Le PER plus que jamais nécessaire ? - LINXEA
Contactez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Le PER plus que jamais nécessaire ?

Retraite

Se préparer un complément de retraite deviendra de plus en plus nécessaire au fur et à mesure que les réformes des retraites verront le jour.

La Commission internationale d’économistes présidée par Olivier Blanchard et Jean Tirole  qui vient de remettre son rapport de 500 pages intitulé « Les grands défis économiques » au Président de la République estime que  « Face au vieillissement de la population, le pilotage des retraites passe principalement par trois leviers : la hausse des cotisations, le relèvement de l’âge de départ à la retraite et la diminution des prestations ». (Extrait de la page 440 du Rapport).

La retraite fait partie des grands défis économiques

Ce document a fait appel à de très nombreux économistes français et étrangers, notamment à des économistes anglais (université de Londres, …), américains (universités de Harvard, MIT Chicago, New York…) et allemands (universités de Munich, Constance, Francfort, …), italiens (Milan, Florence, …). C’est donc une vision internationale qui est portée sur la France « En accord avec le Président, nous avons choisi d’axer notre attention sur trois défis structurels à long terme : le changement climatique, les inégalités économiques et le défi démographique ».

Voici dans les lignes qui suivent des extraits sur le thème de la retraite et de la réforme des retraites :

  • Page 21 = La société pourrait toutefois préférer une règle impliquant une hausse moins élevée de l’âge de départ à la retraite et, par conséquent, une diminution relative du niveau des pensions.
  • Page 28 = La quasi-totalité des économistes s’accordent à dire que la réponse à l’allongement de l’espérance de vie passe en partie par une augmentation de l’âge du départ à la retraite. Pourtant, cet aspect de la réforme des retraites présentée par le gouvernement français en 2020 a suscité une forte opposition.
  • Page 98 = Pour les pays qui, comme la France, sont dotés d’un système de retraite par répartition, l’allongement de l’espérance de vie impose ou bien de réduire les prestations de retraite (les pensions), ou d’augmenter les cotisations, ou bien encore de relever l’âge de la retraite. Il n’y a pas d’alternative.
  • Page 103 = Nous sommes d’accord sur l’idée que le taux de cotisation, déjà très élevé, ne peut pas être augmenté et que la quasi-intégralité de l’ajustement doit se faire à la fois par les prestations et par l’âge de la retraite.
  • Page 385  = Il existe trois grands leviers pour atteindre l’équilibre financier du système de retraite : la hausse des cotisations, la baisse du montant des pensions et le recul des âges légaux de départ à la retraite.
  • Page 393 = La France consacre déjà actuellement une part importante de sa richesse nationale au financement de son système de retraite. À l’exception de l’Italie, la France est le pays qui consacre la part de son PIB la plus élevée aux dépenses publiques de retraites, soit environ trois fois plus que les États-Unis et environ 50 % de plus que l’Allemagne. Le taux de cotisation actuel est de 27,5 % pour des revenus d’activité moyens. La France vient en troisième position parmi les pays de l’OCDE, derrière l’Italie (33 %) et la République tchèque (28 %). Ce niveau est de nature à désinciter au travail.

Le débat sur la réforme des retraites est relancé

Il ne fait aucun doute que la réforme des retraites qui avait été temporairement laissée de côté (notamment à cause de la crise sanitaire) va être relancée. C’est l’opportunité pour chacun de s’interroger sur les possibilités de compléter sa retraite, notamment avec le PER, le plan d’épargne retraite.

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *