Bernard Le Bras

Photo : Bernard Le Bras
Président du Directoire de Suravenir
https://www.suravenir.fr

Les contrats LINXEA bénéficient d’une gestion qui allie prudence et dynamisme

Assureur des contrats LINXEA Avenir, LINXEA Avenir Capitalisation, LINXEA PERP, LINXEA Avenir PEA et LINXEA Avenir PEA PME, la compagnie d’assurance SURAVENIR filiale du Crédit Mutuel Arkéa est l’un des principaux intervenants du monde de l’assurance-vie et de la prévoyance en France.

Suravenir est spécialisée dans la conception, la fabrication et la gestion de contrats d’assurance-vie et de prévoyance commercialisés par un grand nombre de partenaires distributeurs : réseaux bancaires, canal internet, conseillers en gestion de patrimoine indépendants, courtiers, et autres grands partenaires.

La stratégie de Suravenir repose sur une gestion financière prudente des actifs et le développement d'une distribution multicanale, en offrant des produits et services toujours plus innovants.

Bernard Le Bras, Président du Directoire de Suravenir, nous fait part de son point de vue sur les rendements financiers des contrats.

LINXEA : Les rendements des fonds en euros sont-ils condamnés à une baisse continue ?
Bernard Le Bras : En 2014, l’OAT 10 ans a servi un rendement moyen de 1,66% et a donc eu à nouveau un effet dilutif pour les investissements qui ont été réalisés cette année là. De plus, les spreads (écarts de rendements entre les diverses catégories d’obligations) sont restés à leurs plus bas niveaux. Tous ces éléments ont entraîné un effet mécanique baissier qui durera tant que les taux obligataires resteront à des niveaux aussi faibles.

LINXEA : Qu’est -ce qui pourrait faire remonter les rendements des fonds en euros ?
Bernard Le Bras : Il faudrait mettre un peu d’actions dans les portefeuilles quand les marchés se portent bien. La partie actions va contribuer positivement au rendement global.
L’immobilier est une composante intéressante qui apporte également des rendements sympathiques. En louant des immeubles récents à des entreprises avec des baux fermes de 6 à 9 ans, il est possible d’obtenir une rentabilité de plus de 5% l’an, à comparer avec celle des OAT (1,66%).

LINXEA : Quelles solutions proposeriez-vous pour faire gagner de la performance aux assurés ?
Bernard Le Bras : Le recours à un fonds en euros dynamique, comme Suravenir Opportunités, est une solution : en 2014, ce fonds a offert un taux de rendement de 3,85%. Ce fonds est composé de 45% d’obligations classiques, d’une poche de structurés actions qui représente 25% du portefeuille et de 30% d’immobilier avec un panachage.
Les unités de compte immobilières, telles celles proposées par LINXEA, qu’il s’agisse de SCI ou de SCPI, ont continué d’offrir l’an dernier des rendements bruts de 5% ou plus. Les SCPI gérées par les plus grandes sociétés de la place et offertes par LINXEA continuent elles aussi de servir des rendements satisfaisants avec :

  • peu de volatilité
  • une très bonne régularité des performances
  • un portefeuille de qualité

LINXEA : Que recommanderiez-vous comme allocation d’actifs en 2015 à des assurés désirant améliorer le rendement de leurs fonds euros ?
Bernard Le Bras : L’intérêt est d’aller progressivement vers les UC qui permettent d’améliorer la performance financière. En particulier, on peut penser aux produits structurés, aux fonds patrimoniaux, aux fonds spécialisés, par exemple, sur les convertibles qui ont un niveau de volatilité assez faible.