Méfiez-vous des crypto-monnaies ! - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Méfiez-vous des crypto-monnaies !

Cryptomonnaies

Le ministère de l‘économie et des finances, l’AMF et l’INC vous mettent en garde contre ces monnaies qui n’en sont pas !

La lettre « Bercy Infos » (ministère de l‘économie et des finances), l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) et l’Institut national de la Consommation (INC) apportent les explications suivantes à propos des crypto-monnaies qui ont été initialement conçues comme des instruments d’échange dans le monde numérique. En voici de larges extraits :

Comment définir une crypto monnaie …

Selon l’institut National de la Consommation (INC), une crypto-monnaie (le bitcoin est la plus connue d’entre elles) désigne une monnaie virtuelle qui repose sur un protocole informatique de transactions cryptées et décentralisées, appelé blockchain (ou chaîne de blocs ou registre de transactions, en français).

Plus largement, les crypto-actifs représentent « des actifs virtuels stockés sur un support électronique permettant à une communauté d’utilisateurs les acceptant en paiement de réaliser des transactions sans avoir à recourir à la monnaie légale. »

À savoir : Sur le plan juridique, une crypto-monnaie n’est pas une monnaie : elle ne dépend d’aucune institution, ne bénéficie d’aucun cours légal dans aucun pays, ce qui rend l’évaluation de sa valeur difficile et ne peut être épargnée donc constituer une valeur de réserve.

Qui crée les crypto-monnaies ?

Elles sont créées par une communauté d’internautes, également appelés « miners » à partir d’un algorithme qui génère des « jetons » (ou tokens, en anglais) qui sont ensuite alloués à chaque « miner » en récompense de sa participation au fonctionnement du système.

La technologie employée est celle de la « blockchain » qui permet de garder la trace d’un ensemble de transactions, de manière décentralisée, sécurisée et transparente.

Une fois créés, ces jetons sont stockés dans un coffre-fort électronique enregistré sur l’ordinateur, la tablette ou le portable de l’utilisateur, voire à distance (par exemple dans le cloud). Il est ensuite possible de les transférer via internet et de façon anonyme entre les membres de la communauté.

Les monnaies virtuelles ou crypto-monnaies n’ont pas à ce jour de statut légal explicite et leur encadrement par les pouvoirs publics reste embryonnaire.

En droit français, les crypto-monnaies n’ont pas de statut juridique clair et ne sont pas reconnues comme des instruments financiers. De ce fait, les crypto-monnaies ne sont pour l’heure pas réglementées.

Quels sont les risques des crypto-monnaies ?

En investissant dans les crypto-actifs, vous pouvez notamment faire face aux risques de :

  • Bulle spéculative : le cours des crypto-monnaies est très volatil (L’INC  précise qu’à à son niveau le plus bas, un bitcoin valait 0,05 € et à son niveau le plus haut (16 décembre 2017) il valait 16 727,68 €. Le 2 janvier 2021, le bitcoin a même dépassé les 30 000 $) et  il expose les acheteurs à des pertes financières potentiellement très importantes.
  • Piratages informatiques (hacking) : la conservation des crypto‑actifs n’offre aucune protection en matière de sécurité des avoirs.
  • Blanchiment des capitaux : par leur caractère anonyme, les crypto‑actifs favorisent le contournement des règles relatives à la lutte contre le blanchiment des capitaux ou peuvent participer au financement du terrorisme ou d’activités criminelles.

« À titre d’exemple, en France, de janvier à fin août 2018 (soit en 8 mois), plus de 700 épargnants ont déclaré avoir été arnaqués via le Bitcoin. Ce nombre est susceptible d’être plus important, sachant que toutes les victimes ne déclarent pas forcément avoir subi une arnaque » indique l’INC dans sa fiche E08 (voir ci-dessous).

Sur l’un des sites internet faisant partie de la liste noire de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) on lit, par exemple : « un rendement maximum de 89% et un retour sur perte max de 15% ce qui le place parmi les meilleurs brokers proposant des hauts rendements. La position minimum est de 25 euros. »

Les crypto-actifs sont réservés aux « connaisseurs » et même si des sites Internet vous font miroiter que vous pouvez gagner beaucoup avec peu ne les croyez pas. Fuyez les publicités montrant des personnes gagnant plusieurs milliers d’euros par jour !

  • Les crypto-actifs sont des instruments volatils qui peuvent fluctuer considérablement.
  • Le trading de crypto-actifs n’est ni réglementé, ni supervisé.
  • Les crypto-actifs ne sont définis par aucun cadre réglementaire en France ou dans  l’Union Européenne.

LISEZ AUSSI :

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *