Les news immo du 9 mars

immo usufruit

Les SCPI résidentielles ne devraient pas être trop impactées par les nouvelles règlementations écologiques

L’interdiction de louer les passoires thermiques – DPE classé G- est pour le 1er janvier 2023. Cette contrainte administrative qui va peser sur le marché du résidentiel devrait peu ennuyer les SCPI car, l’essentiel de ce segment est formé de SCPI fiscales qui ont acheté du neuf ou récent entrant déjà dans les normes de constructions existantes.

La visibilité des investissements sur ces fonds est donc plutôt rassurante. Mais si les SCPI résidentielles devraient résister à la vague environnementale, il est pourtant difficile de quantifier le niveau de menace en raison du manque d’informations sur la performance énergétique de la majorité des biens. Deepinvest pour Le Revenu

Le secteur immobilier moins avantagé que prévu en 2021 selon BPCE

Le secteur immobilier serait le grand oublié du projet de loi de finances 2021. Il devra notamment gérer le durcissement des conditions de certains dispositifs. Le directeur études et prospectives du groupe BPCE, Alain Tourdjman, rappelle qu’il n’est pas prévu de soutien spécifique du marché immobilier. Le gouvernement aurait trop axé son intervention autour de la rénovation énergétique, élément louable, mais insuffisant pour aider une relance du  secteur.

Mais, l’assouplissement des recommandations du HCSF apporte une bouffée d’oxygène avec notamment le relèvement  du taux d’effort à 35%. Un signal fort pour soutenir l’accession des primo-accédants. Zoominvest

Investissement immobilier : les atouts du démembrement de SCPI

Investir dans l’immobilier à partir de quelques centaines d’euros, acquérir des parts décotées, bénéficier d’une optimisation de la fiscalité des revenus et de l’impôt sur la fortune immobilière, récupérer la pleine propriété des parts à terme sans frais ni aucun frottement fiscal… autant d’atouts qui font de la SCPI démembrée un placement répondant à de nombreux objectifs patrimoniaux. Benoît Berchebru, directeur de l’ingénierie patrimoniale de Nortia pour Le Revenu

Comment expliquer la résilience des SCPI ?

Il faut sortir de l’émotion, les SCPI ont traversé 2020 de façon tout à fait honorable. 2021 devrait voir une sortie progressive de la crise sanitaire. L’épargne accumulée l’année dernière pourrait prendre la forme d’un « revenge buying, consuming » ce qui est favorable aux commerces. Pour les bureaux c’est moins enthousiasmant malgré une croissance économique attendue autour de 3-4%. Ce qui compte avant tout, c’est l’emplacement, la solidité des locataires et de bonnes équipes dont la gestion au quotidien permet de préserver le rendement. Actuellement, les loyers continuent de bien rentrer. Il est trop tôt pour parler de performance mais l’objectif est de rester dans les mêmes zones, au dessus de 4%. Jean-Marc Peter, Directeur Général de Sofidy pour Boursorama

Première acquisition en Pologne pour Interpierre Europe Centrale

L’actif consiste en un local d’activité de 2 500 m² situé près de Varsovie. Construit en 2012 pour le locataire actuel MAN qui s’est engagé sur une durée résiduelle ferme du bail de 12 ans,  il est idéalement situé, et bénéficie un rendement net de 8 % . La qualité du locataire et le long flux locatif participent à la construction d’un portefeuille qui doit comprendre « des actifs de qualité, répondant à des exigences strictes et offrant des perspectives de rendements élevés… » à savoir au delà de 6%.

Pour mémoire, la SCPI est ouverte à la souscription en septembre 2020. Elle développe un propos différenciant par son souhait de se focaliser dans des pays dynamiques d’Europe (Pologne, République Tchèque et Hongrie) où l’économie est décorrélée de la « vieille » Europe. Paref Gestion

Les convictions de Primonial Reim

2021 devrait être une année de transition vers une reprise économique qui débutera tôt ou tard…

Pour l’immobilier aussi, « le monde d’après » ne sera pas tout à fait celui d’avant. Les politiques de gestion et d’acquisition intègrent déjà des tendances qui se sont accélérées avec la crise : l’avènement d’un bureau « hybride » qui laisse sa place aux télétravail et aux tiers-lieu; l’impératif de la qualité de l’air et plus généralement de la santé des usagers ; l’agilité des commerçants qui ont su bouleverser leurs process traditionnels de vente ; les besoins massifs en immobilier de santé et en logement. Enfin, l’avenir passe par l’investissement socialement responsable.

L’ambition « a minima » de la société de gestion en 2021 est de maintenir les niveaux de performance de 2020.

Quels conseils à ceux qui souhaitent réaliser un investissement immobilier ouvrant droit à un avantage fiscal ?

Le premier écueil est de ne pas se laisser aveugler par l’avantage fiscal. Il doit rester un paramètre de l’investissement mais pas son élément déclencheur. Ensuite, il ne faut pas oublier la nature du bien : on achète de la pierre. Donc, il faut vérifier que les métriques de l’investissement immobilier sont réunies et de réfléchir à ce qu’il se passera le jour où le locataire quittera les lieux. Combien vaudra alors l’appartement ?

Acheter un lot en plein centre ville parisien n’est pas risqué. Mais ce n’est pas le cas si l’immeuble est moins bien situé. L’analyse purement immobilière est donc centrale avant de se lancer dans un investissement. C’est un réflexe qui permet d’éviter beaucoup de déconvenues. Bertrand de Campredon, Magazine Décideurs

PF Hospitalité Europe : relèvement du capital plafond

De 30 millions d’€ à 500 millions d’€ attendu lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 15 mars.

Pour mémoire, le prix de souscription d’une part de la SCPI reste inchangé soit 200 € (150€ de valeur nominale , 50€ de  prime d’émission) . Perial AM

Quelle valeur des parts pour Perial ?

Les associés font  une analogie entre le prix des parts de SCPI et les foncières cotées alors que ces dernières ont un  cours influencé par la Bourse. Historiquement depuis 30 ans il n’y a jamais eu de choc des valeurs. Chez Perial il n’y a pas de « sujet » valeur. D’abord, les SCPI sont protégées par le tunnel de la valeur de reconstitution qui reflète la qualité du patrimoine à plus ou moins 10%. Deuxio, la prudence de la société de gestion a conduit à fixer des valeurs toujours en bas de la fourchette. Ainsi, pour que PF0 soit contraint de baisser le prix de sa part, il faudrait que la valeur de son patrimoine recule de 13%.

Les SCPI affichent des portefeuilles  diversifiés. Elles acquièrent généralement des biens loués, bien situés où les prix sont stables voir progressent. Enfin, la perte de valeurs se constate sur des actifs vacants. Yann Videcoq, Le Grand forum du patrimoine Gestion de Fortune

Cristal Rente : un côté gaulois bien assumé

La SCPI investit  avec « finesse »  dans de grandes enseignes de distribution, dans les besoins primaires qualifiés aujourd’hui d’essentiel (alimentaire, bricolage, jardinerie). Bien sur ; il faut choisir le locataire mais aussi les secteurs c’est à dire ceux résilients aux cycles économiques ou encore, résistants au digital.

Au-delà de son passeport euro, Cristal Rente préfère profiter de sa maîtrise et de la profondeur du marché français. Elle est sereine pour tenir un rendement d’au moins 5%. Car les locataires paient leurs loyers et les acquisitions réalisées en 2020 vont avoir leur plein effet cette année. De plus, très optimiste sur la valorisation de sa SCPI Inter Gestion tentera encore, cette année d’utiliser les 2 leviers de performance : la distribution et la hausse du prix de la part. Franck Inghels pour Club Patrimoine

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *