Acceptez une part de risque ! - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Acceptez une part de risque !

aventure risque

Chaque investisseur est plus ou moins risquophobe : l’équilibre optimal est personnel. Tout est question de proportions.

Si vous cherchez à mieux épargner… laissez-nous deviner…

Votre épargne probablement est placée à 100 % sur des produits sans risque (livrets…) et vous n’arrivez pas à faire le premier pas pour prendre du risque. Vous n’êtes pas seul. C’est sans doute le cas de la majorité des Français !

La mauvaise nouvelle, c’est qu’un livret est parfait pour l’épargne de précaution mais mal adapté à l’épargne long terme.

Avec le temps, les sommes qui y sont placées perdent du pouvoir d’achat car les intérêts ne compensent pas la hausse des prix.

À quoi bon épargner si c’est pour perdre de l’argent ?

L’épargne efficace, c’est celle qui vous offre juste compensation de votre effort (oui, accepter de consommer plus tard, c’est un effort !) et vous permet de profiter des intérêts composés.

Le vrai risque, c’est de ne rien faire

Dans un monde idéal, il existerait des placements à la fois sans risque et rémunérateurs.

Mais il faut être réaliste : pour un rendement supérieur, une prise de risque est nécessaire.

Vous avez sans doute peur de prendre du risque, l’impression que vous n’avez aucun droit à l’erreur car toute erreur entraîne immédiatement une perte sèche.

En réalité, le risque n’est pas là.

Le vrai risque est d’être paralysé et de ne rien faire pendant des années. Renoncer à une rémunération correcte pour son épargne, c’est risquer de ne pas avoir assez d’argent pour ses projets le moment venu. D’épargner pour rien.

Trouvez votre sensibilité au risque en commençant petit.

Pour mettre en pratique cette bonne résolution, vous devez d’abord connaître votre propre tolérance au risque.

Chaque investisseur est plus ou moins risquophobe : l’équilibre optimal est personnel. Tout est question de proportions.

Familiarisez-vous d’abord avec les unités de compte

Il existe des unités de compte pour toutes les sensibilités : des plus calmes jusqu’aux plus volatiles, la gamme est large (et particulièrement chez LINXEA !).

Chacune est positionnée sur une échelle de risque, de 1 à 7, qui donne une idée de l’ampleur de ses variations potentielles. Ces détails sont obligatoirement mentionnés dans le DICI de chacune, le Document d’Information Clé pour l’Investisseur.

Répartissez ensuite votre épargne entre le fonds en euros, au capital garanti, et des unités de compte. Si vous n’avez jamais pris de risque, conservez par exemple 90 % sur le fonds en euros, mais allouez 10 % de votre contrat sur une unité de compte défensive.

Laissez passer quelques mois et vous constaterez sans doute que la volatilité ne vous effraie pas tant que cela…

Cela n’a l’air de rien, mais vous aurez alors franchi un cap psychologique majeur qui vous ouvre la voie à des meilleurs rendements. Car pour la première prise de risque, l’enjeu n’est pas financier, il est avant tout psychologique.

Vous pourrez ensuite très progressivement trouver l’équilibre qui vous convient entre fonds en euros et unités de compte.

Le conseil LINXEA

En résumé, pour obtenir une rémunération correcte sur votre épargne :

  • Ne confondez pas manque de connaissances et réelle aversion au risque
  • Trouvez l’équilibre qui VOUS convient entre fonds en euros et unités de compte
  • Sélectionnez les unités de compte adaptées à votre tolérance au risque