Plus de retraite moins d’impôts

Par opposition à la retraite par répartition des régimes obligatoires d’assurance-vieillesse, les produits d’épargne retraite fonctionnent par capitalisation. Ainsi, l’épargnant actif cotise durant ses années d’activité pour percevoir des revenus complémentaires une fois l’âge de la retraite atteint.

Le plan d’épargne retraite populaire (PERP) et le contrat Madelin sont deux contrats d’épargne retraite au fonctionnement similaire. Sur ces deux produits, les versements sont déductibles chaque année du revenu imposable. Mais si le PERP est un placement ouvert à tous, le contrat Madelin est réservé aux travailleurs non-salariés.


LINXEA Perp

Lancé en 2014 en partenariat avec Suravenir, LINXEA PERP est la solution idéale pour préparer votre retraite.

Le Plan d'Épargne Retraite Populaire ou Perp

Créé par la réforme des retraites de 2003 (loi Fillon), le PERP est un plan d'épargne individuel. Il peut être ouvert par toute personne en activité, sans condition d'âge ni de profession.

Il est possible de souscrire un PERP auprès d’une compagnie d’assurance, d’une institution de prévoyance ou d’un organisme mutualiste.

Le PERP fonctionne en deux temps :

  • Une phase de constitution du capital pendant laquelle l’épargnant procède à des versements – libres ou programmés – pour lesquels aucun montant minimum ou maximum n’est imposé. Pendant cette phase, les cotisations sur le PERP ouvrent droit à une déduction d’impôt dans la limite de 10 % des revenus professionnels de l’année précédente.
  • Le versement d’une rente (mensuelle ou trimestrielle) à l’âge de la retraite.

L’épargne accumulée sur le PERP est en principe bloquée jusqu’à l’âge de la retraite. Certaines situations exceptionnelles permettent toutefois une sortie anticipée du plan : la fin de droits à l’assurance chômage, la cessation d’activité non salariée à la suite d’une liquidation judiciaire, l’invalidité de 2e ou 3e catégories, le décès du conjoint marié ou du partenaire de PACS, le surendettement.


LINXEA Madelin

Lancé en 2012, LINXEA Madelin se positionne comme le Madelin le moins cher du marché.

Le contrat Madelin

Destiné aux travailleurs non-salariés et à leur conjoint, le contrat Madelin s’adresse aux artisans, commerçants, professions libérales, gérants de société non-salariés, conjoints collaborateurs et toute autre personne soumise à l'impôt sur le bénéfice non commercial (BNC) ou au bénéfice industriel et commercial (BIC).

Le contrat Madelin peut être souscrit auprès d’une compagnie d’assurance, d’une société de gestion de patrimoine ou d’une mutuelle.

Comme le PERP, le contrat Madelin connaît deux phases :

  • Une phase de constitution du capital pendant laquelle l’épargnant alimente son contrat de manière régulière tant en fréquence qu’en montant des cotisations. Il doit notamment procéder à des versements au moins une fois par an. Au moment de son adhésion, l’épargnant choisit le type de classes de cotisation dont le montant varie entre 40 € et 12 000 € annuels. Les cotisations sont déductibles à hauteur de 10 % des revenus imposables (bénéfices) – qui n’excèdent pas le plafond de la sécurité sociale (PASS) – de l’année en cours.
  • Le versement d’une rente au moment du départ à la retraite.

Comme pour le PERP, des cas de déblocage anticipé du capital épargné existent pour le contrat Madelin : liquidation judiciaire de l’activité de l’épargnant, invalidité grave, décès du conjoint ou du partenaire de PACS, surendettement.