Novapierre Allemagne 2: nouveau millésime ? - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Novapierre Allemagne 2: nouveau millésime ?

Après Novapierre Allemagne, Paref gestion travaille sur la création de Novapierre Allemagne 2

Lancée en janvier 2014 sur le créneau des commerces en Allemagne, Novapierre Allemagne est plus qu’un coup médiatique. C’est un Kolossal succès ! 5 ans plus tard, la SCPI qui a atteint son capital plafond avec une capitalisation de 517M€ au 31 mars 2019, tire sa révérence. Elle est fermée définitivement aux souscriptions depuis le mois d’Avril. Seule option pour ceux qui voudraient y entrer attendre qu’un autre veuille sortir.

Une consolation pour ceux qui ont des regrets ? Yawohl. Au vu de l’intérêt constant des investisseurs Paref Gestion a ainsi, étudié en concertation avec le conseil de surveillance diverses options d’augmentation du capital plafond avant de prendre la décision de lancer une nouvelle SCPI. « Il faut dire que le contexte économique Allemand est un peu différent » explique Gilles Chamignon directeur général de Paref Gestion. « A l’époque du lancement de Novapierre Allemagne, la croissance allemande était plus élevée qu’aujourd’hui. Mais cette accalmie n’empêche pas le pays d’être toujours solide. Le marché de l’emploi reste durablement tendu ce qui devrait pousser la consommation à la hausse et soutenir notamment le marché immobilier commercial ». Au final, l’option retenue s’appelle Novapierre Allemagne 2. Ce sera « un enchaînement sans frottement » puisque ses souscriptions devraient être possible dès cet été, alors que Novapierre Allemagne aura engagé toute sa collecte afin d’éviter quelconque conflit d’intérêt » précise le dirigeant.

Pour les aficionados du commerce allemand, la SCPI est une opportunité à saisir. Outre une fiscalité avantageuse, ils vont profiter de tout le « travail effectué en amont sur sa grande soeur et d’une nouvelle phase de l’économie Allemande ». De quoi « poursuivre la dynamique construite ces dernières années pour maintenir l’équilibre du rythme de la collecte et des investissements ». Enfin, « s’il est trop tôt pour parler de performance » Gilles Chamignon avoue un « objectif à terme comparable » à celui de Novapierre Allemagne (4,87 % sur le résultat 2018). A suivre…