Baisser votre revenu fiscal de référence grâce au PER, vraiment ? 

Baisser votre revenu fiscal de référence grâce au PER, vraiment ?

Le PER est un produit d’épargne qui présente de nombreux avantages si tant est que votre situation réponde à certains critères. Reste à savoir si vous êtes concerné par les attributs de ce produit de défiscalisation.

Le PER qu’est-ce que c’est ?

Nouveau sur le marché, plus clair, plus précis et surtout plus souple, le PER offre des avantages nombreux.

En plus d’être un produit d’épargne visant à se prémunir contre la baisse de revenus au moment de la retraite, il présente aussi un bel atout sur le plan fiscal.

Investir des sommes sur le PER permet de profiter d’une économie d’impôt égale à votre tranche d’imposition.

Les sommes versées sur un plan épargne retraite peuvent être déduites de votre revenu imposable dans la limite des plafonds légaux* donc si votre revenu imposable diminue, vous paierez moins d’impôts.

Prenons un exemple  : 

Si un contribuable imposé à hauteur de 30 % investit 1 000 € sur un PER, il pourra économiser 300 € sur sa fiche d’impôt de l’année.

Cette économie d’impôt montera à 410 € pour un contribuable imposé à 41 % voire à 450 € pour un contribuable imposé à 45 %.

Ce placement d’épargne est une aubaine pour les foyers fortement imposés mais présente peu d’avantages pour les autres sur le plan purement fiscal.

En clair, lorsque vous souscrivez à un PER, vous avez le choix entre deux options. Déduire ou non vos versements et profiter de l’avantage fiscal qui en découle. Le choix de la déductibilité des impôts sur le revenu peut être très profitable pour les épargnants.  La retraite étant souvent une époque qui voit nos revenus fortement baisser, la tranche d’imposition baisse également.

wdt_ID Mode de récupération de l'épargne Versements déductibles Versements non déductibles
1 Sortie en capital Plus-values soumises à la Flat Tax/ capital soumis au barème de l'impôt sur le revenu sans abattement de 10% Plus-values soumises à la Flat Tax/ capital non imposé
2 Sortie en rente viagère Impôt sur le revenu après abattement de 10% (régime des pensions) Imposition au barème des rentes viagères à titre onéreux (RVTO)

Vous pourrez donc profiter de la déduction fiscale au moment où votre revenu est élevé, à savoir durant votre période d’activité mais payer la part d’impôts sur le revenu que vous aurez déduits au moment de votre retraite, lorsque votre tranche aura baissé.

Une façon de jouer avec sa tranche d’imposition pour déduire beaucoup durant la période active et payer moins d’impôts au moment de la retraite. Un double avantage offrant de belles perspectives de gain donc !

Moins de revenus imposables = baisse du revenu fiscal de référence ?

Avant toute chose, qu’en est-il du revenu fiscal de référence ?

La notion de revenu fiscal de référence (RFR) résulte du calcul de l’impôt. Le RFR est égal au montant net des revenus et plus-values retenus pour le calcul de l’impôt mais corrigé de certaines exonérations et déductions.

Comme le rappelle l’administration fiscale, cet indicateur « sert à déterminer le droit à des exonérations et/ou des réductions d’impôts et taxes ».

Si le PER vous permet de baisser votre taux d’imposition, ce dernier n’a aucun impact sur votre RFR. Et c’est sur la base de celui-ci que les aides sociales et avantages fiscaux sont calculés.

Alors si d’aventures vous aviez en tête de profiter du PER pour changer de RFR, vous pouvez oublier cette idée.

Cet avantage fiscal ne vous ouvrira pas la porte à la bourse pour vos enfants, à l’exonération de la taxe d’habitation ou encore à la baisse de vos impôts locaux.

Les deux étant totalement décorrélés, vous ne pourrez pas profiter du levier fiscal à plein régime d’un côté et baisser votre revenu fiscal de référence de l’autre.

Il n’en demeure pas moins un très bon placement recélant de multiples facettes et c’est pour cette raison que notre offre s’est enrichie de 3 PER parmi les meilleurs du marché.

*Deux plafonds existent :

1er plafond : 10 % du PASS de l’année précédente, soit 4 114 € en 2020.

2e plafond : 10 % de vos revenus, dans la limite de 8 fois 10 % du PASS de l’année précédente, soit 32 416 en 2020.

Le PASS (plafond annuel de la Sécurité Sociale) 2020 est de 41 136 €.

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *