LINXEA Actu des marchés
UN FONDS À LA LOUPE : Mandarine Opportunités de Mandarine Gestion

30/04/2019

Une sélection de grandes valeurs françaises de croissance

Mandarine Opportunités est un fonds dont la stratégie d’investissement consiste à s’exposer de façon dynamique sur les marchés d’actions françaises. Ce fonds est présent dans plusieurs contrats de LINXEA.


Créé en septembre 2008, ce fonds commun de placement de taille moyenne (374 millions d’euros) s’adresse à tout souscripteur recherchant une valorisation dynamique et qui accepte de s’exposer au risque action. La durée de placement recommandée est supérieure à 5 ans.

Mandarine Opportunités  est géré par Thierry Le Clercq et Adrien Dumas. Classé « actions françaises » par l’AMF, le fonds est dans la catégorie Morningstar « Actions françaises grandes capitalisations ».



Une gestion de conviction dynamique


Mandarine Opportunités est majoritairement composé de valeurs françaises. Les investissements se font de manière opportuniste, à la discrétion du gérant. La sélection et le poids des titres mis en portefeuille est fonction de leur potentiel d’appréciation et de leur risque.

Le fonds a pour objectif de réaliser une performance nette de frais supérieure à celle de l’indice CAC All Tradable NR sur la durée de placement recommandée, en sélectionnant via une stratégie active de « stock-picking » (sélection de titres) des entreprises françaises ou cotées en France répondant positivement à des critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) en utilisant une approche « Best-in-Universe » et possédant un profil de croissance supérieur à la moyenne, selon l’analyse de la Société de Gestion.


Détaché de son indice de référence


Les performances du fonds Mandarine Opportunités sont comparées à l’évolution de l’indice CAC All Tradable NR qui représente la référence globale du marché français. La performance de l’indice CAC All Tradable NR inclut les dividendes détachés par les actions qui composent l’Indice.

Le fonds n’a pas pour autant l’objectif de reproduire d’une manière ou d’une autre la performance de cet Indice ou sa répartition sectorielle. Il réalise des investissements sur la base de critères qui peuvent le conduire à des écarts significatifs avec le comportement de cet Indice et de sa composition. Les investissements dans les entreprises sont réalisés selon des pondérations qui ne sont pas fonction du poids relatif de chaque société dans l’indice.


Essentiellement des actions françaises

Mandarine Opportunités est investi au minimum à hauteur de 75% de son actif en actions françaises et/ou cotées en France. Le fonds peut investir sur d’autres marchés que le marché français dans la limite de 25% et ce incluant des marchés pouvant être qualifiés d’émergents (max 10%).

L’exposition globale aux marchés actions sera comprise entre 60 % et 105 % de l’actif net du fonds. En raison de son éligibilité au régime fiscal du plan d’épargne en actions (PEA), Mandarine Opportunités est investi au minimum à 75% de l’actif net en titres éligibles au PEA.

En dehors des actions qui constituent au moins 75% de son actif, le fonds peut détenir, à hauteur de 25 % de l’actif net maximum, des OPCVM monétaires ou des liquidités.


Un univers investissable répondant aux critères ESG

L’univers d’investissement de Mandarine Opportunités est constitué des sociétés françaises possédant une note extra-financière, sur lequel est appliqué un filtre « Best in Universe ».

L’approche « Best in Universe » est un type de sélection ESG consistant à privilégier, au sein de l’univers d’investissement, les émetteurs les mieux notés d ’un point de vue extra-financier indépendamment de leur secteur d ’activité. Le processus de sélection de titres ESG est basé sur la collecte d’informations extra-financières sur les valeurs de l’univers d’investissement du fonds.

Le pôle d’expertise ESG de Mandarine Gestion procède à l’attribution des notes extra financières des valeurs. L’analyse extra-financière aboutit à une notation ESG en 5 paliers de A (meilleur note) à E (note la plus défavorable). Sont exclus de l’univers d’investissement de Mandarine Opportunités les émetteurs dont la notation ESG s’avère la plus défavorable (notation « E »), ce qui permet d’établir ainsi une liste de titres dans lesquels le gérant peut investir. L’application de ce processus de sélection conduit à une réduction de 20% de l’univers investissable ESG. Les notes extra- financières sont susceptibles d’évoluer dans le temps à la hausse comme à la baisse. Elles sont revues au plus tous les 12 mois. Elles pourront conduire à des décisions d’investissement ou de désinvestissement.

Conformément à la loi, les entreprises qui sont impliquées dans la production ou la distribution de mines antipersonnel et des bombes à sous-munitions interdites par les conventions d’Ottawa et d’Oslo sont également exclues.

Mandarine Opportunités peut investir dans des actifs n’ayant pas été soumis à une analyse ESG dans la limite de 10%.

Afin de permettre l’intégration ESG, l’analyse ESG se fonde sur la collecte, le croisement et l’appropriation d’informations extra -financières qualitatives et quantitatives de sources multiples afin de permettre une couverture originale :

- Les reportings et rapports RSE des émetteurs, les entreprises ont, en effet, l’obligation de publier une Déclaration de Performance Extra-financière (DPEF). Véritable levier de pilotage stratégique des entreprises, la DPEF fait l’objet d’une vérification par un organisme tiers indépendant ;

 - Les rencontres avec les émetteurs, le management et les parties prenantes (ONG, syndicats, rapports d’études ...) ;

 - Les rapports et analyses des brokers et agences de notation extra-financières.


La sélection des valeurs

Une fois défini l’univers investissable, le processus d’investissement se focalise sur l’identification de trois typologies d’entreprises, en fonction de leur profil de croissance et de rentabilité :

- Les sociétés établies, dont la société de gestion considère comme ayant une certaine visibilité de croissance ;

- Les sociétés en transition, dont la société de gestion anticiper une croissance de la rentabilité ; et

- Les sociétés à potentiel, dont la société de gestion prévoit une croissance du chiffre d’affaire.

La sélection des sociétés est alors effectuée sur la base d’une approche essentiellement « bottom up » (approche dite ascendante), enrichie d’ajustements « top down » (approche dite descendante) complémentaires en sélectionnant de façon discrétionnaire les entreprises qui présentent une perspective de bénéfices supérieure à la moyenne soit du fait d’une croissance régulière, soit du fait de sa restructuration ou de son retournement.


Une double approche

L’approche bottom up (approche dite ascendante) consiste en une étude des fondamentaux de l’entreprise. Ainsi le processus de sélection des titres sera mis en œuvre par l’analyse :

- du positionnement concurrentiel et des avantages compétitifs de l’entreprise (positionnement de l’entreprise dans son secteur, qualité des équipes de management et de l’expertise des salariés) ;

- de la qualité de la structure financière (étude des ratios traditionnels d’analyse financière, capacité de distribution de dividendes, perspective de croissance envisagée...) ;

- des perspectives futures (croissance organique, possibilité de restructuration, possibilité de croissance externe, évolution probable de l’actionnariat ...). Cette analyse permettra au gestionnaire d’adapter la composition du portefeuille aux évolutions des marchés actions françaises.

L’analyse top down (approche dite descendante) complétera la sélection active de valeurs pour permettre des ajustements.

Pour ce faire, le gestionnaire appréhendera globalement son marché de référence pour saisir des opportunités sectorielles et/ou géographiques par l’analyse :

- de la conjoncture économique générale à l’échelle nationale et internationale (évolution des taux d’intérêt et/ou des matières premières...) ;

- de l ’examen d ’un secteur en particulier (concentration, nouveaux entrants, étude des tendances, des comportements d’achat...) ;

- d ’une entreprise au sein de ce secteur (positionnement de l’entreprise dans son secteur, qualité des équipes de management et de l’expertise des salariés...).

Un portefeuille concentré

Il en ressort un portefeuille concentré d’une quarantaine de valeurs. Il s’agit de grandes et moyennes valeurs.







Le fonds Mandarine Opportunités a reçu le label officiel ISR.


Le label ISR en résumé


Le Label ISR soutenu par le Ministère des finances est une grande première en Europe. Son objectif est de rendre plus visibles les produits d’investissement socialement responsables (ISR) pour les épargnants en France et en Europe. Ce label s’appuie sur un décret et un arrêté publiés en janvier 2016 qui actent la création du Label et définissent son cahier des charges et ses modalités de contrôle.

L’ISR est un placement qui vise à concilier performance économique et impact social et environnemental en finançant les entreprises qui contribuent au développement durable dans tous les secteurs d’activité. Le label ISR, attribué au terme d’un processus strict de labellisation mené par des organismes indépendants, constitue un repère unique pour les épargnants souhaitant participer à une économie plus durable (Source : Site du label ISR : www.lelabelisr.fr).



Morningstar lui a attribué aussi 4 globes (notation ESG allant de 1 à 5 globes). Le « Morningstar Sustainability Rating » évalue la qualité de la démarche des entreprises détenues en portefeuille en matière de développement durable (environnement, social et gouvernance ou ESG), ainsi que les risques et opportunités par rapport aux pairs de leur catégorie globale.

Mandarine Opportunités est noté 4 étoiles par Morningstar. Sur l’échelle risques et performances (qui va de 1 à 7), le fonds est au niveau 5.


Performances (part R)

Depuis le début d ’année 2019 : 15,11 %

3 ans (annualisée) 6,73 %

5 ans (annualisée) 6,64 %

10 ans (annualisée) 10,41 %

(Source : Morningstar, performances arrêtées au 26/04/2019)


Mandarine, une gestion de conviction dynamique

Mandarine est une société de gestion entrepreneuriale et indépendante qui vient de fêter ses 11 ans et qui gère plus de 3 milliards d’euros d’encours.

Spécialiste de la sélection d’actions, Mandarine Gestion pratique une gestion active de conviction au sein de fonds actions aux styles revendiqués et de solutions sur-mesure en allocation d’actifs et en gestion du risque.

Disposant de bureaux à Paris, Francfort et Genève, la société a développé de nombreux partenariats européens, elle compte 35 collaborateurs dont 9 gérants. Mandarine Gestion gère une douzaine de fonds essentiellement en gestion actions.


Mandarine Gestion

40 avenue George V

75008 Paris

www.mandarine-gestion.com

LINXEA