Jeunes de 25 ans : économisez plus pour votre retraite car vous vivrez plus longtemps - LINXEA
Contactez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Jeunes de 25 ans : économisez plus pour votre retraite car vous vivrez plus longtemps

Jeunes étudiants

Pour financer une retraite qui devrait être plus longue pour eux, les Jeunes qui ont aujourd’hui autour de 30 ans doivent sérieusement penser à des compléments, et notamment au Plan d’Épargne Retraite.

La méthode préconisée par l’économiste Marc Touati dans un rapport réalisé pour Trade Republic est d’investir de manière programmée et avec des frais les plus faibles possibles : « Investir n’est pas réservé aux riches ! Considérons tout d’abord un épargnant qui décide d’investir chaque mois 100 euros sur un ETF MSCI Euro (panier d’actions européennes), par exemple sur celui d’Amundi créé en février 2012. En juillet 2021, celui-ci dispose d’un capital de quasiment 21 500 euros, pour une mise totale de 11 400 euros, soit un rendement total de 88 %. Si cet épargnant avait investi ces 100 euros mensuels sur un placement à un taux garanti de 1 % (fonds euro), il aurait récupéré 11 950 euros, soit un gain de seulement 4,9 %. Attention ces rendements ne peuvent être atteints qu’en cas de frais peu importants ».

Il est donc indispensable que les Français commencent à épargner pour leur retraite le plus tôt possible s’ils souhaitent maintenir leur pouvoir d’achat à la retraite.

On a observé en France « une augmentation des sommes consacrées à l’épargne retraite soit environ 11 % du produit intérieur brut (PIB) français (selon l’OCDE pour l’année 2019, l’année 2020 étant quelque peu biaisée compte tenu de la baisse du PIB engendrée par la pandémie). Un niveau qui peut paraître appréciable, mais qui reste très loin de ceux observés au sein des pays de l’OCDE : 217 % du PIB au Danemark, 195 % du PIB aux Pays-Bas, 150 % aux États-Unis et 128 % en moyenne pour l’ensemble des pays de l’OCDE. Sans aller jusqu’à de tels niveaux, l’augmentation d’une retraite par capitalisation en France vers les 50 % du PIB signifierait une augmentation de l’épargne investie sur ce type de support de l’ordre de 1 000 milliards d’euros », plaide Marc Touati.

Véritable préoccupation, la retraite trouve des solutions, notamment grâce au Plan d’Épargne Retraite (PER)

Dans son Rapport d’activité 2020 l’Association Française de Gestion (AFG) rappelle que l’épargne retraite est une préoccupation principale des Français : «  71 % des Français interrogés placent parmi leurs priorités d’épargne l’objectif de « disposer d’un capital en vue de la retraite, pour avoir suffisamment d’argent tout au long de leur retraite » (page 31 du Rapport d’activité).

Pour les particuliers, l’enjeu est d’accéder à des placements plus rentables, qui permettent de construire un patrimoine sur le long terme. « La réorientation de l’épargne privée vers des solutions d’investissement plus diversifiées en termes d’exposition aux différentes classes d’actifs et moins liquides est en évolution très favorable, encouragée par les récentes réformes de la fiscalité de l’épargne (PFU, IFI, etc.) et la loi Pacte (PER et PEA-PME). La plus large diffusion des solutions d’épargne longue, au sein des supports comptes-titres ou assurantiels laissant liberté de sortie en capital ou en rente, y compris pour l’épargne retraite et l’épargne salariale, est la clé pour accroître la part des actions de long terme dans les patrimoines financiers ». (Page 7 Rapport d’activité 2020 de l’AFG).

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *