Assurance-Vie ou Plan d’Épargne Retraite ? - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Assurance-Vie ou Plan d’Épargne Retraite ?

Assurance vie ou PER ?

Âgé de 32 ans, Antony vient enfin de signer un CDI dans une entreprise où il s’épanouit.

Il songe à l’achat d’un appartement proche de son travail et, en trame de fond, pense à sa retraite. Antony est actuellement dans la tranche marginale d’imposition de 14 % (qui deviendra 11 % en 2020).

Côté placements, Antony détient déjà un contrat d’assurance-vie. Il a entendu parler du PER et s’interroge sur ses avantages par rapport à l’assurance-vie.

Pour la résidence principale : avantage assurance-vie !

Commençons par une bonne nouvelle : le PER a beau être conçu pour la retraite, il est déblocable de façon anticipée pour acheter une résidence principale.

Toutefois, gare aux conséquences fiscales ! Les sommes qui ont permis une défiscalisation sont alors réintégrées dans le revenu imposable… avec le risque d’un changement de tranche dissuasif.

Difficile de détourner son PER en Plan d’Épargne Immobilier

Pour recueillir l’épargne dédiée à l’achat d’une résidence principale, l’assurance-vie est mieux adaptée.

Antony doit-il défiscaliser ?

Assez loin de la retraite, sur une tranche d’imposition faible… Antony n’est clairement pas dans le cœur de cible du PER.

La défiscalisation est pertinente lorsque l’on anticipe un fort écart de tranches d’imposition entre le moment du versement et la retraite. Pour Antony, c’est loin d’être évident.

S’il réalise des versements volontaires en optant pour l’effet défiscalisant, les montants versés réduiront alors son assiette imposable : un versement de 1 000 € allégera sa facture fiscale de 140 €. En contrepartie, ce capital sera taxé à la sortie au moment de la retraite. En partant du principe que “Ce qui est pris est pris”, il peut choisir de payer moins d’impôt dès aujourd’hui… tout comme passer son tour. C’est à lui de juger.

En pratique, la question de la défiscalisation se posera surtout sur le PER Entreprise que proposera son employeur. La réponse dépendra alors de l’abondement et des conditions de ce PER.

Une chose est sûre : à titre personnel, autant privilégier l’assurance-vie dont les sorties sont totalement libres. Déménager, acheter une voiture, créer une entreprise, voyager… les projets ne manquent pas et l’épargne d’Antony a besoin de rester disponible.

Le confort d’un produit spécifique pour la retraite

Reste un dernier avantage. Certaines personnes apprécient l’idée de cloisonner leur épargne pour des projets spécifiques. Cela leur permet d’éviter de dépenser leur argent en futilités ! S’il se sent concerné, Antony peut ouvrir dès maintenant le PER qui l’accompagnera jusqu’à la retraite.

Par défaut, le PER sera en gestion pilotée. Si Antony souhaite gérer lui-même ses placements comme il le fait dans son contrat d’assurance-vie, il devra s’intéresser à la qualité et la diversité des unités de compte disponibles sur son PER… et donc choisir un bon intermédiaire !

L’avis de LINXEA

Le PER est surtout destiné aux épargnants :

  • dans des tranches marginales élevées
  • proches de la retraite
  • qui anticipent une baisse d’une ou de deux tranches d’impôt sur le revenu à la retraite

Ce n’est pas vraiment le cas d’Antony !

S’il souhaite absolument un contrat dédié à sa retraite, il peut ouvrir dès aujourd’hui un PER avec un montant symbolique. Lorsque son salaire progressera, il pourra ensuite défiscaliser la portion de ses revenus située dans la tranche à 30 %.

Dans tous les cas, il doit pour l’instant orienter l’essentiel de son épargne vers l’assurance-vie, qui reste disponible pour ses projets personnels.