Arnaques et escroqueries : les identifier pour mieux les éviter - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Arnaques et escroqueries : les identifier pour mieux les éviter

identifier

En cette période de crise sanitaire, les escrocs tentent d’en profiter en jouant sur les émotions ambiantes : la crainte, la peur, la tristesse, la colère…

Le 16 mars dernier, un grossiste rouennais commandait pour 6,6 millions d’euros de masques et de gel hydroalcoolique à une société… fictive. Une fois l’identité du fournisseur habituel usurpée, il était trop tard, l’escroc était déjà loin. [Le Monde]

Entre juin 2009 et juillet 2017, les Français ont perdu 1 milliard d’euros à cause des arnaques en ligne.

Beaucoup de Français pensent qu’ils sont à l’abri des escroqueries, et ne se méfient pas assez du danger potentiel. D’autres, au contraire, restent en éveil, alertes à la moindre tentative.

Il existe heureusement un entre-deux, dans lequel vous n’êtes ni inconscient des risques, ni paranoïaque. Il vous suffit simplement d’être informé !

Alors, pour commencer, posons-nous les bonnes questions : Existe-t-il un profil type de victime ? Comment reconnaître une arnaque ? Si je me suis fait arnaquer, comment m’en sortir ?

Portrait-robot de la victime d’escroquerie

S’il n’existe pas à proprement parler de profil type, on connaît déjà la moyenne d’âge des victimes : elle est de 54 ans. Les épargnants qui en font les frais sont ainsi âgés de 29 à 98 ans.

On sait également que la plupart vivent dans des petites bourgades, des villages français, des petites villes isolées.

Les victimes n’appartiennent pas toutes à la même catégorie socio-professionnelle, mais sont majoritairement retraitées.

Quant aux montants des pertes, ils peuvent aller de 250 à 260 000 euros, soit une moyenne de 42 961 euros.

Source : Rapport du médiateur de l’AMF, 2019

Le schéma de l’arnaque

Voici le schéma classique d’une arnaque en ligne ou par téléphone liée à un faux contrat d’assurance vie ou à un produit d’épargne classique

À noter : de plus en plus souvent, les escrocs font signer un mandat de gestion à leur victime !

1/ 1er entretien téléphonique de mise en confiance (ou mail)

2/ Investissement (la victime paie)

3/ Forte plus-value observée

4/ Éventuel versement d’intérêts

5/ Réinvestissement (souvent la quasi-totalité de l’épargne)

6/ Plus-value exceptionnelle observée

7/ Demande de retrait (la victime veut récupérer son argent)

8/ l’escroc répond d’accord, mais il faut payer une taxe

9/ Versement de la taxe

10/ Plus aucun contact, disparition des interlocuteurs (plus de mail, ni d’appel).

schéma

Les arnaques récurrentes et les astuces pour les éviter

Il existe une multitude d’arnaques :

  • Le phishing ou hameçonnage : une technique utilisée par les fraudeurs dans l’objectif d’usurper l’identité de leur victime.
  • Les escroqueries liées à des offres d’emploi : fausses annonces, vous êtes payé par chèque d’un montant trop élevé, puis l’escroc vous demande de rembourser la différence.
  • Les escroqueries à la loterie : vous êtes le grand gagnant d’une loterie de quartier, vous devez payer une petite somme pour récupérer « vos gains », mais en réalité l’argent et le mail disparaît une fois cette somme remise.
  • Les escroqueries aux bénéficiaires : un « prince nigérien » ou une personne de la famille royale a soudainement besoin de votre aide pour transférer des capitaux, vous devez lui envoyer des intérêts régulièrement, or ces derniers disparaissent…
  • Les arnaques sur les sites de rencontre : une personne que vous rencontrez sur Internet avec qui vous nouez une relation, celle-ci finit par vous demander de l’argent, ou vous demande de vous envoyer des photo de vous dénudé.
  • Arnaques aux faux organismes de bienfaisance : suite à un événement dramatique international, une soi-disant plateforme de dons vous propose de donner une grosse somme d’argent pour aider par exemple, à la restauration de la cathédrale Notre-Dame, ou, dans ce contexte de crise sanitaire, de lutter contre le coronavirus.
  • Les arnaques aux dépannages : une personne prétend pouvoir réparer votre ordinateur ou améliorer la vitesse de chargement de votre ordinateur. Lorsque vous cliquez sur le dossier à télécharger, l’escroc prend le contrôle de votre ordinateur et récupère toutes vos données.

Dans tous les cas, il faut penser à surveiller la provenance de l’email.

Nous vous invitons à aller vérifier si la société en question existe réellement sur le site du REGAFI, le registre des agents financiers mis à disposition par l’ACPR.

Il faut aussi penser à surveiller l’orthographe de votre interlocuteur.

Les fautes sur un mail officiel provenant d’une société bien réelle sont assez rares.

Vous devez également rester attentif aux alertes émises par l’AMF (notamment les listes noires) ou ses homologues. En effet, il existe un certain nombre de mises en garde et de sociétés blacklistées par l’AMF, que l’on peut facilement retrouver en ligne.

Les listes noires sont mises à jour régulièrement.

Nos conseils pour éviter les escroqueries !

Toute personne vous proposant de placer votre argent sur un produit d’épargne doit être inscrite à l’ORIAS, l’organisme pour le registre des intermédiaires en assurance. Il n’y en a qu’un seul, et il enregistre tous les intermédiaires, que ce soit en assurance, en banque ou en finance.

Démarche :

1/ rendez-vous sur le site de l’ORIAS

2/ tapez le nom de la personne ou de la société qui vous propose un placement

3/ recherchez, vous aurez ensuite accès aux numéros SIREN, numéros d’immatriculation à l’ORIAS de cette personne ou de cette société.

Si elle n’y apparaît pas, c’est peut-être un signe que vous êtes en train de vous faire arnaquer.

Un autre conseil précieux : n’envoyez jamais d’argent directement à la personne qui vous propose d’investir.

Par ailleurs, ne donnez aucune information personnelle à votre sujet, ni d’informations bancaires (par exemple vos identifiants d’accès à votre compte bancaire).

Si vous vous sentez contraint, ou mis sous pression, ne cédez pas à la panique, n’achetez rien. Tout investissement mérite réflexion.

Enfin, méfiez-vous de tout mail, appel ou sms comportant une promesse de gains astronomiques.

L’argent ne tombe pas du ciel, malheureusement !

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *