Pourquoi investir dans une SCPI ?

12/09/2018
Une SCPI (société civile de placement immobilier) est un placement de long-terme qui distribue un revenu locatif à ses associés, au prorata des parts détenues. Investir dans une SCPI, c’est une perspective de revenu régulier et des supports financiers diversifiés bénéficiant de la mutualisation des risques locatifs.

Quels sont les avantages de l’investissement en SCPI ?

La SCPI est créée et administrée par une société de gestion. Investir dans des parts de SCPI peut répondre à divers objectifs :


  • Bénéficier d’un revenu complémentaire versé immédiatement ou une fois à la retraite

  • Diversifier les supports d’épargne

  • Améliorer le rendement d’un contrat d’assurance-vie

L’investissement en SCPI permet de mutualiser les risques. Plus le nombre de biens acquis par la SCPI est important, plus les risques locatifs sont faibles.


L’épargne est investie dans des actifs conservés chez un dépositaire, protégés en cas de faillite de la société de gestion. L’autorité de régulation des marchés financiers (AMF) est chargée de contrôler le cadre d’investissement des SCPI.


Il existe deux formes de SCPI :


  • SCPI à capital fixe : en cas de départ d’un associé, il sera chargé de trouver un acheteur pour reprendre ses parts afin d’assurer le maintien du capital

  • SCPI à capital variable : quand un associé se retire, la SCPI rachète ses parts et en ouvre réciproquement aux nouveaux souscripteurs

Investir dans une SCPI avec un contrat d’assurance-vie

Certains contrats d’assurance-vie multisupports permettent d’investir dans des SCPI. C’est d’abord un moyen de compenser la baisse de rendement des fonds en euros mais c’est aussi l’occasion de :


  • Bénéficier de la fiscalité de l’assurance-vie en cas de rachat après 8 ans

  • Capitaliser sans imposition tant que les fonds demeurent sur le contrat

  • Exploiter le potentiel de l’assurance-vie en matière de transmission et de succession

L’investissement en SCPI via un contrat d’assurance-vie a des inconvénients : le choix dont dispose l’épargnant est limité aux seules SCPI proposées par le contrat et les frais annuels se cumulent (frais de gestion de la SCPI + frais de gestion du contrat d’assurance-vie).


L’investissement dans une SCPI en direct

La SCPI redistribue les revenus locatifs sous forme de dividendes à hauteur des investissements effectués. Comme tout revenu foncier, ces gains sont soumis à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux. En tant qu’actif immobilier, les parts de SCPI sont concernées par l’impôt sur la fortune immobilière (IFI).


Lorsque la SCPI vend un bien ou qu’un associé cède ces parts, les plus-values sont taxables au titre de l’impôt sur le revenu selon deux régimes principaux :


  • Régime micro-foncier tant que l’ensemble des revenus fonciers n’excède pas 15 000 € annuels et que les biens détenus ne bénéficient pas d’un dispositif fiscal spécifique

  • Régime réel, obligatoire si les revenus fonciers dépassent les 15 000 € annuels

Le conseil LINXEA


Des parts de SCPI dans l’immobilier d’entreprise permettent de générer un revenu complémentaire qui compensera la baisse de ressources occasionnée par la retraite.


Un tel investissement doit être mesuré, en l’absence de garantie sur le capital investi.