Les news immo du 18 septembre - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Les news immo du 18 septembre

Clé Maison

Les banques ont mis en place des conditions d’accès au crédit très restrictives

Pour répondre aux demandes du HCSF et anticiper une crise économique : l’endettement ne doit pas dépasser le tiers des revenus de l’emprunteur,  aucun prêt n’est accordé sur une durée supérieure à 25 ans, l’emprunteur doit financer a minima les frais de notaire, les frais de garantie et tous les frais annexes liés au crédit immobilier. Last but not least, il est impératif pour les banques de valoriser les revenus du client sur les 3 dernières années notamment dans le cas d’une rémunération avec une partie variable ou d’un chef d’entreprise, profession libérale, etc…. Quant à l’employabilité,  ce critère est particulièrement examiné par les banques, et les emprunteurs travaillant dans des secteurs d’activité dits « sinistrés » sont plus difficiles (voire impossibles) à financer. Mysweetimmo

L’immobilier d’investissement doit se réinventer

La crise économique amènera des révolutions dans les usages et sera susceptible d’amener les professionnels à s’interroger sur leurs parcs immobiliers. Par nature, les SCPI semblent à même de pouvoir accompagner cette mutation. « Que le locataire s’exerce demain dans un autre format d’offre servicielle, j’ai les murs pour l’accueillir. Il y aura de plus en plus de tiers-lieux, et ces personnes qui les exploiteront demain seront nos locataires comme les sièges sociaux le sont aujourd’hui », envisage Grégory Frapet de Primonial REIM.

L’immobilier est résilient en matière de cycle économique

Pour Guillaume Brateau, directeur commercial, BNP Paribas Banque Privée, « Il serait hasardeux de dresser un bilan sur la seule période du 1er semestre 2020″ car l’investissement en SCPI se place sur un horizon de placement de très long terme. Factuellement, les commerces ont été fermés durant le confinement. Mais le temps va cependant les aider à redresser la barre. Le résidentiel bénéficie d’investissements massifs ce qui constitue un précieux soutien pour ce marché. Pour les bureaux, difficile de se prononcer avec certitude. Pendant la crise, des transactions et des travaux ont été retardés mais l’activité ne s’est pas pour autant arrêtée. Une prime est aujourd’hui appliquée aux biens de qualité et à ceux qui ont intégré des critères de développement durable dans leurs investissements. La sélection de biens immobiliers reste la clé de réussite d’un investissement. Magazine Décideurs

Un investissement immobilier Pinel sur 2 ne serait pas rentable d’après une étude de l’Inspection Générale des Finances

Malgré cette raison pour ne pas investir en Pinel, trop d’investisseurs se laissent encore séduire par la promesse d’une réduction d’impôt et foncent tête baissée sans prendre le temps de se poser les bonnes questions. Or la réduction d’impôt de seulement 2% par an devrait en alerter plus d’un. L’investissement immobilier Pinel n’est définitivement pas la meilleure solution pour optimiser sa fiscalité. Il vaut mieux s’intéresser à la nouvelle star de l’épargne, la SCPI de rendement, dont les performances sont bien plus prometteuses. ABC Bourse

Quel avenir pour les SCPI spécialisées en hôtellerie en 2020 ?

Après avoir vécu un premier semestre catastrophique, les SCPI spécialisées en hôtellerie espèrent que les choses iront beaucoup mieux dans les mois à venir. Certes, la reprise progressive des activités n’a peut-être pas été aussi prometteuse que les investisseurs l’avaient imaginé.

Dans ce contexte incertain, il est encore difficile d’établir des prévisions pour le second semestre.

Atream Hotels, qui est la société de gestion de référence en SCPI hôtellerie, assure que des mesures de continuité ont déjà été prises pour faire face à un éventuel re-confinement. Ce gestionnaire compte toutefois sur la compréhension des investisseurs quant à la décision de reporter les loyers si ce scénario venait à se produire. Toujours selon Atream Hotels, les SCPI spécialisées en hôtellerie pourraient probablement servir un rendement annuel à 2,75 % pour cette année 2020.  Enquête-débat

SCPI : pourquoi il ne faut pas négliger le taux d’occupation financier

Les épargnants s’arrêtent au rendement d’une SCPI pour juger de l’intérêt d’y investir ou non. Mais d’autres éléments, comme le taux d’occupation financier, font partie des points parfois moins regardés par les épargnants. Or c’est une erreur.

En pratique, il est communément admis que sous le seuil de 90% d’occupation, ce taux doit être particulièrement suivi. L’indicateur doit aussi être mis en perspective avec le taux d’occupation physique (TOP), qui mesure le nombre de mètres carrés occupés par la société. Mieux Vivre Votre Argent

Nominations en bref

Jean-Marc Coly  directeur général d’Amundi Immobilier est nommé président de L’Association française des Sociétés de Placement Immobilier (Aspim). Il succède à Frédéric Bôl dont le mandat de 2 ans a pris fin.

Primonial : Arrivée de  Fabrizio Bovavita en qualité de directeur immobilier  pour l’activité d’asset management  en Italie. Ses missions consistent à valoriser le portefeuille immobilier  italien de Primonial (près de 700 M€ d’encours gérés) et d’identifier de nouvelles opportunités d’investissement afin d’accompagner le développement immobilier européen du Groupe notamment sur les secteurs de la santé, l’éducation et du résidentiel.

4 récompenses pour FIDUCIAL Gérance lors des « Victoires de la Pierre-Papier » 2020

Pour Sélectipierre 2, il s’agit de la meilleure performance globale sur 10 ans « SCPI Bureau à capital variable » avec un TRI sur 10 ans de 11,92%.  Déjà primée en 2017 et 2019, Logipierre 3 obtient également le prix de la meilleure performance globale sur 10 ans  sur le thème SCPI spécialisée à capital variable  (TRI 10,30%). Enfin, avec un TRI sur 10 ans de 9,39%, Pierre Expansion prend la 1ère place en termes de meilleure performance globale dans la catégorie SCPI Diversifiée à capital variable.  Quant à la 4ème récompense, elle concerne le « meilleur fonds foncier forestier » ( Groupement Forestier de l’Ile-de-France). D’après Thierry Gaiffe, Directeur général, ces prix s’inscrivent dans une dynamique de rationalisation de la gamme qui s’est accentuée depuis 2016 et dont l’objectif est « d’apporter davantage de lisibilité sur notre offre en mettant l’accent sur différentes thématiques. »

Kyaneos AM lance une des premières SCPI fiscales basées sur  la loi Denormandie

À capital fixe, Kyaneos Denormandie, permet de profiter d’une réduction d’impôt égale à 18% du montant investi (dans la limite de 300 000€), répartis sur 9 ans, couplée à un rendement (prévisionnel, non garanti) parmi les meilleurs du marché des SCPI fiscales. Ouverte aux souscriptions jusqu’au 31 décembre, la SCPI se concentre sur tout type d’immeubles d’habitation nécessitants des travaux dans les zones géographiques françaises où la démographie est positive. Le prix de souscription s’élève à 1 000€ avec un minimum d’achat de 10 parts (10 000€). La date de jouissance interviendra le premier jour du 6ème mois suivant la souscription.

Eurovalys a réalisé l’acquisition de 7 actifs de bureaux pour une valeur d’actifs cumulée de près de 164 M€ depuis début 2020

Bénéficiant de 15 ans de présence du groupe Advenis en Allemagne, la SCPI a su se positionner dans un marché complexe. À noter que toutes les opérations avaient été initiées avant l’émergence de la Covid-19.

Groupama Gan REIM, Affinités Pierre, acquiert une plateforme logistique (12 200 m², 8,7M€) livrée en début d’année

Situé au cœur de la dorsale logistique entre Lille et Paris, l’actif est loué à De Rijke France sur la base d’un bail ferme de 9 ans. De plus, une promesse de VEFA a également été signée portant sur une extension de plus de 23 000 m² qui sera louée à sa livraison au même locataire. Après plusieurs investissements en bureaux, Groupama Gan REIM ajoute que la SCPI  renoue avec « des transactions référentes qui permettent aux FIA gérés de s’inscrire dans une logique de création de valeur pérenne. »

6ème actif pour Néo

Novaxia Investissement annonce l’acquisition de 2207m2 de bureaux  dans le quartier Enova près de Toulouse (Labège). Construit en 2013 et loué à une Fintech « en forte croissance », l’immeuble s’inscrit dans une stratégie d’investissement basée sur le renouvellement urbain, en privilégiant des immeubles localisés sur des territoires dynamiques à impacts positifs sur le cadre de vie des usagers et habitants. Après avoir enregistré un taux de distribution de 6,47% en 2019, Neo table sur un rendement de 6% cette année.

Ficommerce (Fiducial Gérance) poursuit ses investissements

Via un ensemble commercial  de 5 300 m2 dans la zone commerciale Auchan La Petite Arche au nord de Tours. Il est loué à un restaurant et aux enseignes nationales Gifi, Cache-Cache, Boulangerie Ange et Maison de la Literie.

2nd investissement de Vendôme Régions en 2020 dans l’agglomération de Grand Poitiers

L’acquisition a porté sur un ensemble mixte d’activité et de bureaux de 3 300m2. Le bien est occupé depuis 1991 par le même locataire (SAF). Norma Capital précise qu’une partie de l’activité étant liée aux bureaux de tabac, la société a été très peu impactée par la crise sanitaire. Elle « n‘a pas demandé de report de loyer montrant ainsi la résilience de son activité. »

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *