FF FRANCE FUND DE FIDELITY INTERNATIONAL - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

FF FRANCE FUND DE FIDELITY INTERNATIONAL

Bertrand-Puiffe-gerant-du-fonds-FF-France-Fund
A la recherche des plus belles valeurs françaises

FF France Fund est présent sur 8 contrats de LINXEA. C’est un fonds « actions françaises » qui est également éligible au PEA.

FF France Fund est géré par Bertrand Puiffe, qui depuis le 1er septembre 2017 est le nouveau gérant du fonds. Appliquant une gestion de convictions, il s’appuie sur une équipe de 73 analystes actions regroupés à Londres et il est basé à Paris.

Un fonds qui a fait ses preuves confié à un gérant expérimenté

Bertrand Puiffe utilise une approche sans contrainte de la construction de portefeuille, en investissant dans des sociétés sur la base de leurs qualités et sans tenir compte de leur importance dans l’indice. Il adopte une vision à long terme qui lui permet de tirer parti des inefficiences du marché créées par l’horizon à plus court terme d’autres investisseurs. Il applique un processus d’investissement très rigoureux reposant sur une évaluation systématique des sociétés selon des facteurs qualitatifs et quantitatifs.
Lancé en octobre 1990, ce fonds, de taille moyenne, dont l’encours est d’environ 222 millions d’euros, bénéficie d’un portefeuille concentré d’une cinquantaine de valeurs, essentiellement françaises.

Investit principalement en actions françaises

Au moins 70 % des actifs sont investis en actions de sociétés françaises. L’indice de comparaison est le Cac All-Tradable, cet indice créé en mars 2011 reflète l’évolution de toutes les sociétés cotées à Euronext Paris, ayant au moins 20 % de flottant (c’est-à-dire la part des actions cotées en Bourse). Il est composé de 350 valeurs.
Le fonds est entièrement libre de ses choix en termes d’investissements dans le cadre de ses objectifs et politiques d’investissement. Sa devise de référence est l’euro

LINXEA : Pouvez-vous nous détailler en quelques mots votre stratégie d’investissement ?

Bertrand Puiffe : Nous mettons en place une approche contrariante en adoptant un positionnement à long-terme afin de bénéficier des inefficiences des marchés liées à l’approche court-termiste des investisseurs. Cette approche découle d’un processus rigoureux qui repose sur une méthode de notation systématique des titres (« Scoring »), basée sur des critères qualitatifs et quantitatifs (potentiel de croissance, valorisation, retour sur capitaux).
Ce « scoring » nous permet à la fois de passer en revue l’ensemble des valeurs de l’univers d’investissement, de sélectionner les titres qui nous semblent attractifs mais également de déterminer la taille des positions dans une optique de gestion des risques. Nous accordons une grande importance au potentiel de croissance des titres sélectionnés : 15 % minimum pour les grandes capitalisations et 25 % pour les petites et moyennes capitalisations.

LINXEA : Quel est le positionnement actuel du portefeuille ?

Bertrand Puiffe : Le portefeuille est composé de trois types de valeurs : des entreprises en situation de retournement, des entreprises en situations spéciales et enfin des valeurs de croissance sous-évaluées. Ce positionnement résulte entièrement de notre sélection de titres, sans être influencé par un biais envers un secteur en particulier.

LINXEA
:
Quel est votre plus grande crainte pour 2018 ? Et quel est votre plus grand espoir pour cette année 2018 ?

Bertrand Puiffe : L’événement qui serait le plus à craindre en 2018 serait celui d’une remontée des taux trop rapide, tirée par une croissance plus forte qu’anticipée et une inflation des matières premières notamment.
Mais dans un tel contexte, il est important de noter que ce sont les valeurs de croissance qui sont les plus exposées et qu’à l’inverse, les titres « value » et cycliques y sont peu sensibles et pourraient être les bénéficiaires d’une correction.
Un autre risque serait celui d’une crise politique durable en Allemagne qui demeure le moteur principal de l’économie européenne. Or dans une telle hypothèse et dans un contexte de bonne tenue de l’économie française et d’une confiance en nette amélioration, les actions françaises pourraient bénéficier d’un intérêt plus marqué des investisseurs étrangers.
Vous noterez que les événements que je cite sont plus facteurs d’opportunités que de craintes de ma part. Je pense que c’est là le rôle du gérant, anticiper les événements et se prémunir, voire profiter, de leurs potentiels effets négatifs.

Une approche de gestion à long terme

FF France Fund vise à dégager une croissance du capital à long terme. La durée conseillée de placement est de 5 ans. Ce fonds qui est aussi éligible au PEA est noté 3 étoiles Morningstar. Son échelle (qui va de 1 à 7) de risque est au niveau 5, ce qui est tout à fait normal, certains fonds similaires sont même notés 6 sur l’échelle de risque.
Au 30 novembre 2017, son écart-type sur 3 ans est de 13,36 % et sa performance moyenne sur 3 ans est de 9,16 %.

Ses performances sont les suivantes :

Depuis début d’année 2017 : 10,18%
Perf. annualisée sur 3 ans :     9,86%
Perf. annualisée sur 5 ans :   9,67%
Perf. annualisée sur 10 ans : 3,59%
(Source Morningstar, performances arrêtées à la date du 20 décembre 2017)

Fidelity, spécialiste de la finance et des investissements depuis plus de 70 ans 

Fidelity Investments a été fondée à Boston (USA) en 1946. Sa branche d’investissement internationale se nomme  « Fidelity Worldwide Investment ». C’est une société de gestion d’actifs qui a été créée en 1969 et qui est présente dans 25 pays.  Devenue indépendante de l’entreprise américaine en 1980, Fidelity est aujourd’hui détenue majoritairement par l’équipe dirigeante et la famille fondatrice.
Sa philosophie de gestion repose, pour les actions, essentiellement sur une analyse des valeurs. Les analystes et gérants de Fidelity rencontrent en moyenne une entreprise toutes les 10 minutes.

Présente en France depuis 1994
Fidelity a fait le choix de s’implanter à travers une société de gestion locale française, FIL Gestion. Fidelity est présente en France depuis 1994, elle y gère des allocations et des actions françaises et européennes ainsi que les actions nordiques. Le bureau parisien de Fidelity compte plus de 9 milliards d’euros d’encours distribués.

Zoom sur la gestion ACTIONS de Fidelity :
L’ADN de la gestion : recherche interne et « stock-picking »
16 centres de recherche et de gestion  173 milliards de $ d’encours, 87 gérants, 135 analystes, 17 négociateurs.
Au niveau de la seule gestion Actions Europe (dont la première stratégie de gestion a été initiée dès 1973) les chiffres sont parlants :
Plus de 50 milliards de dollars d’encours sous gestion
90 % du MSCI Europe couvert et noté
39 analystes spécialisés par secteurs et tailles de capitalisation
20 gérants dans cinq bureaux (au 30.06.2017).

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *