Les FIP et FCPI se sont ressaisis en 2020 - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Les FIP et FCPI se sont ressaisis en 2020

Fiscalité

En 2020, la collecte globale des fonds d’investissement de proximité (FIP) et des fonds communs de placement innovation (FCPI) a été de 330 M€ auprès de 54 000 souscripteurs (versus 318 M€ auprès de 50 000 souscripteurs en 2019) indique l’enquête annuelle de l’Association Française de la Gestion financière (AFG) et de France Invest, Association des Investisseurs pour la Croissance. Les FIP et FCPI ont bien repris du poil de la bête !

La collecte de capitaux par les FCPI et les FIP s’est stabilisée en 2020 par rapport à 2019. Les investisseurs particuliers ont fait preuve d’un intérêt marqué pour le financement de l’innovation (73% des souscriptions ont été réalisées par des FCPI).

Ils ont redoré leur blason

L’an dernier, le passage du taux de la réduction d’impôt de 18% à 25% n’est entré en vigueur qu’à compter du 5 août 2020. Ce décalage dans le temps de l’application du taux de 25% a pu être un frein à la commercialisation des fonds. Notons que ce taux est désormais applicable au prorata du pourcentage investi en entreprises éligibles.

Parmi les 35 fonds (de 25 sociétés de gestion) ayant levé des capitaux en 2020, 7 d’entre eux ont obtenu le label « Relance », apportant une réponse aux besoins de financement des entreprises françaises, cotées ou non, et ainsi de mobiliser l’épargne pour la relance. En 2019, 30 fonds de 24 sociétés de gestion avaient levé des capitaux.

Une souscription moyenne de 6 130 € en 2020

C’est en 2015 que le montant moyen des souscriptions a été le plus élevé : 8 7340 €. La moyenne annuelle des souscriptions de 2008 à 2019 a été de 7 550 €. Sur 12 ans de collecte (2008 à 2019 inclus), quatre années ont eu une collecte annuelle inférieure à la moyenne et huit années ont obtenu une collecte supérieure à cette moyenne.

En 2020, la souscription moyenne était de 6 130 €.

Suppression des fonds anti-ISF

C’est la loi TEPA du 21 août 2007 qui avait instauré le dispositif ISF PME permettant aux particuliers de bénéficier d’une réduction d’ISF en contrepartie d’investissements, directs ou intermédiés, en titres de PME. Cette loi avait permis le lancement de FIP et de FCPI apportant une réduction d’ISF. La suppression de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) par les articles 31,74 et 75 de loi n° 2017-1837 du 30 décembre 2017, loi de finances pour 2018 et son remplacement par l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) – qui lui ne permet pas la souscription de fonds réduisant cet impôt – a fait baisser le montant moyen de souscription des FIP et des FCPI. Ainsi, alors qu’en 2017, la souscription moyenne des FIP et FCPI s’élevait à 7 900 €, suite à la suppression de l’ISF et à son remplacement par l’IFI, la souscription moyenne de ces fonds en 2018 descendait à 6 230 €, soit une diminution de plus de 21%.

Aujourd’hui les FIP et FCPI semblent avoir trouvé leur vitesse de croisière pour les prochaines années, avec une souscription moyenne annuelle légèrement au dessus de 6 000 €.

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *