LES NEWS RETRAITE MARS - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

LES NEWS RETRAITE MARS

Femmes retraités sourient

De plus en plus de femmes perçoivent une pension de réversion

En hausse de 6,4 % par rapport à 2006, les personnes titulaires d’une pension de retraite de droit dérivé (plus connue sous le nom de « pension de réversion ») étaient au nombre de 4,4 millions en 2016, année prise en compte pour cette étude.

Pour 1,1 million de ces bénéficiaires, la pension de droit dérivé constitue leur unique pension de retraite.

Les femmes, plus souvent veuves, représentent 89 % des bénéficiaires d’une telle pension. Leur part avoisine ou dépasse les 80 % dans les principaux régimes de retraite. Leur longévité et le fait qu’elles sont en moyenne deux à trois ans plus jeunes que leur conjoint expliquent pour une bonne part cette situation.

En outre, lorsqu’ils sont veufs, les hommes, en raison de leur niveau de pension de droit direct souvent plus élevé que celui des femmes, ont des revenus qui dépassent plus fréquemment le plafond de ressources pour être éligibles à la réversion, quand celle-ci est soumise à condition.

Les femmes sont surreprésentées parmi les personnes percevant une pension de réversion sans cumul avec une pension de droit direct. Leur part est de 96 % dans ce cas, contre 86 % parmi les personnes qui cumulent une pension de droit dérivé avec une pension de droit direct.

Les résidents à l’étranger sont également nettement plus nombreux parmi les bénéficiaires d’un droit dérivé seul : 45 % contre 3 % parmi ceux cumulant droits directs et dérivés. (Conseil d’orientation des retraites, Séance plénière du 31 janvier 2019 : « Retraite et droits conjugaux : panorama et perspectives » DREES, Retraites et retraités, édition 2018).

Les âges de départ à la retraite

En 2016, l’âge moyen conjoncturel de départ à la retraite s’élève à 61 ans et 10 mois pour les retraités de droit direct résidant en France.

Entre les générations 1951 et 1955, la proportion de personnes déjà retraitées à 61 ans a baissé de 73 % à 34 % (-39 points) ».

Le taux de retraités par âge (c’est-à-dire la proportion de personnes déjà retraitées à chaque âge) est plus faible pour les femmes que pour les hommes à tous les âges avant 65 ans, car les hommes partent globalement à la retraite plus tôt que les femmes : par exemple, au 31 décembre 2016, 19,5 % des femmes âgées de 60 ans et 26,3 % de celles âgées de 61 ans ont déjà liquidé un premier droit direct de retraite, contre respectivement 33,2 % et 42,6 % des hommes âgés de 60 et 61 ans.

Les différences entre taux de retraités des hommes et des femmes à 65 ans, qui se rapprochaient au fil des années semblent s’écarter en 2016 (90,1 % pour les femmes contre 93,2 % pour les hommes). Ceci résulte d’une modification de la décote pour partir à taux plein, qui entre en application graduellement et concerne davantage les femmes, en raison de carrières qui restent plus courtes et plus heurtées que celles des hommes. À chaque âge après 65 ans, le différentiel par genre tend à s’annuler. (Conseil d’orientation des retraites, document n° 5 « Dispersion des âges de la retraite et départs anticipés à la retraite : une actualisation » et DREES,).

10 chiffres clefs pour comprendre la retraite

Voici des données pour tout savoir sur la retraite, à l’époque où la réforme des retraites est d’actualité.

Les commentaires sont fermés.