Maintenir le pouvoir d’achat des épargnants : une mission LINXEA - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Maintenir le pouvoir d’achat des épargnants : une mission LINXEA

Les rendements trop faibles des contrats d’assurance vie grand public feraient-ils perdre de l’argent aux épargnants français ? C’est la question que se pose Le Parisien, rebondissant sur une enquête de l’association de consommateurs CLCV titrée « L’univers opaque de l’assurance vie », publiée en décembre 2018.

1,70 % de taux de rendement moyen des fonds en euros en 2018

Rapporté à l’inflation de 1,80 %, le taux de rendement moyen des fonds en euros attendu autour de 1,70 % pour 2018 ne permettrait pas aux épargnants de gagner de l’argent. Bien pire, il leur en ferait perdre !

Pour François Carlier, délégué général de la CLCV, « Si la perte est légère à première vue, elle s’avère en réalité bien plus importante après prise en compte des prélèvements sociaux ».

En effet, après prélèvements sociaux, le taux de rendement net de frais de gestion tombe à 1,41 %…

Et d’ajouter « pour maintenir le pouvoir d’achat de l’épargne après prélèvements sociaux en 2018, il fallait afficher un rendement d’environ 2,18 % ».

1,61 % de taux de rendement moyen sur les « gros contrats »

Par « gros contrats », il faut comprendre les contrats des bancassureurs, qui « dépassent plus de 10 Mds€ d’encours » précise la CLCV.

En moyenne, ces contrats ont offert un rendement de 1,61 % net de frais de gestion mais brut de prélèvements sociaux. Soit un rendement moyen de 1,33 % après prélèvements sociaux, bien au-dessous de l’inflation !

Et pourtant, sur ces contrats « offrant généralement des performances de piètre qualité, l’heure est plus à la stabilité ou à une légère hausse des taux » …

Une stabilité, voire une légère hausse des rendements qui n’est toutefois pas suffisante pour protéger le pouvoir d’achat des épargnants. Celui-ci aurait pourtant pu l’être si « les établissements concernés [avaient] utilisé les réserves accumulées dans les années passées », regrette l’association.

Une rémunération moyenne de 2,23 % sur les contrats LINXEA

Sur le marché de l’assurance vie, les contrats de qualité – généralement distribués par les courtiers en ligne – « bien rémunérés jusqu’alors » enregistrent une baisse des rendements servis entre 10 et 20 centimes en moyenne.

Malgré cette baisse des rendements, les fonds en euros protègent encore le pouvoir d’achat des épargnants.

Les fonds en euros des contrats d’assurance vie LINXEA affichent un taux de rendement net de frais de gestion mais brut de prélèvements sociaux de 2,23 % en moyenne. Après déduction des prélèvements sociaux, le taux moyen atteint 1,85 %, soit plus que l’inflation.

La baisse des rendements, une fatalité pour les contrats de qualité ? Pas pour le contrat LINXEA Avenir qui maintient un taux de rendement 2018 de 2,80 % sur le fonds en euros Suravenir Opportunités, équivalent au taux servi en 2017.

L’avis de LINXEA

LINXEA a noué des partenariats avec des assureurs de renom, sélectionnés entre autres pour leur politique de redistribution des réserves.

C’est la raison pour laquelle les contrats d’assurance vie distribués figurent parmi les plus rémunérateurs du marché !

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Les commentaires sont fermés.