LINXEA Immo
PF0 amplifie sa différence

23/05/2018

2018 marque le retour d’une collecte plus calme pour les SCPI alors que l’amélioration économique autorise une reprise des investissements et de l’emploi bénéficiant « aux propriétaires, tout comme le retour de l’indexation positive des loyers » remarque Eric Cosserat, le président de Perial. Du coup, pas question pour la société de gestion d’être écartée de cette dynamique positive. Elle compte même en profiter pour « renforcer les fondamentaux » de ses SCPI !

Du point de vue de PF0 la stratégie d’investissement est limpide. Orientée plutôt bureaux (59%) et en province (56%), elle mise depuis peu sur des actifs acycliques (10%) en Europe afin de diversifier le risque locatif. Cette double volonté pilotée désormais, par un nouveau gérant (David Seksig) poursuit l’objectif d’un renforcement de la « valorisation et la création d’une valeur toujours plus durable ».

 

En attendant, l’intégralité de la collecte du 1er trimestre (13M€) a été investie dans 6 nouveaux actifs (35M€). Ce sont des bureaux à Lyon en indivision avec PF02, des parkings à Lille et des commerces à Brie Comte Robert, Le Mans, Saint Etienne et Périgueux... sans compter « d’autres dossiers sont sous promesses d’acquisition ».

A une activité soutenue en termes d’investissement s’oppose un climat locatif terne. Ainsi, le taux d’occupation financier atteint 88,59% contre 92,19% fin décembre. La cause de ce repli ? « La concentration traditionnelle des effets de la franchise accordée aux locataires sur le premier trimestre ». Heureusement, ces avantages n’ont qu’un temps. Ils devraient « s’atténuer dès le trimestre prochain ».

En tous cas Perial n’est pas inquiet. Globalement, « l’occupation des immeubles s’améliore ». Et preuve de sa confiance, le 1er acompte 2018 (11,25€) a été fixé au même niveau que celui de l’année dernière.

 

Pour en savoir davantage :

SCPI PFO

Blandine Blanc-Durand