Les fonds en euros résistent - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Les fonds en euros résistent

Stabilité fonds en euros

La nouvelle est tombée hier. Lors d’une conférence de presse, Bernard Spitz, le président de la Fédération Française de l’Assurance, a annoncé le taux de rendement moyen des fonds en euros pour 2018. 1,8 % net de frais de gestion mais brut de prélèvements sociaux.

Soit une performance parfaitement stable par rapport à l’année précédente.

Les fonds en euros ont rapporté 1,49 % en moyenne après prélèvements sociaux

Un taux de rendement moyen de 1,80 % brut de prélèvements sociaux équivaut à 1,49 % net de cotisations sociales.

Les contrats LINXEA ont rapporté 2,23 % en moyenne

Les contrats d’assurance vie ne sont fort heureusement pas tous logés à la même enseigne ! La moyenne à 1,80 % de taux de rendement cache de très fortes disparités selon les distributeurs.

Sur les contrats LINXEA, les fonds en euros ont servi une rémunération de 2,23 % bruts de prélèvements sociaux en moyenne, soit 1,85 % net.

Comme d’habitude, les contrats des bancassureurs tirent la moyenne de la rémunération des fonds euro vers le bas.

Selon l’association de consommateurs CLCV, les 10 plus gros contrats du marché n’ont offert qu’un rendement moyen de 1,61 % brut de prélèvements sociaux.

Une fois les cotisations sociales déduites donc, le rendement moyen tombe à 1,33 % !

Or, pour maintenir le pouvoir d’achat de l’épargne après prélèvements sociaux, il fallait afficher un rendement d’environ 2,18 %, prévenait la CLCV.

On est donc assez loin du compte…

Et l’inflation, on en parle ?

Si on récapitule, le taux de rendement moyen des fonds en euros a atteint 1,80 % en 2018. Brut de prélèvements sociaux mais aussi d’inflation.

Car justement, l’inflation a aussi atteint 1,80 % en 2018. Du coup, un rendement net de prélèvements sociaux à 1,49 % en moyenne rapporté à l’inflation à 1,80 %, fait perdre de l’argent aux épargnants.

Mais les épargnants français sont-ils vraiment sensibles aux discours sur l’impact de l’inflation sur leur placement ?

Pas selon la dernière enquête de la Banque de France sur « l’éducation financière du public en France ».

On y apprend en effet que près de 60 % des répondants « ne maîtrisent pas l’effet de l’inflation sur leur pouvoir d’achat ».

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Les commentaires sont fermés.