Projet de fusion de Gemmeo Commerce par Rivoli Avenir Patrimoine - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Projet de fusion de Gemmeo Commerce par Rivoli Avenir Patrimoine

Bureau

Amundi Immobilier a suspendu le marché des parts de Gemmeo Commerce depuis le 26 mai. Pourquoi ? Un projet de fusion-absorption de la SCPI par Rivoli Avenir Patrimoine (RAP). Le motif de ce genre d’opération est invariablement le même : diversification, rationalisation et mutualisation du risque locatif. La « dilution » des actifs de Gemmeo Commerce dans RAP devrait procurer plusieurs avantages. Au delà d’assurer « aux associés de Gemmeo une stabilité de revenus », la nouvelle entité investira dans des bureaux « prime » plus importants avec un niveau technique répondant à la demande locative à Paris, en Ile-de-France et en Régions. Il s’agit aussi d’améliorer la capacité d’absorption des travaux, de renforcer la diversification bureaux par une poche en commerces et d’augmenter la liquidité du marché secondaire grâce à un plus grand nombre de parts…

Les conditions de la fusion précisent un effet rétroactif au 1er janvier 2018 et la parité d’échange mentionne 0,65 part nouvelle de RAP pour 1 part Gemmeo Commerce. En rémunération de l’actif net transmis par Gemmeo, les associés se verront attribuer des parts nouvelles de RAP au nominal de 150€ à titre d’augmentation de capital.

Sur le traitement des rompus, rien d’étonnant. Dans le cas où un associé de Gemmeo ne pourrait obtenir en échange de ses parts un nombre entier de parts de RAP il pourra choisir entre un nombre immédiatement inférieur ou supérieur moyennant un remboursement ou un versement complémentaire. La décision devra être donnée par écrit dans les délais de 15 jours calendaires à compter de la date de l’assemblée générale de RAP. Faute de réponse, l’associé sera « réputé avoir opté pour le remboursement en numéraire. »

 

En attendant le résultat du vote des associés, le 1er trimestre de RAP s’est achevé avec une collecte de 51M€ qui a permis de réaliser un nouvel investissement via un OPPCI : l’immeuble BBW à Francfort (13523m2, 54M€) loué à 100 % principalement avec des baux de 5 ans minimum. En parallèle, une promesse de vente a été signée pour les 3 bâtiments du Parc de l’Etoile à Villeneuve la Garenne (11,19 M€).

Le taux d’occupation financier (TOF) ressort à 88,87 % hors prise en compte des franchises de loyers (4,83%). Un taux un peu juste, mais les principaux actifs concernés par la vacance pourraient connaître un dénouement commercial heureux. A Lyon, le Quatuor (4726m2) subit des travaux « pour favoriser une commercialisation dans les plus brefs délais ». Les docks de Marseille (3762m2) ont connu la signature de plusieurs baux sur des commerces et « un bail est en cours de négociation sur une partie des bureaux disponibles. ». Enfin, la vacance de Quai 50 à Levallois « est en train de se résorber progressivement et ressort à 33 % pour ce trimestre ».

Le 1er acompte s’est établi à 2,7€ contre 2,83€ l’année dernière à la même période. Il est conforme « avec l’objectif de distribution 2018 de 10,8 € » soit 2,7€ par trimestre sans compter un « éventuel ajustement le dernier trimestre en fonction du résultat 2018 et du prévisionnel de l’année suivante ».

Pour en savoir davantage

SCPI Rivoli Avenir Patrimoine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *