Vérifiez bien que la revalorisation de votre retraite n’a pas été oubliée ! - Linxea
Pot contenant les pensions de retraite
Retraite

Vérifiez bien que la revalorisation de votre retraite n’a pas été oubliée !

Paroles de ministre …un peu trop légères ….

Sur le site du ministère du travail on lit : « Olivier Dussopt, ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion, et Gabriel Attal, ministre délégué chargé des Comptes publics, annoncent que les pensions de retraite de base de l’ensemble des retraités du régime général sont revalorisées de 4 % ce 9 septembre, en application de la loi du 16 août 2022 portant mesures d’urgence pour la protection du pouvoir d’achat. La revalorisation versée ce jour concerne les près de 15 millions de bénéficiaires d’une pension du régime général, y compris les pensions de réversion. »

Or cette affirmation est fausse, tous les retraités du régime général ne sont pas revalorisés. Dès que votre retraite du régime général (CNAV) atteint la moitié du plafond annuel de la Sécurité sociale, elle n‘est plus réévaluée.

La retraite du régime général – Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse – est égale au maximum à la moitié du montant du plafond de la Sécurité Sociale

Exemple : Vous avez liquidé votre retraite avec effet au 1er janvier 2018, cette année là le plafond mensuel de la Sécurité sociale était de 3 311 €. Votre retraite CNAV (régime général de la Sécurité sociale) ne pouvait  pas excéder la moitié de ce montant, soit 1655,50 € par mois. Peu importe que votre salaire ait été plus élevé, et même si théoriquement vous auriez eu droit à  un montant de retraite de 1 900 € par mois calculé sur les salaires des 25 meilleures années de votre carrière, votre salaire ayant dépassé le plafond annuel de la Sécurité sociale votre retraite est automatiquement plafonnée à la moitié du plafond annuel de la Sécurité Sociale.

Les revalorisations ne sont pas effectuées dès que votre retraite atteint la moitié du plafond de la Sécurité Sociale

Entre 2018 et aujourd’hui il y a eu 5 revalorisations dont certains ont profité pleinement et d’autres n’ont pas eu droit.

Si votre retraite était inférieure à la moitié du plafond Sécurité Sociale, par exemple, de 1 500 € au 1er janvier 2018, vous auriez obtenu :

  • une  revalorisation de 0,3% au 1er janvier 2019.
  • une revalorisation comprise entre 0,3% et 1% (selon le montant de votre retraite de base et de votre retraite complémentaire) en janvier 2020
  •  une revalorisation de 0,4% en janvier 2021,
  • une revalorisation de 1,1% en janvier 2022,
  • une revalorisation de 4% en septembre 2022.

Autrement dit, votre retraite de base du régime général d’un montant de 1 500 € aurait été revalorisée de 92,97 € par mois au total, soit en l’espace de 4 ans et 8 mois une hausse totale de 6,19% par rapport à votre retraite de départ.

Si votre retraite de départ a été plafonnée à la moitié du plafond Sécurité Sociale, par exemple, qu’elle était limitée à 1655,50 € en 2018, l’année où vous avez liquidé votre retraite, vous n’auriez obtenu que 58,5 € de revalorisation, soit en l’espace de 4 ans et 8 mois une hausse totale de 3,53% par rapport à votre retraite de départ.

Au final dans cet exemple, le salarié n’a pas pu bénéficier de la revalorisation de 4% en septembre 2022, car sa retraite de base atteignait déjà avant la revalorisation, la moitié du plafond de la Sécurité Sociale.

Mise en œuvre de la revalorisation des retraites de base pour ceux qui y ont droit

La loi portant sur les mesures d’urgence pour la protection du pouvoir d’achat a été publiée au Journal officiel du 16 août 2022. La revalorisation des retraites de 4% fait partie de ces mesures. Elle concerne la retraite directe de base du régime général, la retraite de réversion du régime général, l’Aspa (allocation de solidarité aux personnes âgées) et l’ASI (allocation supplémentaire de solidarité).

Cette revalorisation des retraites de base s’applique à partir de votre retraite du mois de juillet. Toutefois, cette revalorisation n’a été effectivement versée que le 9 septembre 2022 avec la retraite du mois d’août (les retraites de base sont versées le 9 du mois suivant). Le montant correspondant à la revalorisation sur la retraite du mois de juillet a aussi été versé rétroactivement le 9 septembre 2022, en même temps.

Ceux qui y ont droit (leur retraite de base du régime général ne doit pas dépasser la moitié du plafond Sécurité sociale, soit actuellement 1 714 € bruts par mois) ont donc normalement perçu le 9 septembre 2022 leur revalorisation pour juillet 2022 et pour août 2022.

La loi l’a promis, mais la CNAV l’a oubliée

Si votre retraite du régime général doit être revalorisée et qu’elle ne l’a pas été vous pouvez en ordre : appeler le 3960 (numéro non surtaxé de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse – CNAV-) en indiquant bien vos coordonnées y compris votre numéro de Sécurité Sociale, faire  un mail au besoin en utilisant votre espace personnel sur le site de la CNAV. Ensuite en cas de refus ou de non réponse, saisir le médiateur de votre caisse régionale, puis au besoin le Défenseur des droits.

Enfin pour ceux qui désirent lire la circulaire Sécurité Sociale ayant pour objet la revalorisation à compter du 1er juillet 2022 (Référence : 2022-19 du 18 août 2022) rendez-vous sur le site.

Quelles sont les retraites revalorisées ?

La revalorisation de 4% ne concerne que les retraites du régime général qui n’atteignent pas la moitié du plafond annuel de la Sécurité Sociale (1 714  € bruts par mois). Ne sont pas revalorisées les retraites du régime général qui sont déjà à la moitié du plafond annuel de la Sécurité Sociale. Les retraites complémentaires (notamment des régimes ARRCO et AGIRC) ne sont pas non plus revalorisées quel que soit leur montant pour l’instant et devraient l’être au 1er novembre 2022.

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.