Les news immo du 22 octobre - LINXEA
Contactez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Les news immo du 22 octobre

maison clé euro

Revalorisation du prix de part, l’autre levier de performance des SCPI

Le plus souvent, la mise en avant des performances des SCPI cible d’abord le taux de distribution (TDVM). Mais cet indicateur ne synthétise pas à lui seul la valorisation d’un investissement en SCPI. En effet, le prix d’une SCPI peut évoluer s’apprécier au cours de la durée de vie de l’investissement, de sorte à générer une plus-value pour l’investisseur quand celui-ci procédera à la revente des parts. Cette plus-value est, par essence, génératrice de performance pour l’épargnant. D’où l’intérêt de prêter attention à la valeur de reconstitution.

A travers la valeur de reconstitution, une SCPI exprime la valeur « réelle » de son patrimoine immobilier. Selon la réglementation, celle-ci ne doit pas s’éloigner de plus de 10 % du prix de la part. Dans un scénario défavorable, une valeur de reconstitution inférieure de plus de 10 % au prix de part entraîne une dévalorisation. A l’inverse, celles dont le patrimoine se valorise dans le temps en raison d’investissements judicieux doivent procéder à une augmentation du prix de la part lorsque celui-ci est décoté de plus de 10 % par rapport à la valeur de reconstitution. (Meilleur Taux)

Un processus de labellisation ISR pour la gamme des fonds de Sofidy

SCPI et OPCI étant éligibles depuis le 23 octobre 2020 au label ISR dédié aux fonds immobiliers, Sofidy accompagnée par le cabinet de conseil Ethiket, ambitionne la labellisation de l’ensemble de ses véhicules ou la mise en conformité avec l’article 8 Disclosure d’ici fin juin 2022.

Dans un premier temps, le processus se concentre sur l’OPPCI 2 Sofimmo et la nouvelle SCPI Sofidy Europe Invest. Face aux enjeux d’amélioration des pratiques ESG du parc immobilier existant, ce label ISR peut être accordé à des fonds investissant dans les immeubles les plus modernes et performants mais aussi à des fonds mettant en œuvre des pratiques vertueuses permettant d’améliorer la performance extra-financière des actifs en portefeuille.

Les sociétés de gestion doivent se fixer des objectifs sur les 3 piliers Environnementaux (E), Sociétaux (S) et Gouvernance (G), mettre en place une méthodologie et des moyens d’analyse appropriés et des plans d’actions. La réalisation des objectifs doit être communiquée aux investisseurs dans des reportings, à travers d’indicateurs mesurables.

Un nouvel actif pour Novapierre Allemagne 2

Dans la continuité de sa stratégie d’investissement, la SCPI a entré un ensemble commercial de 13 600 m² situé dans l’une des régions économiques les plus dynamiques d’Europe : Giegen à proximité de Stuttgart. Construit en 2008 et rénové en 2019, l’ensemble affiche un taux d’occupation de 100% et est loué pour une durée résiduelle de bail de 9,6 ans à des enseignes phares. (Paref Gestion)

Primonial REIM de pionnier à leader dans l’immobilier de santé

Avec près de 450 millions d’€ d’investissements investis en zone euro depuis le début de l’année la société de gestion ne cache pas ses ambitions sur toutes les typologies (résidences services seniors, maisons de retraite, cliniques, Ehpad). Au total, la part de ce secteur représente aujourd’hui 32% de son allocation d’actifs.

Les acquisitions réalisées depuis janvier permettent de dépasser les 9 milliards d’€ d’encours sous gestion, et de porter à plus de 350 le nombre d’immeubles en portefeuille, avec une exposition géographique diversifiée en France, en Allemagne, en Espagne, au Portugal, en Italie et en Irlande.

Parmi les acquisitions significatives citons le portefeuille en sale and leaseback D3T en France (252 millions d’€) ; les 2 derniers actifs immobiliers du portefeuille Futura en Allemagne (31,5 millions d’€), ou encore, une maison de retraite et une clinique italienne (43 millions d’€).

Il est vrai que contexte sanitaire a démontré la résilience de l’immobilier de santé et accru la demande des investisseurs pour une classe d’actifs acyclique, offrant une volatilité maitrisée et une récurrence de revenus grâce à des baux de long terme conclus avec les locataires exploitants.

Primovie renoue avec une belle collecte

Après avoir collecté 40 millions d’€ au 2ème trimestre 2020, ce sont 216,8 millions d’€ soit 5 fois plus qui sont rentrés dans les caisses de la SCPI un an plus tard. Avec cette manne, Primonial Reim a acquis plusieurs actifs en France, Allemagne et Espagne. Le tout sans oublier les « nombreux dossiers d’acquisitions qui viendront augmenter le portefeuille en immobilier de santé et d’éducation dans les prochains trimestres. »

Riche de 227 actifs (directs et indirects) dont 32,6 % en valeur sont en zone euro (hors France) la SCPI affiche un taux d’occupation financier solide (95%). Sa distribution au titre du 2e trimestre s’élève à 2,06 € un montant similaire à celui du 1er trimestre mais qui est inférieur d’environ 7% (2,23€) à celui de la même période de l’année dernière.

Foncière des Praticiens : une notoriété en train de se construire

La SCPI dédiée à la santé est encore discrète par rapport aux poids lourds du secteur comme Primovie ou Pierval Santé. Pour le moment, elle compte 5 immeubles, un peu partout en France (Avignon, Annecy, Créteil, Rennes, Rillieux) et 41 locataires. Pour autant, elle trace son sillon. Un chiffre ? sa capitalisation. De 21,9 millions d’€ au 31 décembre, elle atteint 33,2 millions d’€ 6 mois plus tard, soit un bond de 51,6%.

Bonne nouvelle n’étant jamais seule, elle est depuis juillet la première SCPI investie sur la thématique santé à avoir reçu labellisation ISR ce qui l’engage désormais dans un processus d’amélioration continue.

Du côté de l’activité, les clignotants sont au vert. Entre un taux d’occupation financier élevé (97,7%) et un taux de recouvrement des loyers supérieur à 98%, la SCPI peut rassurer les associés.  Ses 2 premiers acomptes se sont élevés chacun à 14,02€ (28,04€) une stabilité qui augure d’un bel exercice. Pour mémoire, l’année dernière la SCPI a versé un dividende de 56,1€ correspondant à un taux de distribution de 5,1%. (Foncière Magellan)

Sélectipierre 2 profite de la solidité du marché parisien des bureaux…

… et notamment du quartier central des affaires pour de multiples raisons.  D’abord, le dynamisme des petites et moyennes surfaces puis, la grande diversité des entreprises cherchant des locaux… et enfin, le positionnement de Selectipierre 2 qui privilégie les bureaux (64%) et paris (72%). Plus précisément, avec 67 immeubles représentant 73262 m², le portefeuille affiche une surface moyenne de 1093 m² et dénombre 285 locataires. Difficile de faire mieux en termes de diversification locative !

En somme, le 2ème trimestre n’a fait que confirmer les qualités d’une SCPI poursuivant son développement dans la discrétion. Les arbitrages réalisés en 2020 ont été réinvestis dans 3 actifs, l’un en plein Triangle d’Or parisien (249 m², 3,1 millions d’€, rendement 4%). Le 2ème porte sur un immeuble de bureaux (1725 m², 27,2 millions d’€, rendement de 3,55 %) avec des commerces au rez-de-chaussée avenue Charles de Gaulle à Neuilly-sur-Seine. Moins fréquent, le dernier investissement consiste en un rachat de gré à gré d’un bloc de parts d’Accès Valeur Pierre (BNP Paribas REIM), une SCPI qui « présente un profil similaire » (6,7 millions d’€, rendement 4,25 %).

Le taux d’occupation financier semestriel s’élève à 90,16 % mais 7,2% encore sous franchise.  Le 2ème acompte s’est élevé à 5,5€ soit un total de 11 € au titre du 1er semestre. Pareil que l’année dernière. Pour mémoire, la SCPI a délivré un DVM de 4,07%. Ajouté à une hausse du prix moyen de la part de 1,47% elle affiche donc un rendement global de 5,54%. (Fiducial Gérance)

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *