Immobilier : Les seniors ne doivent pas se priver d’emprunter ! - LINXEA
Contactez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Immobilier : Les seniors ne doivent pas se priver d’emprunter !

Crédit immo sénior

Nombreux sont les seniors qui veulent profiter des taux bas pour acheter un logement plus adapté, une résidence secondaire ou même investir ! Le peuvent -ils ?

Parmi ses clients le courtier en crédits Vousfinancer constate que « seuls 12 % des emprunteurs ont plus de 50 ans en 2020, contre 17 % en 2019, un chiffre en recul ». Et pourtant les emprunteurs âgés ont tout intérêt à profiter des taux bas, surtout sur les durées courtes : en moyenne, 0,8 % sur 10 ans, 1 % sur 15 ans et 1,20 % sur 20 ans.

Les seniors, bien vus des banquiers

Les taux de crédit ne dépendent pas de l’âge de l’emprunteur (sauf réduction exceptionnelle pour les moins de 35 ans), rappelle Vousfinancer, mais uniquement de l’apport ou des revenus. Les seniors ne sont donc pas pénalisés sur le taux du crédit.

En empruntant, ils bénéficient de l’effet levier du crédit et font grandir leur patrimoine. En cas de décès, le bien immobilier est remboursé intégralement par l’assurance et transmis aux ayants-droits… C’est donc aussi une façon de préparer sa succession.

En outre, les seniors sont considérés comme « de bons profils pour les banques … mais le revers de la médaille est qu’ils peuvent avoir des problèmes de santé entraînant un coût d’assurance plus élevé pouvant les rendre difficilement finançables, et des revenus qu’il faut anticiper à la baisse au moment de la retraite » explique Sandrine Allonier, directrice des études de Vousfinancer. D’ailleurs, à partir de 55 ans, lors d’une demande de crédit immobilier, la quasi-totalité des banques sollicitent une estimation du montant de la retraite qui sera versée.

« Une solution peut alors être la mise en place d’un prêt à paliers, permettant de faire baisser l’échéance du crédit de 30 % au moment du passage à la retraite et donc d’adapter ses mensualités à la baisse de ses revenus pour garder malgré tout un niveau de vie confortable », complète Sandrine Allonier. Ainsi, l’agence Vousfinancer de Grenoble a proposé récemment à une femme de 57 ans avec 1 800 € de revenus nets un prêt à paliers de 100 000 €, à 1,35 % sur 20 ans (+ 1,03 % d’assurance) avec 10 000 € d’apport. Ses premières mensualités sont de 620 € assurance incluse jusqu’à sa retraite à 65 ans, puis passeront à 425 € lorsque ses revenus baisseront.

L’assurance de prêt, l’enjeu principal pour les seniors

A titre indicatif, globalement, en moyenne et sans surprime liée à un problème de santé spécifique, les taux d’assurance pour un crédit sur 10 ans pour un emprunteur de 50 ans vont de 0,40 % à 0,60 %, alors qu’à plus de 60 ans, ils atteignent le double, entre 0,80 et 1,20 %.

« Il vaut mieux opter pour un financement sans assurance lorsque la banque le permet, en prenant un autre bien en garantie par exemple, ou en assurant seulement le conjoint le plus jeune ou en bonne santé » conseille Julie Bachet, directrice générale de Vousfinancer.

L‘avis de LINXEA

On ne s’arrête pas de vivre à 60 ou 65 ans. Les seniors peuvent aussi se constituer un patrimoine ou l’améliorer, que ce soit pour acheter de l’immobilier en direct ou de la pierre papier via les SCPI pour lesquelles il est aussi intéressant de demander un crédit.

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *