Immobilier : La revanche de la province - LINXEA
Contactez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Immobilier : La revanche de la province

Immobilier

En gagnant + 9,4% sur un an, les maisons en province prennent la tête des hausses immobilières, alors qu’au cours des 5 années précédentes, les appartements connaissaient la plus forte augmentation. Les évolutions de prix constatées en 2021 sont en partie liées à la crise sanitaire.

Les notaires de France ont dévoilé le « Bilan Immobilier de l’année 2021 » et les premières tendances pour le début de l’année 2022. Il s’agit du prix des appartements anciens et des maisons anciennes, c’est-à-dire de logements de plus de 5 ans ou ayant déjà changé au moins une fois de propriétaire.

L’évolution sur un an de l’indice de prix des maisons anciennes en France métropolitaine est plus forte en Province (+9,4%) qu’en Île-de-France (+7%). Cette hausse annuelle moyenne était de 2,5% environ en 2017, 2018 et 2019 puis de 4,2% en 2020.

Maisons anciennes

L’évolution sur un an de l’indice de prix des appartements anciens en France métropolitaine, est plus prononcée en Province (+7,5%) qu’en Île-de-France (+2,5%). Cette hausse annuelle moyenne est légèrement inférieure à celle observée l’an dernier (+6,6%) mais elle est supérieure aux années antérieures (+4,0% en 2019, +3,4% en 2018 et +4,5% en 2017).

Appartements anciens

Les hausses à venir

En 2021, la hausse est plus marquée pour les maisons que pour les appartements, ce qui ne s’était plus produit depuis fin 2016. Qu’en sera-t- il en 2022 ?

  • Appartements : Si l’on amalgame, les projections des avant- contrats (promesses et compromis de ventes), on table sur une poursuite de la hausse annuelle des prix en 2022, plus soutenue en Province (entre +7 et +9%) qu’en Île-de-France (autour de +1%).
  • Maisons : Les projections présagent d’une poursuite de la hausse des prix sur 1 an entre +9% et +11% en Province. Pour l’Île-de-France, la hausse devrait tourner autour de +8%.

Il faut préciser que les déménagements réalisés en 2021 ont été en grande partie motivés par la crise sanitaire : 15% ont été déclenchés par la crise sanitaire et 23% ont été accélérés par la crise sanitaire.

Pour quatre budgets bien différents

  • Avec 100 000 €, vous avez le choix entre un appartement de 3 pièces à Blois ou une maison de 5 pièces à Roubaix.
  • Avec 150 000 € votre choix peut se porter sur un appartement de 2 pièces à Lille ou une maison de 5 pièces à Cholet.
  • Avec 300 000 € vous accédez à un 2 pièces à Paris (18 ème) ou à une maison de 4 pièces à Montpellier.
  • Avec 500 000 € vous pouvez choisir entre une maison de 5 pièces à Marseille ou un appartement de 4 pièces à Lyon.

Biens disponibles dans l’ancien par budget

Biens disponibles dans l’ancien par budget

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *