LINXEA Immo
SCPI : Nouvelle Star de l’épargne

18/04/2018


Ce n’est pas seulement Linxea qui l’affirme mais aussi un journaliste de BFM Business au plus près de l’univers des placements : Guillaume Sommerer. L’ouvrage qu’il vient de publier « Placements, musclez votre épargne dès le 1er euro »  consacre un chapitre entier aux SCPI qu’il qualifie de « nouvelle star de l’épargne … dont même les néophytes raffolent ». Pour cause « elles ont tout pour séduire » : une certaine sécurité sans « montagnes russes ni de flash trading », une volatilité bien inférieure à la bourse et puis surtout un rendement flatteur 3 fois supérieur aux fonds en euros ou 6 fois mieux que le livret A.


Ce n’est pas tout. Les SCPI ont « fait leurs preuves dans la durée » avec une rentabilité moyenne de 6,2% entre 2010 et 2015. Et que dire de plus sinon que « tout le monde » peut en profiter avec une mise de départ légère au « prix d’un smartphone ou d’un lave-linge »  sans oublier le confort de n’avoir rien à faire d’autre que d’encaisser ses dividendes.


La pression fiscale ? C’est l’argument des grincheux car « même après impôt, les SCPI gagnent le match ». Et puis, il y a des astuces comme l’endettement « pour s’enrichir », les SCPI fiscales ou celles abritées dans l’enveloppe fiscale d’assurance vie et qui viennent « booster » le rendement net.


Décidé à passer à l’action ? Le choix est vaste. Mais « le meilleur côtoie le pire ». Guillaume Sommerer conseille par exemple « d’essayer d’anticiper le rendement futur ». Comment ? En observant « la durée moyenne des baux restant à courir » car cette information permet à l’épargnant d’avoir une visibilité sur ses revenus.


De ce point de vue,  plusieurs SCPI de la sélection Linxea peuvent être attrayantes comme Atream Hotels dont la durée résiduelle des baux est de 16,4 ans, Pierval Santé (8,9 ans), Foncia Cap Hébergimmo (autour de 7 ans, données fin 2016) ou Eurovalys (6,3 ans fin 2016).


Pour en savoir davantage :


SCPI Pierval Santé

SCPI Atream

SCPI Foncia Cap ’Hebergimmo

SCPI Eurovalys



Blandine Blanc-Durand