Définition du mot arbitrage - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Lexique

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z

Définition du mot arbitrage

Action de transférer totalement ou partiellement l'épargne d'un contrat d'assurance vie multisupports d'un support d'investissement à un autre, depuis le fonds en euros vers des unités de compte ou d'une unité de compte à une autre par exemple.

Les arbitrages permettent de changer la répartition de l’épargne entre les différents supports sans sortir les capitaux du contrat, et donc sans impact fiscal.

Des frais d’arbitrage peuvent être facturés, soit sous la forme d’un forfait, soit sous la forme d’un pourcentage du montant transféré. A noter que la plupart des contrats d’assurance vie propose de mettre en place des arbitrages automatiques (aussi appelés "options de gestion"), il peut s’agir de :

  • L’investissement progressif qui consiste en un transfert régulier d’une partie de l’épargne placée sur un fonds en euros vers des supports en unités de compte
  • La limitation des pertes ("stop-loss") qui vise à se prémunir d’une baisse sur une unité de compte en transférant l’épargne qui y est placée vers un fonds en euros
  • La sécurisation des plus-values qui passe par le transfert des plus-values générées sur une unité de compte vers un fonds en euros
  • La dynamisation des plus-values qui consiste à transférer les gains réalisés sur un fonds en euros vers des supports en unités de compte
  • Le rééquilibrage automatique qui vise à conserver la répartition du capital entre les différents supports d’investissement telle qu’elle a été définie contractuellement

Si la mise en place de l’option de gestion est généralement gratuite, les arbitrages réalisés peuvent quant à eux être payants.