Savez-vous calculer un taux d’intérêt ? - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Savez-vous calculer un taux d’intérêt ?

29 % des Français ne savent pas calculer un taux d’intérêt. C’est le constat dressé par la dernière enquête de la Banque de France réalisée par l’institut d’études Audirep sur « l’éducation financière du public en France ».

Combien rapportent 100 € à un taux de 2 % sur 1 an ? Sur 5 ans ?

A la question « Supposons que vous déposiez 100 € sur un compte d’épargne sans frais offrant un taux d’intérêt garanti de 2 % par an. Vous n’effectuez aucun versement ni aucun retrait sur ce compte. Combien y aura-t-il dessus à la fin de la première année, une fois les intérêts crédités ? », 56 % des sondés ont su répondre.

15 % des interrogés ont fourni un calcul erroné et 29 % ont déclaré qu’ils ne savaient pas.

En reprenant le même exemple de 100 € placés sur un produit rapportant 2 % par an, les répondants étaient ensuite invités à calculer le montant final au bout de 5 ans. Seuls 40 % ont su répondre.

Calculer des intérêts simples et des intérêts composés

Pour rappel, le taux d’intérêt d’un placement équivaut à sa rémunération. Exprimé en pourcentage du montant placé, le taux d’intérêt est généralement annuel.

Lorsque les intérêts générés sont uniquement calculés sur le capital placé, on parle d’intérêts simples. Les placements d’une durée qui n’excède pas un an ont en général des intérêts simples.

Pour calculer les intérêts simples, il suffit de multiplier le capital placé par le taux d’intérêt. Ainsi, pour répondre à la première question de l’enquête de la Banque de France, il fallait procéder au calcul suivant :

100 x (2/100) = 2

Au bout d’un an, un placement de 100 € rémunéré à 2 % par an rapporte 2 € d’intérêts. A la fin de la première année, une fois les intérêts crédités sur le compte, il y aura donc 102 € sur le compte.

En revanche, le capital est placé à intérêts composés lorsqu’à la fin de chaque année, les intérêts s’ajoutent au capital pour produire de nouveaux intérêts. En d’autres termes, les intérêts génèrent d’autres intérêts.

Les intérêts des placements d’une durée supérieure à un an sont généralement des intérêts composés.

Ainsi, pour répondre à la deuxième question de l’enquête de la Banque de France, il fallait utiliser la formule mathématique suivante :

100 x (1+0,02)5

Bon à savoir

L’assurance vie est un produit dit de capitalisation. Chaque année, les intérêts obtenus sur le fonds en euros s’ajoutent aux versements effectués. On parle d’effet cliquet. L’assurance vie est donc un placement à intérêts composés. Tout comme les livrets d’épargne d’ailleurs.

Testez vos connaissances !

Le calcul mental ne vous fait pas peur ? Testez vos connaissances grâce à notre quiz « Êtes-vous financièrement bien éduqué ? » !

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Les commentaires sont fermés.