PER : Ne lui faites pas la charité, mais faites-en un allié pour votre retraite ! - Linxea
Retraite
Retraite

PER : Ne lui faites pas la charité, mais faites-en un allié pour votre retraite !

Le plan d’épargne retraite (PER) est un dispositif permettant d’optimiser sa retraite, mais encore faut-il lui donner la possibilité de bien compléter votre retraite.

Votre objectif : disposer de plus de 100 000 € sur votre PER

Pour être efficace un PER doit disposer lors de la liquidation de la retraite d’un capital d’au moins 100 000 à 200 000 €. Prenons quelques exemples :

  • Vous avez 57 ans : Né en 1965 si vous prenez votre retraite en 2030 à l’âge de 65 ans il vous reste 8 ans pour compléter votre PER. A l’âge de 65 ans vous aurez une espérance de vie de 24 ans pour les femmes ou une espérance de vie de 20,5 ans pour les hommes (voir tableau ci-dessous). Autrement dit, si vous avez besoin d’un complément mensuel de 300 € vous devrez – hors inflation et hors intérêts – disposer d’un capital sur votre PER d’au moins 73 800 € (homme ayant 20,5 ans d’espérance de vie ou de 86 400 € (femme ayant une espérance de vie de 24 ans). Et pour peu que vous souhaitiez obtenir 500 € au lieu de 300 € par mois votre capital devra impérativement dépasser les 120 000 €.
  • Vous avez 37 ans : Né en 1985 vous prendrez votre retraite en 2050 à l’âge de 65 ans il vous reste 28 ans pour ouvrir ou compléter votre PER.

Pour obtenir un complément mensuel de 500 € il vous faut au moins 135 000 € de capital (homme avec une espérance de vie de 22,4 ans) ou de plus de 150 000 € (femme avec une espérance de vie de 25,2 ans).

Pour vous constituer un capital de 150 000 € au terme de 28 ans il vous faut verser régulièrement 400 € par mois si le taux d’intérêt annuel de votre placement est chaque année en moyenne de 1% ou 300 € par mois si le taux d’intérêt annuel de votre placement est chaque année en moyenne de 3%.

  • Vous avez 17 ans : Né en 2005 vous prendrez votre retraite en 2070 à l’âge de 65 ans vous aurez toute votre carrière professionnelle pour vous constituer une épargne. A l’âge de 65 ans, vous aurez une espérance de vie d’au moins 26,5 ans si vous êtes de sexe féminin et une espérance d’au moins 24,2 ans si vous êtes un homme.

Hypothèses de projection des espérances de vie basses selon l’INSEE (Bilan démographique 2020 et projections de population 2013-2070)

wdt_ID Année 2019 2030 2050 2070
1 Espérance de vie à 65 ans des femmes 23,4 ans 24 ans 25,2 ans 26,5 ans
2 Espérance de vie à 65 ans des hommes 19,6 ans 20,5 ans 22,4 ans 24,2 ans

Il vous faudra un capital supplémentaire en cas de dépassement de votre espérance de vie moyenne

Les chiffres ci-dessus de 300 ou 500 € par mois de complément de retraite correspondent à des retraits partiels que vous feriez chaque mois sur votre PER, mais une fois le capital de votre PER utilisé que ferez-vous si vous vivez au delà de votre espérance de vie moyenne ?

La seule solution pour être certain de ne pas épuiser le capital est de sortir en rente viagère, mais la rente viagère est plus gourmande en capitaux que les retraits partiels puisque la rente viagère est versée jusqu’au décès, même si celui-ci se produit 10 ans après l’espérance  de vie théorique. Comptez donc un capital supplémentaire d’environ 15% pour une sortie en rente viagère.

A la retraite, la perte de ressources est importante, la plupart du temps de 40%

Majoritairement les taux de remplacement varient autour de 60% du dernier salaire. C’est-à-dire que votre retraite correspondra à peu près à 60% de vos revenus annuels ou salaires (et encore sans compter certains avantages comme les titres-restaurant ou les réductions du comité d’entreprise sur les voyages).

La perte de revenus est pour la majorité des personnes de 40%. Selon cette analyse  du COR  (« Évolutions et perspectives des retraites en France » Rapport annuel du COR – Juin 2021) et les projections qui y sont faites, en 2022, les taux de remplacement des retraités varient de 47,7% (mini) à 77,4% (maxi). Sur 11 cas examinés, 6 cas ont un taux de remplacement inférieur à 60%.

Si – comme 80% des Français – vous ignorez le montant de votre future retraite, n’hésitez pas à utiliser notre simulateur de retraite gratuit pour en savoir plus.

Le taux de remplacement n’est pas amené à augmenter

En effet, les projections des taux de remplacement baissent au fur et à mesure. Le Conseil d’Orientation des Retraites (COR) donne des exemples de taux de remplacement (pourcentage entre le montant de la retraite et le dernier salaire ou revenu d’activité) en 2020 et 2040 pour certaines professions types :

  • Un salarié non cadre du secteur privé ayant toujours perçu le salaire moyen des non cadres percevait 71% de son dernier salaire en 2020, en 2040 il ne percevra que 67%.
  • Un salarié cadre du secteur privé ayant toujours perçu le salaire moyen des cadres touchait, en 2020 62% de son dernier salaire en 2040 il ne percevra que 58%.
  • Un salarié cadre du secteur privé ayant eu une carrière ascendante (un salaire mensuel d’un plafond Sécurité Sociale en début de carrière et un salaire égal à deux plafonds en fin de carrière) percevait 50% de son dernier salaire en 2020, en 2040 il ne percevra que 47% de son dernier salaire.

Encore des efforts à faire pour combler la perte de pouvoir d’achat

Le 30 juin dernier France Assureurs a publié les chiffres de la collecte et des encours du PER à fin mai 2022. Il en ressort un encours moyen de  12 312 € par plan d’épargne retraite (PER).

Chez LINXEA l’encours moyen sur nos PER est de 33 282 €, un chiffre satisfaisant mais qui est loin d‘être suffisant pour compléter sa retraite, d’autant que les retraites ne sont pas aussi bien réévaluées que les salaires. Pour preuve le projet de loi « portant mesures d’urgence pour la protection du pouvoir d’achat ». Son article 5 prévoit une révision de 4% des retraites, mais uniquement de la retraite de base !

Prenons les cas d’un cadre qui reçoit 1 500 € de retraite de base Sécurité sociale + 1 800 € de retraite ARRCO et AGIRC, les éventuels 4% d’augmentation ne seront appliqués que sur 1 500 € et supporteront, bien entendu les prélèvements sociaux et fiscaux. Au final la revalorisation nette de la retraite de ce cadre sera de moins de 2% … alors que l’inflation sur un an s’élève à 5,8%.

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.