La retraite par répartition ne serait-elle qu’une sorte de financement à la Madoff ? - LINXEA
Contactez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

La retraite par répartition ne serait-elle qu’une sorte de financement à la Madoff ?

Couple de retraités

Marc Touati, Président et chef économiste de l’ACDEFI, lance un pavé dans la mare en posant la question de savoir si le système de retraite français par répartition ne serait pas un financement à la Bernard Madoff.

Il fallait oser envisager cette hypothèse …
En tout cas, la répartition ressemble étrangement au système mis en place par Bernard  Madoff : « Dans la mesure où le financement du système de retraite par répartition consiste à financer les actuels retraités par les actifs d’aujourd’hui, il s’agit ni plus ni moins d’un système Madoff à l’échelle hexagonale. Évidemment, lorsque l’on comptait plus de 3 actifs pour un retraité (c’est-à-dire de l’après seconde guerre mondiale jusqu’au début des années 1970), ce « système Ponzi » ne posait aucun réel problème. Seulement voilà, actuellement, on ne recense plus qu’environ 1,5 actif pour un retraité et le ratio va empirer au cours des prochaines décennies, pour tomber dans le meilleur des cas à 1,3 en 2050 …. », explique Marc Touati dans un rapport réalisé pour Trade Republic et d’ajouter : « Si nous ne faisons rien, les générations des années 90 et 2000 perdront près de 40% de pouvoir d’achat au moment de prendre leur retraite ».

Financer une retraite d’une durée de 30 ans

La durée de vie moyenne à la retraite est actuellement d’environ 23 ans, contre 2 ans dans les années 1950, 10 ans dans les années 1980 et 15 ans dans les années 1990. Selon le Conseil d’Orientation des Retraites (COR), la durée de vie à la retraite pourrait avoisiner les 30 ans pour la génération 2000, voire 33 ans en cas de mortalité basse.

Les Français peuvent encore sauver leurs retraites

Marc Touati, préconise que les Français commencent à épargner pour leur retraite le plus tôt possible s’ils souhaitent maintenir leur pouvoir d’achat à la retraite.

Pour lui, les Français doivent soutenir « le système par répartition avec une retraite par capitalisation qui permettra aux retraités de toucher l’ensemble des sommes épargnées pendant leur vie active, soit d’un seul coup, soit sous forme de rente. Avec une différence de taille : les sommes investies dans une retraite par capitalisation appartiennent aux retraités, alors que ce n’est pas le cas pour celles qui sont prélevées sur les salaires, puisqu’elles sont utilisées pour financer les actuels retraités. Il est donc indispensable que les Français soient informés de cette réalité et commencent à épargner pour leur retraite le plus tôt possible s’ils souhaitent maintenir leur pouvoir d’achat à la retraite ».

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *