Les news immo du 5 janvier

Immobilier en direct vs SCPI

Pas de trêve des confiseurs pour Activimmo

Le 31 décembre la SCPI signait sa 10ème acquisition. Il s’agit d’un bâtiment d’activité et d’entreposage, situé ZA Buisson de la Couldre à Trappes, sur le territoire de Saint-Quentin en Yvelines.

L’ensemble qui développe une surface d’environ 5 500 m2 est sécurisé par un revenu assuré par 2 locataires. La rentabilité de l’opération « vient conforter l’objectif de rendement de 6% de la SCPI ». Alderan

Activimmo convoque ses associés en AGE

Le 15 janvier afin d’augmenter le montant du capital social statutaire. Après une année riche en collecte et en acquisitions, Alderan devrait être sans grande surprise suivie par ses épargnants et obtenir un relèvement du capital de sa SCPI de 75M€ actuellement à 500M€.

Notapierre (Unofi) à Sophie Antipolis

La SCPI vient de signer une promesse en VEFA sur le « Centrium », un actif composé de 3 bâtiments (16 200m2) et déjà précommercialisée à 60%. Il doit être livré dans le courant de 2022.

Immobilier durable : que s’est-il passé en 2020 ?

Une année très riche selon l’OID. Parmi les nouvelles les plus importantes ce sont :

1) la Programmation Pluriannuelle de l’énergie (PPE) fixant les objectifs énergétiques de la France à horizon 2028 à 16,5%

2) le Décret « BACS » qui oblige des « systèmes d’automatisation et de contrôle des bâtiments » afin de gérer les principaux équipements énergivores (climatisation, chauffage, ventilation…)

3) la règlementation environnementale (RE2020)

4) la Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC), feuille de route de la France pour atténuer le changement climatique. Le secteur de l’immobilier doit réduire ses émissions de 49% d’ici 2030, et de 95% d’ici 2050 afin d’être quasiment décarboné.

5) le Label ISR Immobilier pour mettre en valeur les fonds gérés de manière transparente et intégrant les enjeux ESG dans leur gestion. Ce label ISR aspire à transformer durablement le secteur de la finance.

6) la doctrine extra-financière de l’AMF. Elle répond à la volonté d’accroître la lisibilité des pratiques extra-financières sur les marchés financiers.

7) la Loi  pour la lutte contre le gaspillage et  l’économie circulaire consacre la création d’une filière de responsabilité élargie du producteur (REP) pour les déchets du secteur du bâtiment.

8) la Taxonomie verte européenne (TVE) qui doit permettre l’élaboration d’un langage commun européen entre les entreprises et les investisseurs autour de la définition d’un actif vert

9) le Plan France Relance (100mds€) s’organise autour de 3 grands axes : l’écologie, la compétitivité et la cohésion sociale. Près d’un tiers du budget sera affecté à la transition écologique

10) La Convention Citoyenne pour le Climat. Le plan souhaite atteindre une baisse globale tous secteurs confondus d’au moins 40% des émissions de GES d’ici 2030

L’IEIF lance un groupe de travail autour du traitement fiscal des investissements de rénovation énergétique dans les SCPI

La hausse continue et importante des dépenses et investissements liés aux obligations de rénovation et de transition énergétique des bâtiments a amené l’ASPIM à s’interroger sur l’opportunité d’élaborer un traitement spécifique de ces charges pour les SCPI.

L’approche privilégiée a été celle de la modification de leur traitement fiscal, à savoir : obtenir un dispositif de déductibilité fiscale sur les revenus pour ce type de travaux… sans impacter la capacité de distribution des SCPI.

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *