Tout va bien pour les SCPI d’entreprise au 1er trimestre 2020  - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Tout va bien pour les SCPI d’entreprise au 1er trimestre 2020 

OPCI OPCIMMO P

Le 1er trimestre est dynamique. Mais l’enjeu pour apprécier la résistance des SCPI aux conséquences de la crise sanitaire va se jouer au cours des prochains trimestres.

La collecte

Les 102 SCPI d’entreprise et Immobilier résidentiel (non fiscales) ont engrangé 2,5 mds € au cours du 1er trimestre 2020 soit une hausse de 22 % par rapport au 1er trimestre 2019. « Jamais elles n’avaient autant collecté au cours d’un seul trimestre » déclare l’IEIF.

60 % de la collecte nette provient des 36 SCPI bureaux (1,5 Md €). Derrière suivent les diversifiées (581M€, 23%), puis les spécialisées (304M€, 12 %), les commerces avec 139 M€, 5 %) et enfin, les 5 SCPI Immobilier résidentiel (non fiscales) avec 13M€.

Le marché secondaire

Les volumes soulignent 271M€ d’échanges contre 249M€ durant le 1er trimestre 2019 »indiquant l’absence de tension jusqu’à présent ». L’IEIF ne constate aucun retrait massif des associés au regard d’un taux de rotation de 0,41 % sur la période contre 0,46% un an avant.

La capitalisation

Elle atteint 64,5 mds € montrant une progression de + 5 % depuis le 31 décembre et de +19 % par rapport au 31 mars 2019.

En 10 ans, la capitalisation a été multipliée par 3 et par 9 en l’espace de 20 ans. Dans le détail, les Bureaux capitalisent 42,7 mds €. Les 29 diversifiées pèsent 11,2 mds €, les 22 Commerces dépassent 5,6 mds € de capitalisation, les 10 Spécialisées totalisent 4,5 mds € et les 5 SCPI Immobilier résidentiel (non fiscales) 513M€.

6 SCPI dépassent désormais 3 mds € de capitalisation ; 10 SCPI 2 mds € et 20 SCPI 1 md €.

La distribution des SCPI du 1er trimestre 2020

Si la collecte n’a pas été impactée par la crise sanitaire, les sociétés de gestion immobilières se sont toutefois montrées prudentes quant au montant versé du 1er acompte.

Fin mars, 52 % des SCPI ont versé un acompte trimestriel sur dividende inférieur à celui du 1er trimestre de l’année dernière avec une baisse moyenne autour de 15 %. 1/3 des SCPI a maintenu le 1er acompte au même niveau.

L’IEIF note que pour les SCPI Bureaux, 42 % ont maintenu le même niveau d’acompte et 37 %, l’ont baissé en moyenne de 18 %. En revanche, les SCPI en commerces et dans l’hôtellerie sont celles qui ont « le plus, en proportion, ajusté cet acompte, puisque ces secteurs d’activité ont été les plus impactés par le confinement » : 91 % d’entre elles ont versé un acompte inférieur à celui de l’année dernière de 17 % en moyenne.

Les performances

Les SCPI affichent une belle résistance avec une performance globale (rendement courant + valorisation) de 1,9 % selon l’indice EDHEC-IEIF des SCPI Immobilier d’entreprise. Sur un an glissant, la performance globale est également attractive avec 6,7 %, ( +4,4 % de rendement courant et +2,3 % de valorisation). Aujourd’hui, l’enjeu pour les SCPI « va être celui la résilience » : d’abord sur le front de la distribution en mobilisant (ou pas) les réserves pour maintenir le rendement. Puis, en matière de collecte, « tant que ces véhicules seront perçus comme rentables, sécurisés et accessibles par les épargnants, dont le comportement sera logiquement déterminant ».

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *