Dans une ville française un appartement neuf coûte, en moyenne, 5 200 € le mètre carré - LINXEA
Contactez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Dans une ville française un appartement neuf coûte, en moyenne, 5 200 € le mètre carré

Carte de France immobilier

En novembre 2021, le prix moyen d’un appartement neuf s’élevait à près de 5 200 €/m2 dans les villes de plus de 45 000 habitants de la France métropolitaine, selon la 5ème édition du baromètre des prix de l’immobilier neuf du « Laboratoire de l’Immobilier ». Mais d’une ville à l’autre, les écarts de prix varient de 1 à 4.

Moins de chantiers, le mètre carré plus cher

Le constat du Laboratoire de l’Immobilier (www.labo-immo.org) qui a analysé les prix du neuf dans plus de 100 villes de France métropolitaine est double, d’une part, les constructions de logements neufs sont en baisse, d’autre part, les prix sont en hausse moyenne de + 5,7 % sur les 12 derniers mois. 9 des 15 plus grandes villes françaises ont connu une hausse des prix supérieure à 6 %. Trois d’entre elles affichent même des hausses  annuelles supérieures à + 8 % : Rennes (+ 9,7 %), Toulouse (+ 8,4 %) et Grenoble (+ 8,1 %). Cependant, à l’exception de Paris, dont le prix moyen du neuf s’élève à 12 498 euros au m2, les villes de Lyon et de Nice sont pour l’instant les seules communes du TOP 15 dont le prix moyen dépasse les 6 000 €/m2, soit respectivement 6 386 €/m2 pour Lyon et 6 098 €/m2 pour Nice.

Le classement des 5 villes suivantes, Nantes, Montpellier, Rennes, Bordeaux et Marseille, toujours au coude à coude en termes de prix, a été largement remanié. Nantes, Montpellier et Rennes ont franchi la barre des 5 000 €/m2 et c’est désormais Nantes la plus chère des cinq, à 5 169 €/m2.

En bas du tableau, Le Havre continue de cumuler le prix le plus bas et l’augmentation la plus faible au sein du TOP 15. Un appartement neuf au Havre coûte toujours 3,5 fois moins cher qu’à Paris.

La hausse des prix devrait se poursuivre

Dans un futur proche, il n’est pas attendu de ralentissement de la hausse des prix en raison des tensions sur les prix des matières premières et sur les difficultés d’approvisionnement dues aux retombées de la crise sanitaire (arrêts ou retards de certaines productions). Heureusement pour le moment, bien que l’inflation soit revenue (+2,6% sur un an à fin octobre 2021), les taux des prêts immobiliers restent bas et sont ainsi favorables aux acheteurs.

Zoom sur la région parisienne

Avec des prix moyens proches, voire supérieurs, à 12 000 €/m2, Levallois-Perret et Boulogne-Billancourt sont actuellement plus onéreuses que le populaire 18ème arrondissement parisien. Issy-les-Moulineaux complète le trio des villes de banlieue les plus chères à 9 782 €/m2, en progression de 7,5 %.

Sur la Petite Couronne, les prix peuvent varier du simple au triple. Dans les Hauts-de-Seine, seules Colombes et Nanterre disposent de biens neufs à moins de 6 000 €/m2. Nanterre est la commune francilienne où les prix ont le moins progressé en un an avec une hausse d’à peine 2,1 %. La Seine-Saint-Denis reste le dernier secteur de la Petite Couronne où les acheteurs peuvent encore trouver des logements neufs à moins de 5 000 €/m2, sans bénéficier du taux de  TVA réduit à 5,5 %. C’est le cas de Bobigny, Bondy, Drancy, Le Blanc-Mesnil, Noisy-le-Grand ou encore Rosny-sous-Bois. Précisons que toutes ces communes accueilleront prochainement une station du futur Grand Paris Express, ce qui aura pour effet de faire grimper les prix… » note Franck Vignaud. Directeur du Laboratoire de l’Immobilier.

Le Nord est meilleur marché

Si l’on coupe horizontalement la France en deux parties, on constate que c’est dans la moitié nord que l’on relève les prix les plus abordables. En effet, il est possible de trouver des biens neufs à moins de 3 300 €/m2 à Dunkerque (3 276 €/m2), Laval (3 236 €/m2) ou encore Cherbourg (3 191 €/m2).

Dans la moitié sud, si l’on exclut les grandes métropoles régionales, notamment Lyon et son 4ème arrondissement à 7 977 €/m2, c’est à Annecy que revient la palme du prix le plus élevé avec 6 895 €/m2, suivie d’Antibes à 6 500 €/m2 et Villeurbanne avec 5 679 €/m2.

Les prix indiqués ci-dessus et dans les illustrations publiées ci-dessous  s’entendent stationnement inclus, sauf à Paris où de nombreuses opérations ne disposent pas de place de stationnement.

Prix des appartements neufs dans les 15 plus grandes villes

Prix moyens appartements neufs en France

Le prix moyen de Paris intra-muros est de 12 498 €, mais ce prix ne prend en considération que les 5 arrondissements parisiens dans lesquels il y a eu des constructions. Et à l’exception du 15ème ces arrondissements ne sont pas ceux où le foncier est le plus cher. S’il y avait des constructions neuves dans tous les arrondissements parisiens le prix moyen du neuf dans Paris serait probablement 20 à 40% plus onéreux.

Prix moyens appartements neufs à Paris

Le prix moyen de Lyon est de 6 386 €, comme pour Paris, il n’y a pas de programmes neufs dans tous les arrondissements :

Prix moyen appartement neuf à Lyon

Le prix moyen de Marseille est de 4 890 €, comme pour Paris et Lyon, il n’y a pas de programmes neufs dans tous les arrondissements :

Prix moyen appartement neuf à Marseille

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *