Les 6 chiffres clé des SCPI au 1er semestre 2019 - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Les 6 chiffres clé des SCPI au 1er semestre 2019

marché immo

Les statistiques délivrées par l’IEIF (Institut de l’Epargne Immobilière et Foncière) pour le 1er semestre 2019 confirment la belle vitalité du marché des SCPI d’entreprise.

6 chiffres clé

*4,27 mds € : La collecte nette des SCPI Immobilier d’entreprise qui correspond aux capitaux disponibles pour l’acquisition de nouveaux actifs immobiliers bondit de 79 % par rapport au 1er semestre 2018  (2,4mds€), soit un « montant sur un seul semestre qui dépasse celui de la totalité de l’année 2015 ».

Principal vecteur des capitaux levés, les SCPI bureaux engrangent 2,26Mds€ (vs 1,34 mds € S1 2018) soit une hausse de 68 %. Parmi les sociétés de gestion ayant le plus collecté en SCPI, ce sont encore les 3 mêmes qui dominent le marché : Primonial Reim (686,8M€ vs 458,2M€), Amundi Immobilier (549,5M€ vs 373M€) et Corum AM (429,5M€ vs 262,9M€). Le trio totalise 1,66Mds€ (39,5 % de la collecte nette globales) contre 1,09Mds (45,4 %). Un poids significatif sur le marché mais qui marque cependant, une tendance baissière.

*32,6 M€. : C’est la collecte nette des SCPI Immobilier résidentielles dont 29M€ pour les SCPI Résidentielles (non fiscales). A noter que ce montant recule de 7,4 % par rapport à la même période de 2018 (35,3M€).

*463 M€ : Ce montant représente les échanges sur le marché secondaire (confrontation pour les SCPI à capital fixe, et retraits pour celles variables) des SCPI Immobilier d’entreprise au 1er semestre 2019. Un an avant et au 30 juin 2018, les capitaux échangés s’élevaient à 511M€ (-9,4 %). Compte tenu de leur nombre et de leur taille importante, ce sont les SCPI bureaux dont le marché secondaire a été le plus actif (346,7M€, 73,7 % du total).

*56,4 Mds € : La capitalisation des SCPI Immobilier d’entreprise est en progression de +15 % par rapport au 30 juin 2018 (52,8 Mds€) et de +9,3 % par rapport au 31 décembre 2018. « Depuis 2010, elle est en constante progression et a été multipliée par 2,8 » précise l’IEF.

*3,6 Mds € : Dans la foulée d’une collecte tonique, les investissements se sont poursuivis à un niveau élevé alors qu’ils atteignaient déjà 2,3 Mds€ au 1er semestre 2018. Ces flux se sont dirigés d’abord, vers les bureaux (2,2 Mds€ vs 1,4 Mds€), les commerces qui attirent davantage (400 M€ vs 280M€) la logistique (150 M€). Les hôtels (252M€) et les Ehpad (131M€) suscitent « un intérêt grandissant de la part des investisseurs dans une logique de diversification sectorielle pour générer du rendement.

En termes géographiques, la part de la zone Euro continue de progresser pour s’élever à 33,9 % des investissements. Les SCPI Immobilier d’entreprise ont investi 1,2 Mds € à l’étranger (820M€) dont 51 % (vs 45 %) en Allemagne, 13 % (vs 11 %) aux Pays-Bas, 8,7 % en Italie, 7,7 % en Europe du Nord et 6,2 % en Belgique.

En France, la région parisienne a mobilisé 30,6 % des investissements, Paris 15,9 % et les régions 19,6 %.

Le montant des cessions atteint 568 M€ sur la période.

6 % : C’est le rendement global (4,5 % de rendement courant lié à la distribution et 1,5 % de valorisation) sur 1 an glissant ( 30 juin 2018 au 30 juin 2019) de l’indice Edhec IEIF SCPI. Une nette hausse par rapport à  la période précédente (30 juin 2017-30 juin 2018) où la performance globale ressortait à 5 % (4,4 % de rendement courant, 0,6 % de valorisation). L’IEIF souligne que « la performance globale est 2 fois plus importante pour les SCPI que pour les OPCI Grand Public (2,5 %). Car « encore une fois, la poche financière pénalise la performance des OPCI Grand public ».

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *