Sofidy : une gestion de "bon père de famille" qui produit ses résultats - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Sofidy : une gestion de “bon père de famille” qui produit ses résultats

Père et son bébé

Sofidy a franchi en 2017 les 4,5 mds € sous gestion pour le compte de ses clients particuliers et  institutionnels. La «  gestion prudente et de « bon père de famille » qui  est axée sur la diversification répond à l’objectif de « préserver la solidité de la performance des fonds immobiliers ».
Dans l’ensemble les SCPI de Sofidy  affichent des performances supérieures à celle de la catégorie entreprise calculée par l’Aspim (4,43%). Quoi qu’en baisse, le taux de distribution  d’Immorente ressort à 4,73%  (vs 4,84% en 2016) moyennant une hausse du prix acquéreur de +0,92%. Efimmo 1 fait  mieux et marque même une hausse par rapport  à 2016 (4,88% vs 4,83%) en raison  de la «  reprise économique venant conforter la stratégie sélective d’acquisition orientée sur l’immobilier tertiaire de bureaux à Paris et en première couronne Ouest ». De leur côté, Sofipierre affiche  un taux de distribution  de 4,62%  (vs 4,68%) tandis qu’ Immorente 2  plonge à 2,98% (vs 3,06%) sous la pression haussière (+2,95%, 282,18€) du prix moyen acquéreur de sa part.
Le FCP Sofidy Sélection 1 qui cible des foncières cotées européennes s’adjuge +17,5% pour la part I et +53% depuis l’origine. Trois ans après sa création, il est  devenu le 1er FCP immobilier de sa catégorie sur 3 ans et a décroché 5 étoiles Morningstar.
Au total, la société de gestion précise qu’elle a volontairement limitée sa collecte (478m€ brut) pour une hausse « contenue de + 1,5 % par rapport à 2016 ». 417 m€ se sont portés sur ses principales SCPI et 61 m€ sur ses autres fonds d’épargne immobilière. Le flux des transactions immobilières  ont représenté 589 m€. Les investissements immobiliers ont atteint 521 m€ via 89  nouveaux actifs. Et plus de la moitié  de ce montant a été dirigé vers l’ Allemagne et les Pays-Bas. « La collecte a donc été pleinement investie avec un recours modéré à l’effet de levier du crédit afin de faire bénéficier aux épargnants de la faiblesse des taux de financement ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *