Baisse des fonds en euros : quels moyens les assureurs mettent-ils en place ? - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Baisse des fonds en euros : quels moyens les assureurs mettent-ils en place ?

Baisse du fonds en euros

Voici 5 solutions envisagées par les assureurs pour contrecarrer la baisse des fonds en euros selon l’étude de Fidelity international réalisée par Opinionway (1).

1. Renforcer la part en unités de compte (UC)

Précisons que 22% des répondants se disent près à augmenter leur part d’Unités de Compte jusqu’à 50% de leurs actifs et 11% jusqu’à 80%, mais passeront-ils à la mise en œuvre et sur quel délai ?

À la question «  Quels types d’actifs pensez-vous privilégier ? » Les réponses sont les suivantes :

  • Plutôt des UC Actions ou Diversifiés

Voir notre article Investissement progressif ou tout d’un coup ?

  • Plutôt des UC favorisant le rendement

Pour vous orienter dans votre choix d’unités de compte, LINXEA en a sélectionné 18 pour vous, vous pouvez retrouver nos Fonds Stars en cliquant ici.

  • Des véhicules immobiliers (SCI, SCPI, OPCI) : LINXEA en propose plusieurs dans chacun de ses contrats.
  • Des produits structurés LINXEA propose la solution EXIGENCE JUILLET 2020 jusqu’au 10 juillet 2020 (date limite) sur tous les contrats d’assurance-vie et sur LINXEA PER. L’investissement minimum est de 1 000 €.

2. Limiter la garantie sur le fonds en euros

La question posée est : « En contrepartie d’un rendement plus intéressant, êtes-vous prêt… à ne bénéficier ? »

  • que d’une garantie nette de frais (27% des répondants)
  • d’une garantie qu’en cas détention sur longue période (17%)
  • que d’une garantie partielle sur 50% du capital investi (11%)

3. Bénéficier des propositions de bonus de rendement

Le bonus est une majoration du rendement du fonds en euros pour l’assuré qui détient un pourcentage d’unités de compte dans son contrat.

  • 28% des assurés interrogés sont opposés aux bonus
  • 17% des répondants accepteraient un bonus lié à la condition de détenir 40% d’UC
  • 10% un bonus lié à la condition de détenir 60% d’UC.

4. Opter pour un contrat ou un fonds Eurocroissance

Cela pourrait être une alternative à la baisse des rendements des fonds en euros. L’Eurocroissance consiste à garantir à une échéance de plusieurs années (au moins 8 ans) le montant investi (alors que le fonds en euros classique donne cette garantie quotidienne à 100%) tout en essayant de délivrer un rendement plus important que le fonds en euros. Autrement dit, c’est une sorte de compromis entre le fonds en euros et une gestion long terme qui fait intervenir plus d’actifs dynamiques.

Actuellement, les offres de fonds eurocroissance sont réduites.

5. Souscrire un nouveau contrat

En supposant que ce nouveau contrat soit plus rémunérateur ou moins chargé en frais. En effet, les frais ont un impact important sur la rentabilité de l’épargne.

(1) : Etude intitulée «  Fonds en Euros : Quelle place demain dans l’épargne des Français ? Regards croisés entre les épargnants et leurs conseillers financiers ». Enquête réalisée par internet par Opinionway en deux vagues successives auprès d’un échantillon représentatif de 1002 personnes.

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *