Assoupissement des SCPI au 1er semestre - LINXEA
Appelez-nous au
01 45 67 34 22
Espace client
Souscrire en ligne

Assoupissement des SCPI au 1er semestre

Couleurs d'automne sur façade d'immeuble

Avec la crise sanitaire intervenue au 2ème trimestre, les SCPI ont traversé une période d’assoupissement. Mais le bilan reste globalement satisfaisant sur le premier semestre.

Une collecte ralentie

D’après les dernières statistiques de l’IEIF, le montant de la collecte nette des SCPI d’entreprise atteint au 2ème trimestre 860M€ contre 2,18mds € sur la même période 2019. Un plongeon compréhensible au regard des circonstances. Au total sur le 1er semestre, la collecte s’élève à 3,4 mds € (vs 4,2 mds€, -20% par rapport à la même période 2019).

Sans surprise, le segment des commerces a connu une forte désaffection en engrangeant seulement 28,8M€ contre 139,2M€, 3 mois plus tôt.  Quant aux bureaux, s’ils demeurent  toujours la catégorie privilégiée par les épargnants il n’en ressort pas moins une nette baisse de leur collecte avec 435,4M€ comparée à 1,5Md € au 1er trimestre.

Profitant de l’efficacité commerciale de leur réseau bancaire, Amundi Immobilier (368,9M€) et BNP Paribas REIM France (313,8M€) attirent à elles 2 682,8M€. En ajoutant Primonial REIM (428,6M€) et La Française REM (394,9M€), les 4 majors du secteur concentrent près d’1,5 Md€ soit près de la moitié de la collecte du secteur.

Les 5 SCPI ayant connu la plus forte collecte au 1er semestre, sont d’abord celles d’origine bancaire Accimmo Pierre (282,1m€, BNP Paribas) et Primopierre (22,5m€, Primonial). Suivent la très entourée, Épargne Pierre (4217M€, Atland Voisin), le navire Amiral de la Française , Épargne Foncière (205,4M€) et enfin Pierval Santé (201,1M€) dont l’axe d’investissement santé au cœur de l’actualité n’a pas manqué d’attirer les épargnants.

La capitalisation : bonne résistance des SCPI spécialisées

Avec 68,8 Mds€, la capitalisation des SCPI d’entreprise progresse de +5,8% par rapport au 31 décembre 2019 et de +14% par rapport au 30 juin 2019. Les SCPI de bureaux se taillent toujours la part du lion (42,7mds€) suivies par les diversifiées (11,2 mds€). Les spécialisées ferment la marche (4,6mds€).  Mais soutenues par une collecte nette de 450M€ au 1er semestre elles voient leur capitalisation progresser de 28,2%. De quoi les amener à quelques encablures du créneau actuellement délaissé des commerces (5,6mds€).

Un marché secondaire : peu de dégagements sur les SCPI de commerces

Le montant échangé sur le marché secondaire au cours du 1er semestre 2020 atteint  575,4 M€. Ce montant représente une hausse de 21,9% par rapport au 1er semestre 2019 (472M€). Ce sont les SCPI diversifiées (120,8M€) et spécialisées (21,2M€) qui ont connu les retraits les plus importants (autour de 89%) tandis que les investisseurs ont préféré faire le dos rond avec leurs SCPI de commerces.  Ainsi, sur ce segment, il a été échangé 42M€ au 1er semestre contre 41,6M€ sur la même période 2019. Autrement dit, le marché secondaire a connu une variation à la hausse de 0,8%… bref, une belle résistance !

Découvrez quelle solution d'épargne est faite pour vous
Faire une simulation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *