Les news immo 23 février - LINXEA
Contactez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Les news immo 23 février

Les news immo du 23 février

La réduction d’impôt du dispositif Pinel en 2021.

Depuis le 1er janvier, les maisons individuelles ne peuvent plus profiter du dispositif. Reste éligible l’investissement locatif en habitat collectif. Par ailleurs, l’avantage fiscal va être moindre. Les logements neufs achetés ou construits en 2023, bénéficieront d’une réduction de 10,5% et de15% sur une durée de location  de 6 ans ou 9 ans. Pour les logements achetés ou construits en 2024, ces taux chutent à 9% et 12%. Si le propriétaire prolonge la location au terme du bail, la réduction d’impôt sera alors comprise entre 2 et 4,5% par an, contre 3 à 6% actuellement.

Pour améliorer la connaissance des loyers…

sur l’ensemble du territoire national avec une méthodologie de calcul transparente, enjeu majeur dans la conduite des politiques nationales et locales de l’habitat, le Ministère de la Transition écologique publie la première carte des loyers grâce à un partenariat inédit avec SeLoger, leboncoin, pap.fr. https://www.ecologie.gouv.fr/carte-des-loyers

Un début d’année en fanfare pour Atream Hôtels.

Après avoir rentré le club de vacances « Le Domaine de Mousquety », la SCPI annonce avoir acquis la résidence hôtelière Nemea située à Levallois-Perret. Ouverte depuis peu, la résidence bénéficie d’une certification Breeam et est assortie d’un bail long-terme. Pour Pascal Savary président d’Atream, cet investissement permet de consolider un patrimoine  en l’équilibrant  entre tourisme d’affaires et tourisme de loisirs ».

Les bureaux : touchés, mais pas coulés…

Cette typologie immobilière ne sort pas indemne de la crise sanitaire. Si beaucoup de travailleurs sont restés éloignés du bureau pendant le confinement, beaucoup aussi l’ont aussi réintégré depuis, en en réimaginant les codes et les usages.
Il y aura peut-être, une réduction de la demande et des besoins en bureaux mais ce qui est surtout en train de se produire, c’est une nouvelle mutation tertiaire, après celle de l’open space. Cette mutation (une révolution ?) viendra parachever le tournant initié par le flex office, tout en l’ajustant. Savills

 Emplacement et diversification les 2 moteurs de la performance.

La crise a rappelé à quel point l’emplacement demeure une règle fondamentale dans l’immobilier. Cette année, le leitmotiv reste plus que jamais la diversification géographique. Sofidy investit dans le centre ville des grandes métropoles dynamiques régionales ce qui procure une très bonne visibilité sur les loyers. Cette stratégie se décline également à l’échelle internationale. Sectoriellement, peut-être est-il temps de se repositionner sur le tourisme avec prudence ou  la (petite) logistique qui a le vent en poupe. En revanche, un peu de méfiance vis-à-vis de la santé. Car les bénéfices des opérateurs d’Ehpad pourraient été pénalisés par la pandémie. A plus long terme, la mortalité observée dans ces établissements devrait conduire beaucoup de familles à s’en détourner. Enfin la France croule sous les déficits et n’a malheureusement pas les moyens pour financer la santé. Jean-Marc Peter, directeur général de Sofidy pour Option Finance.

La distribution 2020 d’Affinités Pierre pénalisée par le retard sur le  déroulement des investissements…

et l’allongement de la durée de construction des actifs acquis en VEFA  compte tenu des mesures de confinement. Au total, la SCPI a versé un dividende de 10,79€ (vs 13,02€ en 2019) ce qui fait ressortir un DVM de 4,32% (vs 5,24%).

… 2021 renversera-t-elle cette tendance avec la récente acquisition d’un ensemble mixte de bureaux et de commerces ?

(1600m², 33,8 millions d’€) boulevard Saint-Germain (Paris, 7e). Entièrement loué « de longue date » à plusieurs sociétés de conseil et à 2 enseignes commerciales, il s’agit du  « premier investissement en bureaux parisiens » de la SCPI. L’actif  vient compléter un patrimoine d’immeubles de bureaux  neufs en région (Lille, Angers, Strasbourg, Lyon, Toulouse ou Marseille) et de commerces parisiens (3è, 6è, 16è). Enfin Jean-François Houdeau, directeur général de Groupama Gan REIM pointe « un caractère immobilier affirmé » grâce à la qualité d’un portefeuille axé sur des actifs à l’état locatif sécurisé et localisés sur des emplacements recherchés.

LF Europimmo prévoit de maintenir son rendement  en 2021.

La SCPI a collecté 134,5 millions d’€ (net) l’année dernière ce qui lui donné les moyens de poursuivre ses investissements en Europe. L’évolution favorable du taux de recouvrement des loyers a permis d’extérioriser un DVM de 4,02 %, conforme aux prévisions annoncées il y a un an malgré la survenance de la crise sanitaire. La Française AM anticipe « sous réserve de l’évolution de la situation sanitaire » de maintenir ce niveau en 2021.

Advenis REIM : « Même pas peur ».

La situation actuelle amène à se poser logiquement la question de l’avenir des bureaux. Ils ne disparaitront pas. En revanche la crise va leur écrire une nouvelle histoire. En ce sens la crise est salutaire car beaucoup de prix avaient trop monté.
2020 a été une année record en termes des montants investis : 325 millions d’€ au total dont 300 millions (11 actifs) en Allemagne pour Eurovalys et 25 millions en Espagne pour Elialys. En Allemagne les prix n’ont pas bougé. Le pays reste attractif comme le prouve le rendement moyen (5,8%) de nos acquisitions réalisées en 2020. En Espagne, la baisse des prix a conduit à remonter la rentabilité. Ainsi, Elialys affiche un rendement immédiat sur ses 4 actifs de 6,8%. Maintenant que le fond est bien positionné, il reste juste à mieux le commercialiser. Jean François Chaury pour Club Patrimoine

Épargne Foncière devient la SCPI la plus importante du marché avec une capitalisation de plus 4,3 milliards d’€.

L’approbation du projet de fusion-absorption autour d’Épargne Foncière par les associés de Pierre Privilège, Multimmobilier 2, Eurofoncière 2 et Épargne Foncière s’est tenue le 15 janvier 2021. Le nouvel ensemble a vocation à poursuivre sa dynamique commerciale et bénéficiera d’une visibilité et de capacités accrues sur le marché français voire sur les marchés européens.

30 % du portefeuille de Crédit Mutuel Pierre en vente.

Le souhait d’atteindre un objectif de distribution de 4% dès 2023 amène la SCPI à céder une cinquantaine d’actifs (250 millions d’€) sur un portefeuille qui en dénombre 171. Le remploi de la « quasi totalité » des arbitrages avec l’effet de levier doit permettre de créer un patrimoine éligible au label ISR … et de résoudre aussi les problèmes de liquidité du fond où les parts en attente de retrait représentent 4% de la capitalisation.

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *