LINXEA Immo
Epargne Pierre : la forte collecte ne devrait pas impacter le rendement

04/12/2018

Après avoir investi près de 25M€ dans 5 actifs au 1er trimestre, 85,5M€ au 2ème (8 actifs) ce sont 166M€ qui ont été engagés par Epargne Pierre au 3ème.

Au 3ème trimestre, la longue liste des acquisitions (44 immeubles) d’Epargne Pierre ferait presqu’oublier que la capitalisation de la SCPI a plus que doublée en l’espace d’un an. Elle dépasse dorénavant 413M€ contre 202,7M€ à la fin 2017, le tout grâce à une collecte trimestre après trimestre toujours aussi tonique (64M€ au 3ème T).
Enumérer la litanie des investissements serait fastidieuse. Retenons simplement que la totalité de la trésorerie a été utilisée. Dans le détail, du point de vue géographique, les acquisitions se sont déployées sur l’ensemble du territoire français. Quant à la typologie des immeubles ce sont autant des bureaux (Tours, Vaulx le milieu, Massy, Chambery) que des commerces (Reims, Terville-Thionville, Brive la Gaillarde, Nantes, Rouen, Saint-Malo) ou encore des actifs mixtes (Roubaix). Le point commun de tous ces biens ? Ils sont presque tous adossés à des baux de longue et moyenne durée et ils procurent des rendements attractifs s’échelonnant entre 6% à 7%.
Sur l’activité locative, c’est le beau fixe. L’excellence du taux d’occupation financier (98,53%) permet à Voisin d’envisager de distribuer un dividende compris entre 12,00€ et 12,24€ en 2018 (vs 12,24€ en 2017). Sur la base d’un prix de souscription de 205€, le taux de distribution pourrait ressortir entre 5,95% et 5,97%. Une prouesse au regard d’une collecte dont l’importance aurait pu contribuer à diluer la performance de la SCPI.


Pour en savoir davantage :
SCPI Epargne Pierre

Blandine Blanc-Durand