LINXEA Immo
TEMOIGNAGE : Pourquoi Nicolas a souscrit des parts de SCPI à crédit chez LinXea

18/01/2019

Nicolas est partisan du patrimoine qui libère et offre de la sérénité, plutôt que du patrimoine qui asservi.


Pourquoi Nicolas a-t-il investi dans des SCPI ? 


« Pour diversifier et gagner du temps et de la sérénité. » Du coup il a vendu un appartement locatif et acheté avec la somme des parts de SCPI. A coté d’autres placements, Il a toujours de l’immobilier dans son patrimoine mais n’a plus rien à gérer hormis sa déclaration fiscale une fois par an. Cette logique du « patrimoine qui libère » sans sacrifier en rendement a été mené de la même façon sur les actions en achetant des trackers plutôt que des titres ou des fonds.

Pourquoi Nicolas a-t-il acheté à crédit ?


« Pour exploiter ma capacité d’emprunt » qui est un levier pour développer son patrimoine et s’enrichir. Il explique aussi que l’on peut actuellement emprunter autour de 2 % sur 20 ans pour un rendement autour de 4% net. « Donc on a un bon levier. »

Pourquoi Nicolas a-t-il choisi Linxea ?


 A la recherche du meilleur intermédiaire, il a « challengé » plusieurs courtiers sur les critères de l’offre, du conseil 

 du financement, des frais. Au final, il a retenu Linxea car « l’offre de SCPI est intéressante » et c’est « le meilleur financement ». Il a aussi « apprécié leur professionnalisme et leur grande disponibilité par mail et téléphone et le service est gratuit. »

Quelles SCPI Nicolas a-t-il choisi ? 


Guidé par Linxea, son choix s’est arrêté sur 3 SCPI de 3 sociétés de gestion différentes et très complémentaires en termes de marchés sectoriels et géographiques.
Ce sont Immorente (Sofidy) en « fond de portefeuille », Epargne Pierre (Voisin) « Le Corum Français » et Primofamily (Primonial) car il parie « sur la tendance de fond de métropolisation ».

Comment Nicolas a-t-il financé ses 3 SCPI ?


A crédit… même s’il faut compter de l’ordre de 0,50 points de plus par rapport a un investissement en direct. Il a finalement trouvé via Capfi , le partenaire de Linxea, 2,10 % auprès du Caisse d’Epargne) sur 20 ans à taux fixe hors assurance et sans apport grâce à son « profil rassurant ». Il a 3 crédits pour un montant total de 100 170€ et des mensualités de 518 €. En parallèle, il a obtenu un différé de remboursement du crédit 5 mois afin de tenir compte du délai de jouissance de ses SCPI et aucune pénalité en cas de remboursement anticipé après 9 ans.

Nicolas a –t-il fait jouer la substitution de l’assurance emprunteur ?


"C’est presque indispensable ! » même s’il faut « montrer les crocs » ou brandir la menace ACPR devant la réticence des banques . A peine l’offre signée, Linxea a participé au changement d’assurance emprunteur via leur partenaire Digital Insure. Une belle économie puisqu’il est passé de 5 500 € à 1 100 € d’assurance emprunteur sur 20 ans.

Quel résultat financier de l’investissement en SCPI de Nicolas ?


Nicolas a emprunté au total 102 508 € avec les frais Capfi plus frais de garantis, reparti à part égale sur 3 SCPI.
Son cashflow mensuel (ce qui entre ou sort de la poche tous les mois) s’élève à -153€ (+370 € de loyer – 518 € de crédit – 5 € d’assurance). En clair, son effort d’épargne ressort à 153 € par mois pour 100 k€ de SCPI dans 20 ans. En terme fiscal, il ajoute « plus de 1 000 € d’impôts par an » , un montant qui augmentera au fil du temps car il aura de moins en moins d’intérêts à déduire.
Au terme de son opération et au regard d’un taux de distribution de ses SCPI de 4,44% par an sans prendre en compte une revalorisation des loyers et du capital, Nicolas perçoit des revenus nets mensuels de 259€, la valeur de son capital s’élève à 101170€ (montant de son investissement). Le gain net de l’opération s’élève à 46453€ ce qui donne un TRI de 5,8%.


Retrouvez l ’intégralité de son témoignage :

Avenue des Investisseurs

Blandine Blanc-Durand