Les news immo du 29 octobre - LINXEA
Contactez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Les news immo du 29 octobre

femme avec maison virtuelle

Faut-il privilégier les SCPI dans les prochaines années ?

Sans pour autant savoir lire dans une boule de cristal, on peut d’ores et déjà pressentir que les opportunités ne manqueront pas pour les investisseurs en SCPI. Pour l’heure, celles-ci cartonnent et rien ne semble pouvoir enrayer cette belle mécanique dans les prochaines années.

Les épargnants apprécient de pouvoir investir dans l’immobilier par le biais de SCPI car le rendement moyen est de 4%. Celles qui se hissent en tête servent un rendement de 5,5% à 6%. Elles représentent donc une solution attractive d’épargne.

Reste à jouer la prudence tout de même quant au choix des produits de rendement si l’on veut dynamiser son épargne. On dénombre plus de 200 SCPI. Il est donc indispensable de passer par une plateforme spécialisée, les banques, proposant généralement, tout au plus trois SCPI. Ce choix plus que restreint ne permet pas à l’épargnant de profiter des meilleurs rendements et de comparer. (Le mag de l’immobilier)

Primonial REIM devient le nom de la plateforme immobilière européenne, commune aux 4 sociétés de gestion du Groupe

Primonial REIM France, PR Germany, PR Luxembourg, PR Italy. Cette création paneuropéenne permettra d’accroitre la visibilité des activités immobilières et de se développer à l’international en fédérant les compétences et, en créant plus de transversalité et de synergies business entre les différentes entités immobilières du Groupe.

Opérant sur toute la chaîne de valeur immobilière -investissement, fund management, asset management, property management-, la plateforme représente d’ores et déjà 30 Milliards d’€ d’encours sous gestion, plus de 400 collaborateurs, 61 fonds gérés, plus de 80 000 clients investisseurs, un patrimoine localisé dans 9 pays européens et une présence sur les 4 marchés clés européens à travers des bureaux en France, en Allemagne, au Luxembourg, et en Italie.

Épargne Pierre et Immo Placement dans le Top 10 des meilleures SCPI diversifiées

À l’occasion des Victoires des SCPI 2021 décernées par Le Particulier, les 2 SCPI d’Atland Voisin ont été classées respectivement 2ème et 9ème meilleures SCPI de leur catégorie.

Tout va bien pour Activimmo

La SCPI suit son cours avec plus de 250 millions d’€ de capitalisation, 5000 associés, 15 acquisitions, 35 locataires, 74 baux répartis sur tout le territoire français pour un rendement annualisé de 6% en 2021. A la fin de l’année, Alderan devrait dépasser les 700 millions d’€ d’encours sous gestion pour une équipe renforcée de 27 personnes. (Pauline Collet directrice des relations investisseurs pour Zoom Invest)

Dans quel secteur faut-il investir pour une SCPI de rendement ?

La crise sanitaire a affecté de nombreux secteurs d’activité. À l’inverse, d’autres ont su rebondir, voire tourner la situation à leur avantage.

Les SCPI de rendement s’appuient sur certains d’entre eux et parmi les secteurs d’activité qui ont le plus émergé et qui continuent de connaître une croissance significative : la logistique et l’e-commerce. De nombreuses jeunes SCPI qui ont repéré le filon n’ont pas tardé à l’exploiter, générant également un taux de distribution très marqué.

Le secteur de la santé est resté invulnérable à la crise et de nombreux acteurs spécialisés ont tiré profit des avantages issus de la crise.  Les SCPI sur ce créneau sont PF Hospitalité Europe (6.25%), Foncière des Praticiens (5.10%), Pierval Santé (4.95%) et Primovie (4.50%).

En revanche, celles qui ont porté de lourdes lésions demeurent les SCPI hôtelières en raison du fort impact de la crise sur le secteur touristique.

Quoi qu’il en soit, certains des locataires adossés à ces secteurs en difficulté ont reçu des subventions pour rester à flot. Pour la plupart, les locataires des SCPI, bien que touchés par la crise, sont financièrement en bonne santé et ont su déployer des réserves afin de se préserver des chocs et reprendre rapidement leurs activités. Seules les TPE ont connu de sérieuses difficultés, nécessitant un soutien spécifique par les sociétés de gestion pour le paiement de leurs loyers. (Optimis patrimoine)

Le marché résidentiel fait mieux que résister

Malgré le Covid-19, le marché français de l’immobilier résidentiel fait preuve de solidité depuis le début de 2021. Les ventes aux particuliers et les prix au m² sont orientés à la hausse, tandis que les institutionnels confirment leur grand appétit avec un peu plus de 4 milliards d’€ engagés au 1er semestre dans l’Hexagone.

Les prochains mois s’annoncent tout aussi favorables. Jouissant de son statut de valeur refuge, le marché résidentiel profitera de l’amélioration de la situation sanitaire et de l’accélération de la croissance. De fait, l’activité économique est quasiment revenue à son niveau d’avant crise, ce dont devraient bénéficier le marché de l’emploi et le pouvoir d’achat des Français. Les ménages profiteront aussi de l’épargne de précaution amassée durant la crise pour concrétiser leurs projets d’autant que les conditions de financement restent très attractives. Malgré la rareté de l’offre, les investisseurs institutionnels demeureront quant à eux très actifs, si bien que les volumes investis sur le marché résidentiel devraient atteindre un nouveau record en 2021. (Knight Frank France)

Novapierre Résidentiel une performance dédoublée

En avril, la SCPI à l’ADN parisien remontait le prix de sa part de 6% en raison de la hausse des prix de l’immobilier francilien en 2020. Puis, un acompte de 31€ brut sera versé au cours du second semestre 2021 ce qui équivaut à une performance de 2%. Ajoutée à la revalorisation de la part, la SCPI offre une performance totale de 8% sur l’année.  Cet excellent résultat « reflète la qualité du patrimoine, la pertinence de son modèle et sa volonté de rester la première SCPI résidentielle du marché » résume le gérant Rémi Juzanx. Pour rappel en 2020 la SCPI a versé 30€. Et son taux de distribution (2,07%) ajoutée à la hausse du prix de sa part (4,6%) a permis de sortir un rendement global de 6,67%. Un joli score qui sera largement battu cette année.

Progression, continuité et attrait renouvelés pour l’immobilier tertiaire en régions

Les investissements en bureaux en régions devraient se rapprocher des chiffres de 2018, qui représente la 2ème meilleure année après 2019 et dépasser les 3 milliards d’€, un volume au-dessus de la moyenne sur 5 ans. Les raisons ? Notamment, un marché locatif sain et pérenne, des taux de vacance faibles, le maintien des taux bas

Ces paramètres attirent de plus en plus d’investisseurs : Les compagnies d’assurance, mutuelles et autres caisses de retraite comme les Allemands qui se positionnent de nouveau en bureaux, comme concurrents sérieux des SCPI françaises, qui resteront néanmoins majoritaires.

Cette confiance se retrouve dans les chiffres : les régions, en bureaux, représentaient 6 % des volumes investis en France au début des années 2000 ; elles atteignent maintenant près de 20 %. Et si on raisonne en termes de surfaces commercialisées en investissement de bureaux, les régions représentent maintenant plus de la moitié de l’Ile-de-France.

D’autre part, l’habitat haut de gamme en régions est souvent 2 fois plus cher que les bureaux prime, contrairement à l’Ile-de-France où les valeurs sont sensiblement équivalentes. Il existe donc théoriquement des marges de progression de valorisation en bureaux en régions. Pour toutes ces raisons et en tenant compte d’une sélectivité accrue des investisseurs, Pierre-Michel Olivier, Directeur Investissement Régions de BNP Paribas affirme « sans risque que les régions bénéficient de belles perspectives en termes d’investissement. »

Efimmo achète deux immeubles de bureaux à Rennes

Situés dans la ZAC Atalante Champeaux et disposant d’une bonne connexion aux infrastructures routières, les 2 immeubles dénommés « le Ouessant » représentent 4 953 m² de surface. Ils sont intégralement loués à auprès de 8 locataires.

Effimmo (Sofidy) acquiert 4 755 m² de bureaux à Strasbourg

Auparavant dans le patrimoine de la SCPI Crédit Mutuel Pierre 1 (La Française REM), l’actif est situé à Schiltigheim au cœur de l’Espace Européen de l’Entreprise, parc tertiaire majeur au nord de l’Eurométropole. Il a été livré en 2003 et est loué à ITCE.

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *