Les prêts immobiliers restent à des taux toujours très favorables - LINXEA
Contactez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Les prêts immobiliers restent à des taux toujours très favorables

Impôt sur la fortune immobilière (IFI)

Bien que le taux de l’Obligation Assimilable du Trésor (OAT) à 10 ans, principale source de financement des prêts immobiliers, soit redevenu positif fin avril 2021, puis qu’il ait replongé dans le négatif fin juillet 2021, les taux d’intérêt des prêts immobiliers restent toujours très bas. Aujourd’hui on peut emprunter sur une durée de 15 ans à moins de 1% hors assurance, selon l’Observatoire du Crédit Logement/CSA.

En juillet 2021, le taux moyen des crédits du secteur concurrentiel (hors assurance et coût des sûretés) s’est établi à 1,05 %. Après avoir atteint 1,15 % en décembre 2020, le taux moyen des nouveaux crédits est descendu au niveau le plus bas jamais constaté jusqu’alors. Il a perdu 10 points de base depuis décembre dernier et 19 points de base depuis un an. L’Observatoire du Crédit Logement/CSA constate : « En dépit de la reprise de l’inflation et de la montée des risques de défaut d’une partie des emprunteurs, les banques améliorent encore les conditions des crédits octroyés pour soutenir la demande de crédits des particuliers.

Depuis le début de l’année 2021, les taux des prêts ont tous reculé, quelle que soit leur durée ».

Les taux moyens des prêts à taux fixe du secteur concurrentiel s’établissaient comme suit en juillet 2021 :

wdt_ID Taux moyens toutes durées confondues 15 ans 20 ans 25 ans
1 1,05% 0,87% 0,98% 1,18%

La durée moyenne des prêts s’est établie à 236 mois (soit 19 ans et 8 mois) en juillet 2021. Cette durée moyenne, qui s’est accrue dès le début de l’été 2020, permet d’absorber les conséquences de la hausse des prix des logements et de contenir les taux d’effort de remboursement des prêts immobiliers sous le seuil des 35 % d’endettement.

Le coût des opérations réalisées par les ménages a un peu ralenti depuis le début de l’année 2021, même si sa hausse reste vive sur les 7 premiers mois de 2021. Aussi, le coût relatif se maintient sur les niveaux les plus élevés constatés jusqu’alors : 4,8 années de revenus en juillet 2021, contre 4,3 années de revenus il y a un an à la même époque.

(Source : Crédit Logement/CSA. Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels .Tableau de bord mensuel juillet 2021).

Le conseil de LINXEA

Les bonnes conditions financières des prêts permettent d’investir dans l’immobilier en direct, mais aussi dans les SCPI. Pensez à notre large offre de placements dans la « pierre papier »  qui vous apporte à la fois  une diversification, tant géographique, que par la nature des biens immobiliers qui les composent (logements, bureaux, locaux d’activités, commerces …).

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *