LINXEA Immo
PF Grand Paris : une année intense

18/12/2018

Les événements actuels viennent rappeler aux épargnants la volatilité des marchés financiers. Et mettent en valeur d’après Jean Pitois, le directeur du développement de Perial, les qualités défensives de l ’immobilier, en particulier celui d ’entreprises via par exemple, les SCPI.

Plus en détail,  l’analyse positive sur les bureaux, l ’hôtellerie et la santé (résidences gérées pour séniors et étudiants, cliniques) ne doit pas masquer la sélectivité et la prise en charge de critères ESG. La combinaison de ces critères forme un cercle vertueux en participant à la construction de portefeuilles résilients susceptibles d’apporter aussi bien un  rendement pérenne que création de valeur.
 Un an après la réouverture de son capital, où en est PF Grand Paris ? Redéployée autour du projet pharaonique du Grand Paris, la SCPI a vécu une année intense : 110M€ collectés, 150M€ investis, augmentation de 4,9% de la  part et des « perspectives de hausse de dividendes qui se dessinent. »
Les associés peuvent être ravis !  Côté acquisitions, les nouvelles recrues du 3ème trimestre (83M€) répondent à des logiques différentes.  La Cristallerie à Sèvres (7923m2, 31,8M€) est occupé par plusieurs locataires à une valeur locative défensive dans un environnement qui s’apprécie. Le Belin à Rueil Malmaison 4491m2, 25,2M€) mise lui, sur l’activité de la Défense avec le Brexit. Enfin,  la participation (40%)  dans les Montalets (4667m2, 25M€, Meudon) (40% de l’indivision) fait figure d’ «  immeuble multilocataires de référence sur son marché. »
Ce n’est pas tout. Signe du renouveau stratégique, les premiers arbitrages  effectués (30,6M€) correspondent déjà, environ au tiers d’ un programme évalué autour de 85M€. L’objectif de Perial est double : évacuer le risque locatif ou d’obsolescence et  « cristalliser des plus-values immobilières sur des immeubles matures. »
Sur l’activité locative, le dynamisme francilien a conduit à une baisse du taux de vacance de près de 15% sur 1 an.  Il s’est répercuté dans PF Grand Paris comme en témoigne la progression de 2 points du taux d’occupation financier progresser   (90,43% fin septembre vs 88,36% fin juin). Question revenu, PF Grand paris a versé pour l’instant 3 acomptes de 5€ chacun contre 14,4€ sur la même période de 2017. Grâce au « boost » d’ un dernier acompte de 5,6€, le dernier exercice s’était solde sur un dividende total à 20€. L’optimisme clairement affiché de Perial laisserait-il entendre également une bonne surprise pour le  montant du 4è acompte ?

Pour en savoir davantage :
SCPI PF Grand Paris

Blandine Blanc-Durand