LINXEA Immo
Pourquoi Norma Capital ?

22/03/2018

« La performance immobilière est  au cœur des préoccupations »  de Norma Capital. Son  cahier des charges présenté aux associés pour la reprise Vendôme Régions  s’articule autour de 4 grands arguments.


1) Une société de gestion entrepreneuriale  qui connaît l’immobilier


Ancien directeur général de BNP Paribas REIM,   Frédéric Haven préside Norma Capital (ex Glad Patrimoine) pour laquelle il a constitué un actionnariat entrepreneurial dans une logique de spin-off.
Société de gestion de taille humaine agréée par l’AMF, l’entité gère 5 OPPCI et affiche 550m€ d’encours (fin mars 2018) sous gestion aidée par « 7 professionnels de l’immobilier ». Prochainement, la société devrait lancer sa propre SCPI sur une thématique ISR (socialement responsable) ainsi qu’un fonds de capitalisation.


2) Une majorité de l’équipe à l’origine de la création de la SCPI


La nouvelle équipe qui pilote Vendôme Régions est celle qui la « connaît le mieux ». Du lancement  de la SCPI ( juin 2015) à son départ de Vendôme Capital Partner (mai 2017) pour rejoindre Norma Capital,  Thibaut Feuillet ex-directeur des partenariats a lancé une dynamique (collecte 33m€) qui a duré jusqu’à l’automne. C’est Faiz Hebbadj (ex directeur immobilier)  qui a réalisé les 20 premières acquisitions. A ces 2 opérationnels s’ajoutent la juriste (Mylène Heurtebise) en charge de la relation avec l’AMF et le directeur financier (Nicolas Duick).
Au final, « l’historique et l’ADN de Vendôme Régions sont « parfaitement connus de l’équipe dédiée à cette reprise ». Qui plus est, la majorité d’entre eux figure parmi les associés fondateurs.


3) Une reprise « immédiate » de la collecte et des investissements


-Au delà de maintenir l’ADN régional, l’objectif de Norma Capital est de porter la capitalisation de Vendôme Régions à 65m€ (37,9m€ fin septembre 2017).
-Reprise immédiate de la collecte et  des investissements grâce à des « opportunités identifiées ». Où ? Notamment dans des zones encore peu représentées : Auvergne Rhônes-Alpes, Nouvelle Aquitaine, Hauts de France, Grand Est.
-Renforcer la diversification du patrimoine autour de 40 actifs (19 à fin septembre 2016)


4)  Des objectifs  2018 ambitieux 


- maintien du délai de jouissance de 60 jours: « l’un des plus bas du marché ».
- «taux de distribution de 6% maintenu ».
- possibilité de souscription dans des contrats d’assurance vie
- des frais de gestion stables  maintenus à leur niveau actuel
- « accroitre la valeur » du capital des associés.



Blandine Blanc Durand