Dons aux associations : 18 % des Français seront moins généreux qu’en 2019 - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Dons aux associations : 18 % des Français seront moins généreux qu’en 2019

généreux

Selon une étude Ipsos – Apprentis d’Auteuil effectuée du 19 au 28 mai par internet, 51 % des Français souhaitent faire des dons en 2020. Toutefois, 18 % d’entre eux vont donner moins que l’an passé, tandis 5 % ne feront pas de dons.

Cette enquête a été réalisée auprès de 1 500 Français dont 1 000 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française et de 500 personnes dont le revenu annuel net du foyer est supérieur à 120 000 euros (moins de 2 % des foyers fiscaux).

D’après celle-ci, près d’un Français sur 4 et près de la moitié de ceux disposant de très hauts revenus comptent augmenter le montant de leur don en 2020 par rapport à l’an dernier.

Néanmoins, la crise sanitaire ne rassure pas une partie des donateurs.

À noter : la Fondation des Apprentis d’Auteuil est une fondation catholique reconnue d’utilité publique, née en 1929. Dirigée par Nicolas Truelle, elle accompagne plus de 30 000 jeunes et familles en difficulté.

Estimation des dons en 2020

En 2019, le montant moyen des dons pour l’ensemble des Français donateurs était de 300 €.

En 2020, d’après cette étude, 3 % de ces donateurs vont faire un don d’un montant « beaucoup plus élevé », tandis que 22 % comptent donner une somme « un peu plus élevée » ; 52 % d’entre eux vont donner le même montant que l’année dernière, 14 % vont freiner la cadence avec un don « un peu moins élevé », et 4 % vont faire un don « beaucoup moins élevé » que l’an passé.

Enfin, 5 % de ces Français donateurs ne comptent pas refaire de don.

Qu’en est-il pour les Français à hauts revenus ?

L’étude Ipsos – Apprentis d’Auteuil fait également le point sur les dons des personnes à très haut revenus.

Parmi ceux qui perçoivent un revenu net annuel de 120 000 € (ce qui représente 2 % des foyers fiscaux), 49 % envisagent d’amplifier leur don cette année.

En revanche, 31 % d’entre eux donneront le même montant qu’en 2019.

Pour rappel, la moyenne des dons des personnes à très hauts revenus en 2019 était de 2 140 €.

19 % de ces personnes aisées seront moins généreuses, et 1 % ne renouvelleront pas leur don cette année.

Toujours parmi ces foyers à haut revenus, 77 % donnaient de l’argent à des œuvres en 2019, un pourcentage qui devrait augmenter en 2020 (82 % devraient se déclarer donateurs).

Par ailleurs, entre janvier et fin mai 2020, un quart des Français ont déjà donné aux associations.

C’est également le cas de six personnes aisées sur dix.

Défiscalisation : à quels organismes donner, et comment

Si vous souhaitez optimiser votre feuille d’impôt, vous pouvez donner à un organisme à but non lucratif (Action Contre la Faim, Amnesty International, APF France Handicap…), ayant un objet social et une gestion désintéressée (toutes les associations loi 1901), ou en tout cas qui ne profite pas qu’à un nombre de personnes limité.

Pour disposer d’une réduction d’impôt, vous pouvez donner à des œuvres philanthropiques (comme la Société Philanthropique), d’intérêt général ou reconnus d’utilité publique (pensez aux Académies). L’organisme que vous choisissez doit être situé en France ou dans un État membre de l’Union Européenne.

Vous avez également la possibilité de donner pour des organismes préservant l’art, la musique, le théâtre…

Formes des dons

Si vous êtes donateur, vous pouvez donner une somme d’argent, mais vous pouvez aussi faire don d’une œuvre d’art (don en nature).

Votre don peut aussi prendre la forme de cotisations, d’abandons de revenus, ou de frais donnés en tant que bénévole.

Les réductions d’impôt varient selon l’organisme choisi

Selon l’organisme auquel vous donnez, la réduction d’impôt peut varier, de 66 % à 75 %.

  • Pour les organismes d’intérêt général, cette réduction est de 66 %, dans la limite de 20 % du revenu imposable.
  • Concernant l’aide aux personnes en difficulté (Restos du cœur…), la réduction est de 75 % pour un don inférieur ou égal à 546 € effectué en 2019. Pour la partie supérieure à cette somme, la réduction est de 66 %. Le montant cumulé des dons ne peut pas dépasser 20 % de votre revenu imposable.
  • Pour l’aide au relogement des personnes victimes de violences, la réduction est de 75 % pour la partie du don inférieure ou égal à 546 €. Pour la partie supérieure à 546 €, la réduction est de 66 % (pour un don réalisé en 2019).
  • En outre, depuis l’incendie de la Cathédrale Notre-Dame de Paris, les dons pour la restauration de celle-ci ouvrent droit à une réduction de 75 %, dans la limite d’un don maximum de 1 000 €.

Bon à savoir :

Pour renforcer les dons, la fondation des Apprentis d’Auteuil mise sur le rehaussement du plafond de déduction des dons aux organismes d’aide aux personnes en difficulté pour l’impôt sur le revenu.

Pour les dons réalisés en 2020, ce plafond passe de 546 € à 1000 € !

Une information largement méconnue des potentiels donateurs : 27 % des Français seulement seraient au courant, 54 % du côté des très hauts revenus.

Concrètement, qu’est-ce que ça change ?

Exemple :

Vous donnez 1000 € aux restos du cœur en 2020 (ou au Secours Populaire, à la Croix Rouge…).

En 2021, vous pourrez bénéficier d’une réduction d’impôt de 750 € (soit de 75 %) sur ces 1000 €.

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *