La guerre en Ukraine voile toujours les perspectives économiques - Linxea
Marchés Europe
Marchés

La guerre en Ukraine voile toujours les perspectives économiques

C’est une mauvaise passe pour la France : les prévisions de croissance économique sont en baisse et les prévisions d’inflation en hausse, aussi bien pour 2022 que pour 2023. Voici les dernières prévisions de la Commission européenne concernant l’évolution de la France.

Une croissance modeste

La croissance du produit intérieur brut (PIB) devrait revenir en territoire positif grâce à la levée complète des restrictions liées à la pandémie COVID. Le rebond serait toutefois limité au deuxième trimestre avant de s’accélérer légèrement au troisième trimestre grâce à l’amélioration attendue de l’activité touristique durant l’été. Le PIB devrait ensuite croître modérément, atténué par des goulots d’étranglement persistants de l’offre et une demande intérieure atone dans un contexte de baisse des salaires réels (à cause de l’inflation) et de resserrement des conditions financières (hausses des taux des crédits). Globalement, le PIB français devrait augmenter de 2,4 % en 2022 et de 1,4 % en 2023, c’est légèrement moins bien que ce qui est annoncé pour l’Union Européenne (EU) dont la croissance prévue est de 2,7% en 2022 et de 1,5% en 2023. Pour la zone Euro, la croissance prévue est de 2,6% en 2022 et de 1,4% en 2023.

La consommation est freinée par l’inflation

Après la forte baisse du premier trimestre 2022, la consommation  devrait encore être pénalisée par la flambée de l’inflation et ne devrait donc permettre qu’un rebond partiel aux deuxième et troisième trimestres. La consommation devrait ensuite augmenter lentement jusqu’à la fin 2023, laissant le taux d’épargne au-dessus de son niveau d’avant la crise.

Les exportations et les importations devraient être beaucoup moins dynamiques que prévu, en raison de la détérioration de la demande tant extérieure qu’intérieure. Cependant, le rebond du tourisme et la reprise progressive des équipements de transport (avions et bateaux) permettraient aux exportations nettes de contribuer positivement à la croissance en 2022 et 2023.

L’inflation devrait continuer d’augmenter et culminer au second semestre 2022. En 2023, l’inflation globale pourrait progressivement diminuer dans le sillage des prix de l’énergie. Globalement, l’inflation française devrait être de 5,9 % en 2022 et de 4,1 % en 2023. C’est un peu mieux que ce qui est annoncé pour l’Union Européenne et la zone Euro où l’inflation prévue est de 8,3% en 2022 pour l’UE et de 7,6% pour la zone Euro. En 2023, l’inflation prévue est de 4,6% pour l’UE et 4,3% pour la zone Euro.

Voici les prévisions de la Commission européenne concernant l’évolution de la France :

wdt_ID Indicateurs 2022 2023
1 Croissance 2,4% 1,4%
2 Inflation 5,9% 4,1%

(Source : Commission Européenne. Prévisions d’été 2022)

Union Européenne (UE) : 27 états : Allemagne, Belgique, Autriche, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Tchéquie, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Suède.

Zone Euro : 19 pays : Allemagne, Autriche, Belgique, Chypre, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Portugal, Slovaquie, Slovénie.

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.