LES NEWS DE VOTRE EPARGNE AVRIL - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

LES NEWS DE VOTRE EPARGNE AVRIL

epargne-enfants

Moins de souscriptions de FCPI et de FIP

En 2018, la collecte globale des FCPI (fonds communs de placement innovation) et FIP (fonds d’investissement de proximité) s’est élevée à 355 millions €, en baisse de 67 % par rapport à 2017.

Elle correspond exclusivement à la collecte de fonds au titre des souscriptions au capital de PME qui donnent droit à réduction d’impôt sur le revenu (« IR PME »).

Ces baisses s’expliquent par quatre facteurs exceptionnels :

    • La suppression du dispositif fiscal ISF PME a entraîné naturellement l’arrêt des souscriptions aux FCPI et aux FIP qui ouvraient une possibilité de réduction d’impôt sur la fortune.
    • L’incertitude en 2018 sur la hausse éventuelle du taux de réduction d’impôt sur le revenu de 18% à 25%, dans l’attente de l’accord de la Commission Européenne sur la conformité du dispositif IR PME avec les règles européennes des aides d’État, a pesé négativement sur les souscriptions.
    • En 2017 l’autorisation d’imputation de la réduction d’impôt de l’ISF PME sur l’IFI dû au titre de 2018 avait créé une augmentation exceptionnelle des souscriptions.
  • Enfin, le passage au 1er janvier 2019 du prélèvement à la source pour la collecte de l’impôt sur le revenu a conduit des particuliers à reporter leur décision d’investissement au titre de l’IR PME face aux questions qui se sont posées sur la manière dont s’appliquerait la réduction d’impôt sur cette année charnière.

Source : AFG (Association Française de la Gestion financière) et France Invest (Association des Investisseurs pour la Croissance).

Mesures visant à favoriser l’épargne salariale

Le Gouvernement a pour objectif qu’au moins 3 millions de salariés dans les entreprises de moins de 250 personnes bénéficient d’un dispositif de partage de la valeur fin 2020, contre 1,4 million aujourd’hui.

Les salariés des PME de moins de 250 salariés sont ceux qui ont le moins accès à un dispositif d’épargne salariale en France. Or, près de 60 % de salariés français travaillent dans ces petites entreprises.

Afin de faire connaître ces mesures aux entreprises et de les encourager à mettre en place des dispositifs d’intéressement et de participation, le Gouvernement met en œuvre une vaste opération de sensibilisation :

    • Des accords « clés en mains » disponibles en ligne sur travail-emploi.gouv.fr facilitent le développement de l’épargne salariale dans les PME.
  • Un mail a été envoyé aux 1,3 million d’entreprises concernées, pour les informer sur les modalités exactes de cette mesure. Pour que les salariés puissent bénéficier des primes d’intéressement pour le compte de l’année 2019, les chefs d’entreprise ont jusqu’au 30 juin 2019 pour signer un accord d’intéressement.

L’inflation : autour de 1,3 %

Sur un an, les prix à la consommation augmentent de 1,3 % en février 2019, après +1,2 % en janvier. Cette légère hausse de l’inflation provient d’une accélération des prix alimentaires et de l’énergie, compensée en partie par un ralentissement des prix des services et par une baisse accentuée de ceux des produits manufacturés. (Source INSEE).

Les dépôts à vue et les livrets sont en croissance

La croissance des dépôts à vue reprend en janvier 2019 après avoir fléchi en décembre 2018. La croissance de la collecte des banques sous forme de dépôts à terme (+ 0,7 %) et de comptes sur livret (+ 4,4 %) se traduit dans l’évolution de l’agrégat de monnaie (+ 3,8 % après + 3,2 % en décembre). Compensant en partie cette évolution, les titres d’OPC monétaires se replient (- 6,6 % après – 3,1 %). (Stat Info « Évolutions monétaires – France », paru le 27 février 2019).

Le taux de rémunération des dépôts est stable

En janvier 2019, le taux moyen de rémunération des dépôts bancaires s’établit à 0,63 %, un niveau inchangé par rapport à décembre 2018. Cette stabilité concerne tant les dépôts des ménages que ceux des entreprises.

Taux de rémunération des dépôts bancaires

(comparaison janvier 2018/ Janvier 2019)

 

Janvier 2018

Janvier 2019

Taux moyen de rémunération des dépôts bancaires

0,67%

0,63%

Comptes à terme moins de 2 ans

0,89%

0,77%

Comptes à terme plus de 2 ans

1,78%

1,59%

Livret A

0,75%

0,75%

Livets ordinaires

0,28%

0,26%

Plan d’épargne logement

2,70%

2,67%

(STAT INFO paru le 5 mars 2019 « Taux de rémunération des dépôts bancaires – France »).

Les actions gagnantes sur 119 ans

Sur la période allant de 1900 à 2019, ce sont les actions qui ont rapporté le plus.

Le Global Investment Returns Yearbook 2019 du Crédit Suisse fournit une analyse historique de la performance des investissements sur 26 marchés mondiaux.

Le rendement moyen annuel des actions européennes a été de 4,2 %. Pour sa part, le rendement annuel de l’indice mondial des actions a été de 5 % tandis que le rendement des obligations a été de 1,9 % par an.

Le rendement moyen des actions US a été de 6,4 % et celui des obligations d’état de 1,9 %. (Crédit Suisse Research Institute).

L’investissement progresse dans les entreprises de la French Tech

En 2018, les entreprises innovantes françaises ont levé près de 3,4Mds€ et réalisé 591 opérations pour un ticket moyen par tour de table de 5,7M€

Sur les 3 années de référence observées par le Baromètre des levées de fonds In Extenso Innovation Croissance, la progression des montants investis par les fonds auprès des entreprises innovantes est manifeste : +34,5 % entre 2016 et 2018 (respectivement +5 % entre 2016 et 2017, et +27,6 % entre 2017 et 2018).

Connaissez-vous les missions de la Banque de France ?

Appuyée sur son réseau sur l’ensemble du territoire et sur un effectif de 10 257 agents à fin 2018 – en baisse de 6,9 % par rapport à fin 2017, la Banque de France œuvre à trois grandes missions : la stratégie monétaire, la stabilité financière et les services à l’économie.

1. Au titre de la stratégie monétaire, la Banque de France grâce à son expertise reconnue sur les marchés continue de jouer un rôle actif dans les achats de titres de l’Eurosystème, acquérant pour 580 Mds€ depuis début 2015, et la mise en place du programme d’assouplissement quantitatif. Elle a en outre renforcé la filière fiduciaire avec la modernisation de sa papeterie et de plusieurs centres de tri des billets. En 2018, 1 milliard de billets ont été fabriqués et livrés.

2. S’agissant de la stabilité financière et de la prévention des risques systémiques, 192 missions de contrôle sur place des assurances et des banques ont été conduites par l’ACPR en 2018, auxquelles s’ajoutent 50 missions de contrôle pour le compte de la BCE dans le cadre du mécanisme unique de supervision.

3. Dans le cadre des services à l’économie, plus de 260 000 entreprises ont bénéficié en 2018 d’une cotation, près de 178 000 dossiers de surendettement ont été traités et 56 000 désignations d’établissements de crédit ont été effectuées pour assurer le droit au compte. La Banque de France poursuit une politique d’accompagnement des Très Petites Entreprises : 3 877 entrepreneurs ont été accompagnés en 2018. (Source : Banque de France, 12 mars 2019).

Le taux d’épargne des ménages au plus haut en 2019

Le taux d’épargne a en effet continué de se redresser depuis son point bas de 2016. Le taux d’épargne atteindrait alors un pic à 15,4 % en 2019 (après 14,7 % en 2018) avant de refluer progressivement en 2020 puis de nouveau en 2021.

Taux d’épargne 2016 2017 2018 2019 2020 2021
14,0% 14,2% 14,7% 15,4% 15,0% 14,8%
Projections macroéconomiques pour la FRANCE établies par la Banque de France, mars 2019

La performance des fonds se dégrade moins en janvier

En France, la performance annuelle des OPC reste globalement négative en janvier, mais sa baisse est moindre qu’au mois précédent. Pour les fonds non monétaires, elle s’établit à -3,9 % après -5,2 % en décembre 2018. Cela provient en particulier des fonds actions (- 9,1 % après -12,0 % en décembre) dont la performance demeure toutefois en moyenne inférieure à l’indice Stoxx Europe 600. Les fonds d’épargne salariale (-5,7 % après -6,9 %) et les fonds mixtes (-4,8 % après -5,9 %) bénéficient également de l’accalmie des marchés. De même, la performance des fonds obligataires se dégrade moins (- 0,3 % en janvier après -0,9 % en décembre).

La performance des fonds monétaires ne marque pas d’évolution significative (- 0,24 % soit +4 points de base par rapport à décembre 2018). (STAT INFO paru le 19 mars 2019 « Performance des OPC – France »).

Protection des investisseurs contre les produits à risques

Depuis le 2 juillet 2018, la commercialisation, la distribution et la vente d’options binaires sont ainsi interdites aux particuliers à l’échelle européenne. La mesure, renouvelée par trois fois depuis sa mise en place, devrait prendre fin au 1er juillet 2019. L’ESMA (European Securities ans Markets Authority) a par ailleurs imposé des restrictions à la commercialisation de contrats financiers avec paiement d’un différentiel (CFD) depuis le 1er août 2018, qui ont d’ores et déjà été prolongées par deux fois.

Depuis déjà plusieurs années, l’Autorité des marchés financiers (AMF) s’est mobilisée pour dénoncer le caractère complexe et risqué de ces produits et limiter les risques qu’ils présentent pour les investisseurs particuliers.

Attention aux sites proposant des crypto-actifs et du Forex

L’Autorité des marchés financiers (AMF) et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) mettent en garde le public contre les activités de plusieurs acteurs qui proposent, en France, sans y être autorisés, par la voie de leur site Internet, des services d’investissement portant sur des produits dérivés dont le sous-jacent est constitué de crypto-actifs.

Voici la liste des sites récemment identifiés :

    • www.avenir-crypto.com
    • www.cryptos-advisor.com
    • www.directco-invest.com
    • www.direct-ep.com
    • www.falcon-wl.com
    • www.futur-solution.com
    • www.globalco-crypto.com
    • www.mabanquecrypto.com
    • www.mcminage.com
  • www.phoenix-gm.com

L’Autorité des marchés financiers (AMF) et l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) mettent également en garde le public contre les activités de plusieurs sites internet et entités qui proposent des investissements sur le Forex sans y être autorisés.

Voici la liste des sites récemment identifiés :

    • www.ainvestments.com / Esos International Ltd / Kadeky International S.R.O
    • www.ainvestments.biz / Esos International Ltd / Kadeky International S.R.O
    • www.eastcapitalmarkets.com / MUU Group Limited
    • www.londonemanagement.com / London Emanagement Ltd
  • www.xstradepro.com / XS Investments

Pour vous assurer que l’intermédiaire qui vous propose des produits ou services financiers est autorisé à opérer en France, vous pouvez consulter la liste des prestataires de services d’investissement habilités (https://www.regafi.fr) ou la liste des intermédiaires autorisés dans la catégorie conseiller en investissement financier (CIF) ou conseiller en investissements participatifs (CIP) (https://www.orias.fr/search).

Les locations de logements sont moins rentables qu’auparavant

Depuis 2007, les loyers de marché (des logements) augmentent moins que l’inflation : + 1.0 % par an, contre + 1.2 % par an pour l’inflation. Les loyers de marché ont perdu de leur pouvoir d’achat : 2.5 % au total, alors que les prélèvements fiscaux et parafiscaux se sont alourdis. (Enquête CLAMEUR du 26 mars 2019). Si l’on en juge par ces quelques chiffres, les revenus fonciers seraient un moins bon placement aujourd’hui que dans le passé.

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Les commentaires sont fermés.