actifs innovante dédiée aux commerces loués à de grandes enseignes nationales… dans les secteurs de la distribution alimentaire, du bricolage et de la jardinerie. Pourquoi cette thématique ? Tout simplement parce que « les ménages français  y consacrent une part prépondérante de leurs dépenses ».
Retour sur l’exercice 2017. La SCPI a collecté 26,2m€ (vs 23,2m€ en 2016) ce qui porte sa capitalisation à 73,4m€ sur la base du dernier prix d’émission de la part (vs 46,2m€). Les acquisitions qui ont porté sur 4 concessions automobiles (18m€)ou une salle de sport à Marseille (3,8m€) fait ressortir un actif ventilé principalement entre l’alimentaire (44,56% en valeur vénale), l’automobile (27,56%), le bricolage (8,67%) et des entrepôts (7,34%). Le tout situé en régions (93,59%) et dans une faible mesure en Ile de France (6,41%).
Le taux d’occupation financier du dernier trimestre (97,74%) recule légèrement par rapport à la même période de 2016 (98,03%). Il n’a cependant pas altéré le montant du dividende qui progresse à 57,92€ (vs 56,49€). Au total compte tenu de la hausse de 1,84% du prix de la part (1143€) le taux de distribution ressort à  5,07%. Mieux que
bien !
Pour cette année, la confiance d’Inter Gestion reste toujours d’actualité. Au delà d’une stratégie d’investissement qui  s’étendrait aux grandes chaines nationales de restauration Cristal Rente s’apprête à franchir les 100 m€ de capitalisation. Quant au  rendement, il pourrait  être supérieur à 5% (5,05%  d’après la société de gestion)… avant ou après la possible revalorisation de la part ?  Dans tous les  2 cas,  anciens et nouveaux associés ne s’en plaindront pas.


Pour en savoir davantage
SCPI CRISTAL RENTE

Blandine Blanc Durand