LES NEWS RETRAITE NOVEMBRE - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

LES NEWS RETRAITE NOVEMBRE

Femmes retraités sourient

Au niveau mondial, 58 % des personnes continuent une activité après leur retraite

La quinzième édition de l’étude de HSBC « The Future of Retirement », « L’Avenir des Retraites », réalisée en partenariat avec l’Institut Ipsos MORI a permis d’interroger 17 000 personnes dans 16 pays à travers le monde. Les enseignements les plus significatifs sont les suivants :

À l’échelle internationale, 58 % des personnes en âge de travailler continuent, dans une certaine mesure, à travailler après leur retraite (32 % en France). Si au niveau mondial, 26 % des personnes en âge de travailler déclarent épargner régulièrement pour leur vie future, ce sont aussi 43 % des personnes en âge de travailler qui déclarent vivre financièrement au jour le jour (respectivement 54 % en Chine, 50 % aux États-Unis, 44 % au Royaume-Uni et 28 % en France.)

Dans le monde, 51 % des femmes en âge de travailler s’inquiètent de ne pas être en mesure de subvenir à leurs besoins de base à la retraite, à comparer avec la France où les femmes sont 57 % à exprimer une crainte similaire.

Au niveau mondial, 46 % des femmes ne sont pas en capacité de déterminer précisément combien elles épargnent pour leur retraite ou n’ont pas encore commencé à le faire. La France se situe en tête de peloton, avec 69 % des femmes exprimant un constat comparable.

À l’échelle internationale, la gestion du quotidien est le seul type de financement que les femmes contrôlent majoritairement dans le ménage (58 %, à comparer à 32 % des hommes).

Le rapport Monde est disponible (en Anglais) en suivant ce lien.

Une seule retraite complémentaire pour les salariés

Au 1er janvier 2019, les salariés du privé ne seront plus couverts que par un seul régime de retraite complémentaire, qu’ils soient cadres ou non.

Jusqu’à présent, les salariés non cadres bénéficiaient d’une retraite complémentaire de l’ARRC0 et les cadres avaient en plus une retraite complémentaire de l’AGIRC.

C’est-à-dire que partant à la retraite un salarié non cadre percevait, en principe, une retraite du régime général (CNAVTS) et une retraite complémentaire de l’ARRCO (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés).

A ces deux premières retraites, les cadres ajoutaient une retraite complémentaire AGIRC (Association générale des institutions de retraite des cadres), ils avaient donc une caisse de base du régime général + 2 caisses complémentaires.

A partir du 1er?janvier 2019 tous les salariés du secteur privé relèveront du régime unifié Agirc-Arrco.

Est-ce que cela changera grand chose ? Non puisque il y aura toujours des calculs distincts suivant les montants des salaires et le plafond de la sécurité sociale.

Calculer ses points de retraite

Pour 80 % des assurés, qui cotisaient uniquement à l’Arrco pour leur retraite complémentaire), cela ne change rien à leur compte de points. En effet, c’est la valeur du point Arrco qui a été retenue comme valeur du régime Agirc-Arrco selon la règle : 1 point Arrco = 1 point Agirc-Arrco.

Pour les 20 % de salariés qui cotisaient à l’Agirc en plus de l’Arrco, il est effectué une conversion de leurs points Agirc en points Agirc-Arrco.

Sur les différents sites des caisses ARRCO et AGIRC une calculette vous permet de convertir vos points Agirc en points Agirc-Arrco.

Pour que cette opération de conversion soit transparente, les documents d’information retraite auront un double affichage : d’un côté, ils indiqueront les points Arrco et les points Agirc, et de l’autre, leur équivalent dans le régime Agirc-Arrco.

Pension de réversion à partir de 55 ans dès 2019 pour les régimes ARRCO et AGIRC

L’âge requis pour une demande de pension de réversion Agirc est fixé à 60 ans lorsque le décès est intervenu à compter du 1er mars 1994 et à 55 ans à l’Arrco lorsque le décès est intervenu à compter du 1er juillet 1996. Ces règles sont valables pour les décès intervenus jusqu’au 31 décembre 2018.

A compter du 1er janvier 2019, les textes harmonisent les âges des réversions sur la règle la plus favorable : 55 ans à condition que le décès soit intervenu à partir du 1er janvier 2019.

Très légère hausse des retraites complémentaires

L’Association générale des institutions de retraite complémentaire des cadres (Agirc) et l’Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés (Arrco) ont arrêté les nouvelles valeurs de service des points :

  • valeur du point Agirc au 1er novembre 2018 : 0,4378 € (elle était jusqu’à présent de 0,4352 €) ;
  • valeur du point Arrco au 1er novembre 2018 : 1,2588 € (elle était jusqu’à présent de 1,2513 €).

Il est précisé que « la valeur de service des points Agirc et Arrco est indexée sur l’évolution des prix à la consommation hors tabac diminuée de 1 point. La dernière prévision d’inflation publiée par l’Institut national de la statistique et des études économiques, hors tabac, est estimée à 1,6 % pour l’année 2018. Ainsi, les valeurs de point sont revalorisées de 0,6 % : hypothèse d’inflation 2018 – 1 % = 1,6 % – 1 % = 0,6 % ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *