SCPI : ce qui change au 1er janvier 2022 - Linxea
Immobilier

SCPI : ce qui change au 1er janvier 2022

En 2022 , les SCPI font peau neuve, alors il est grand temps de vous expliquer ce qui va changer !

Pas d’inquiétudes, nous sommes là pour vous aider. L’ASPIM, la Société Française des Sociétés de Placement Immobilier, a récemment exposé sa nouvelle méthode de calcul des performances financières des SCPI.

Du TDVM au TD

Premier changement, le Taux de Distribution sur Valeur de Marché (TVDM) cède la place au Taux de Distribution (TD) en raison de son manque de lisibilité et de compréhension. Ce dernier calcule uniquement le quotient entre les dividendes bruts versés au cours de l’année « n » par le prix de la part au 1er janvier de l’année. Vous n’avez donc guère plus besoin de vous soucier de l’augmentation du prix de la part en cours d’année. Voici un exemple pour illustrer nos propos :

Exemple :

pour 5 euros de dividendes versés à l’année, un prix de souscription en début d’année de 100 euros, et un prix de souscription au 1er juin de 110 euros.

Jusqu’à présent, le calcul se faisait ainsi : 5/105 (moyenne de 100 et 110 sur l’année) = 4,76 %.

Dorénavant, avec le nouveau mode de calcul, on obtient 5/100 (prix de souscription au début d’année) = 5 %.

L’objectif de ces changements est de clarifier le système actuel, car dès à présent, ce sera le revenu brut de fiscalité « en France ou à l’étranger » qui sera retenu. Pour rappel, il n’était pas imposé aux sociétés de gestions de communiquer en brut ou net de fiscalité , ce qui rendait les calculs bien moins lisibles.

Le rendement global immobilier

Deuxième changement, les sociétés de gestion souhaitant mentionner une performance globale annuelle de la SCPI, doivent utiliser le nouvel indicateur «rendement global immobilier», qui permettrait d’aligner la présentation de la performance d’une SCPI sur celle d’autres placements. il ne s’agit donc pas d’un rendement réel, mais d’un rendement potentiel efficient puisqu’il se base sur la variation de la valeur de réalisation.

Les frais

Dernier changement, les sociétés de gestion s’engagent à présenter « l’ensemble des frais qui seront supportés par le souscripteur au profit de la société de gestion ». l’ASPIM en  dénombre 6:

  • Les frais de souscription
  • Les frais de gestion
  • Les frais de cession
  • Les frais d’acquisition des actifs immobiliers,
  • Les frais de suivi et pilotage de la réalisation des travaux,
  • Les frais de cessions de parts, mais aussi “tout autre frais supplémentaire approuvé par l’Assemblée Générale”
Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *